GREEN WITCH VILLAGE (Lewis Trondheim / Franck Biancarelli)

Franck Biancarelli (à propos de la série Karmela Krimm et d’autres choses, sur le forum BDGest), fin mars dernier :

Je vous mets ici ce que j’ ai partagé sur ma page Facebook.

« Chers vous tous, il est temps de vous annoncer un truc.
Au départ comme pour le tome 1, j’ avais une idée assez cool pour le tome 3 de Karmela.
Mais il y a quelques temps Lewis est revenu vers moi en me disant : « J’ ai une meilleure idée ».
Une fois racontée et bien en fait, oui, elle est meilleure.
Sauf qu’elle est un peu complexe à mettre en place, éditorialement sans parler de la difficulté technique de Lewis à l’ écrire.
Alors les éditions du Lombard, Lewis et moi même avons décidé qu’on lui donnerait le temps nécessaire en lançant une autre série.
Car il s’ avère que j’avais aussi donné une idée de nouvelle série à Lewis il y a plus d’un an, idée plus facile à mettre en place.
Bref, le prochain tome du trio Le Lombard, Trondheim, Biancarelli sera donc le tome 1 de Green Witch Village, série se passant à New York dans les années 50 et mettant en scène trois héroïnes féminines.
Et vous savez quoi ? En plus c’'est une super idée celle-là aussi ! »

Bien sûr cela retarde d’autant le tome trois de Karméla mais je pense qu’il faut comprendre deux choses :
1/ Le nouvelles séries ont besoin de « coups éditoriaux » comme c’ est le cas pour les one-shot, sinon la concurrence est trop forte.
2/ Ce coup éditorial attaché à une trèèèès bonne idée, trouvé par Lewis demande du temps et on n’ est plus à l’ époque où un dessinateur peut attendre 6 mois voire plus sans bosser. Tout simplement car on ne gagne plus aussi bien notre vie qu’il y a trente ans.

Donc franchement, je crois que c’ est cool si les lecteurs comprennent ça et acceptent de nous suivre car oui, le métier et le marché se tendent.
Donc un peu de soutien, quand on ne se fout pas de la gueule des gens, bien sûr, est le bienvenu en cette période complexe. :)

Jim

Franck Biancarelli, sur le forum BDGest, hier :

Merci pour les compliments.
Pour ce qui est d’être vu, oui c’ est compliqué surtout quand on essaie de produire des objets qui ne sont pas tape à l’oeil.
Comme certains le savent peut-être, j’aimais bien les super-héros enfant et là je produis quelques images pour les éditions B&W et des fois je me demande pourquoi je me prive des dramatisations excessives, des regards perçants, des contre-plongées… C’est tellement plus simple, ainsi, de faire des dessins qu’on verra.
Mais c’ est bien loin des histoires que j’ ai envie de raconter, alors…
On est un peu déçu par les chiffres, oui c’ est vrai, mais ce sont surtout les raisons données au dessus qui font que je suis passé à un autre projet.
Le problème de ce projet c’ est qu’il est très ambitieux, c’ est donc très long.
Ici un brouillon que j’ ai déjà laissé trainer sur Facebook.

Jim