GUN MACHINE - Warren Ellis (Masque)

Le second roman de Warren Ellis, Gun Machine, sera publié le 3 février 2014 aux éditons du Masque. Il est traduit de l’anglais par Claire Breton.
Un nouveau livre très attendu par les fans français du scénariste de comic books, qui avait déjà fait une forte impression en 2010 avec Artères Souterraines et sera disponible en poche le 3 janvier aux éditions du Livre de Poche.

Source : 4decouv.com/2013/12/news-gun … asque.html

[quote=“Fredo Fontès”]…]
Un nouveau livre très attendu par les fans français du scénariste de comic books, qui avait déjà fait une forte impression en 2010 avec Artères Souterraines et sera disponible en poche le 3 janvier aux éditions du Livre de Poche…][/quote]

Pour ma part j’avais plutôt était déçu du premier roman d’Ellis ; je n’avais trouvé rien qui le distingue du tout-venant de la production.

À 20 euros et 90 centimes pour celui-ci, j’attendrai la version poche ou qu’il soit en occasion.

moi je suis preneur

J’y connais rien pour les éditions de bouquins, mais c’est commun de sortir en poche avant la version plus “luxueuse” ?

Moi, j’avais bien aimé, je retrouvais certains trucs qui me plaisent bien dans les BD d’Ellis, ses personnages decalqués, mal réveillés, en porte-à-faux par rapport à la société, ses problématiques entre magouilles gouvernementales, pressions des nantis, hommes en noir, délires technologiques, déviations obesessionnelles et engloutissement dans l’alcool… Et j’avais trouvé la narration très visuelle, ce qui me semblait intéressant pour un scénariste de BD qui se frotte au roman.

Jim

Amazon le liste à 19 euros et quelques, donc je pense pas que ce soit la version poche, là…

Jim

Hum … je ne comprends pas l’édition du livre alors. Il y a deux éditeurs qui vont le publier à un mois d’intervalle dans une édition équivalente ?
J’espère que la traduction sera identique au moins !

Tu as mal compris…c’est Artères souterraines qui ressortira en poche en janvier.

Ah, d’accord. Y avait trop d’info qui se superposaient dans la même phrase ! :wink:

À noter que Warren Ellis fera partie des invités de la 10ème édition du Festival Quais du Polar de Lyon, qui se tiendra du 4 au 6 avril.

tiens, je viens de lire sa nouvelle Dead Pig Collector, et c’est assez sympa, un truc sur le thème du “Victor, nettoyeur”, mais avec un mauvais esprit bien ellisien.

je le démarre

moins déjanté que le précédent Artères Souterraines ce Gun Machine met néanmoins dans le mille.
la journée commence très mal pour John Tallow et vire rapidement au cauchemar: son équipier se fait abattre et il découvre des dizaines et des dizaines d’armes toutes liées à des affaires non classées. épaulé par 2 techniciens plutôt barrés cet improbable trio va se mettre sur la piste d’un terrible assassin.
de chouettes persos et beaucoup d’humour pour cet excellent polar. mon 2ième gros coup de cœur de ce début d’année

Je suis souvent de l’avis de Barney, mais là non. J’ai trouvé que c’était un polar facile, un peu alimentaire même. On y retrouve pas la folie de Warren, c’est consensuel, même si bien écrit, avec de bons persos, mais j’ai trouvé des raccourcis un peu facile, une fin pas à la hauteur, j’en attendais bien plus. Une déception pour moi.

C’est la nouvelle traduite sous le titre de Mister Sun, et disponible en numérique (1,99 euros) ?

[quote=“artemus dada”]

C’est la nouvelle traduite sous le titre de Mister Sun, et disponible en numérique (1,99 euros) ?[/quote]

oui, c’est bien ça.

Merci.

C’est une histoire quand même assez convenue, pas désagréable (d’autant que ça se lit vite) ceci dit ; décidément le romancier Warren Ellis ne m’enthousiasme pas des masses (même si je n’ai pas encore lu Gun Machine).

Ellis n’a pas toujours fait du déjanté, du fou, à la Transmetropolitan ! Là, on sent quand même une légère recherche (vais vérifier quand même) d’informations pour son pitch. ça correspond à une bonne partie de sa prod’, un bon gros pitch où il tourne autour. Et son “vilain” reste assez déjanté tout de même.

Pour moi, ça ne sert à rien de comparer Artères Souterraines à Gun Machine, car ça n’a rien à avoir !
Je suis de l’avis de Barney, ça m’a bien branché (y a quand même quelques dialogues assez savoureux).

En revanche, y a des trucs de trad’ au début du bouquin qui m’ont un peu agacé, parce que je ne comprenais pas, comme :
page 27 : réaccommoda sur sa patronne"
page 34 : “la cinquantaine Ouest”

En soi, ce n’est pas un “polar facile”, mais un polar solide.

J’ai ressenti une légère déception sur la fin, car Ellis a très bien géré son rythme et son dynamisme durant tout le récit. L’alternance des points de vue, l’originalité de la psychose du tueur, la plongée dans les artères sombres de New York ont très bien fonctionné, notamment parce qu’il n’y a pas de temps mort : beaucoup d’action, de rebondissements, et entre eux des phases de dialogue eux aussi très bien rythmés, à base de vannes en alternance avec des révélations.

Après, oui, ce n’est pas Artères Souterraines, c’est un polar assez classique : si la forme a l’aspect “fou-fou” que Ellis a mis dans Artères Souterraines ou Transmetropolitan, le fond est déjà-vu, mais ça fonctionne bien.
C’est fun et efficace, mais ça ne va pas plus loin qu’une forme un peu différente. Et c’est bien comme ça.

M’as-tu vu comparé ? Pas du tout, je pense qu’avec le pitch de base il y avait moyen de faire plus déjanter, pas de faire un artère souteraine bis.

Le travail de recherche est énorme par contre. Mais je sais pas c’est solide, mais un poil trop classique pour du Ellis, un peu comme son avengers endless Times, c’est bien fait ultra efficace, mais au final classique (trop pour son roman ou des polar du genre j’en ai souvent lu) et la fin m’a déçu.