Histoires DC "hors continuité"

Bonjour,

Il existe plusieurs histoires “hors continuité” de Batman (Un long Halloween…) ou Superman (Les Saisons de Superman…)

En existe-t-il relatives aux autres super-héros ? (sans compter le recueil Justice League de Ross et Dini que je possède déjà)

Merci.

[quote=“Nicolas M”]Bonjour,

Il existe plusieurs histoires “hors continuité” de Batman (Un long Halloween…) ou Superman (Les Saisons de Superman…)

En existe-t-il relatives aux autres super-héros ? (sans compter le recueil Justice League de Ross et Dini que je possède déjà)

Merci.[/quote]

Bah Long Halloween est dans la continuité, déjà.

Il y a des histoires qui peuvent se lire indépendamment, bien entendu.

Et ensuite, il y a des histoires qui sont réellement hors-continuité, en ce sens qu’elles se déroulent dans d’autres “univers” que celui qui est exploré tous les mois. New Frontier de Darwyn Cooke en fait partie.
Après, bien souvent, ils sont estampillés “Elseworlds”, du nom du label qui rassemblait ces versions alternatives.
Kingdom Come, de Waid et Ross, est un futur alternatif, donc il est considéré comme hors continuité aussi.

Jim

Il y a aussi de l’excellent Superman en hors continuité :

  • Super man Red Son : Où on s’intéresse à la trajectoire d’un superman qui est tombé en Russie et non aux USA. L’uchronie est vraiment excellente et s’intéresse à comment un Superman communiste peut entrainer tout un pays derrière lui… à la sauce Staline.

  • Superman Identité secrète : ici, on voit la vie d’un superman dans un monde où les comics existent et les pas les super héros, Clark va finir par avoir les même pouvoirs que son homonyme et on voit les conséquences que ça entraîne. Ici c’est un axe plus réaliste sur Superman et c’est bercé par une douce poésie qui entoure le personnage. Incontournable

  • All star Superman : Vision de Grant Morrison qui résume tout ce qui est bon dans le personnage dans une aventure en 12 chapitres.

[quote=“Blackiruah”]Il y a aussi de l’excellent Superman en hors continuité :

  • Super man Red Son : Où on s’intéresse à la trajectoire d’un superman qui est tombé en Russie et non aux USA. L’uchronie est vraiment excellente et s’intéresse à comment un Superman communiste peut entrainer tout un pays derrière lui… à la sauce Staline.

  • Superman Identité secrète : ici, on voit la vie d’un superman dans un monde où les comics existent et les pas les super héros, Clark va finir par avoir les même pouvoirs que son homonyme et on voit les conséquences que ça entraîne. Ici c’est un axe plus réaliste sur Superman et c’est bercé par une douce poésie qui entoure le personnage. Incontournable

  • All star Superman : Vision de Grant Morrison qui résume tout ce qui est bon dans le personnage dans une aventure en 12 chapitres.[/quote]

Des elseworlds quoi.

Qui sont bons !

ca dépend pour quoi. Je suis d’accord avec toi, mais ca ne sera pas le cas de tout le monde.

Effectivement, je me suis probablement mal exprimé en parlant de “hors continuité”.

Je voulais parler d’histoires déconnectées du flux des publications mensuelles classiques. Un Long Halloween revisite les débuts de Batman, mais n’a pas été réalisé lors des débuts de Batman :wink: Le récit n’est pas connecté aux autres publications de la même période. (pas sûr d’être beaucoup plus clair dans mon explication…).

Au final, ma question était : existe-t-il ce type d’histoire pour des héros DC qui ne sont pas Batman ni Superman (pour lesquels je connais déjà des titres et pour lesquels vous avez cité d’autres exemples).

Du genre : All starfish Aquaman ou Green Lantern Pink Underwear :mrgreen:

Ah oui, oui.
D’abord, les éditeurs américains (et français dans la foulée) organisent souvent des rééditions autour des auteurs marquants, compilant un “run” complet. Parfois c’est court (un, deux ou trois tomes), parfois nettement plus conséquent (huit tomes…), mais tu peux trouver effectivement des prestations qui n’obligent pas à lire toutes les séries sur plusieurs années.
Par exemple, les Detective Comics d’Englehart et Rogers, qui ont contribué à redéfinir Batman pour les années 1970, ont été compilés (en français dans Dark Detective). Ou les Superman de Denny O’Neil, dans Adieu Kryptonite.
Pour les autres personnages, ce sont souvent des compilations plus longues : Geoff Johns présente Green Lantern, c’est nettement plus long. Mais Wonder Woman : dieux et mortels, qui regroupent les épisodes écrits et dessinés par George Pérez, c’est deux tomes. Et ça correspond à tes recherches d’autant mieux qu’il s’agit de la relance du personnage en 1987, donc pas besoin d’avoir lu les 45 précédentes années de publication.
Et, comme je le disais dans une autre discussion, les recueils (américains à la base et par conséquent français aussi) sont suffisamment bien charpentés pour accueillir les différents éléments liés à la “continuité”. Je citais l’exemple des réimpressions du Suicide Squad d’Ostrander : le tome 4 américain rassemble les différentes parties du cross-over “The Janus Directive”, et ça sera donc le cas dans le second volume chez Urban.
Donc, si ta recherche implique d’éviter les contraintes de la continuité, sache que, lorsque ça arrive, en général, c’est prévu par l’éditeur qui tente de faciliter la lecture au maximum.

Jim

[quote=“Nicolas M”]
Je voulais parler d’histoires déconnectées du flux des publications mensuelles classiques. Un Long Halloween revisite les débuts de Batman, mais n’a pas été réalisé lors des débuts de Batman :wink: Le récit n’est pas connecté aux autres publications de la même période.[/quote]

Ca fait longtemps que je n’ai pas lu Long Halloween, mais ce n’est pas lié aux débuts de Batman.

Sinon tu as Batman année Un, Batman Dark Victory…

Après c’est souvent des récits que l’on trouve en kiosque car ils ne font que quelques numéros.

[quote=“KabFC”]Ca fait longtemps que je n’ai pas lu Long Halloween, mais ce n’est pas lié aux débuts de Batman.

Sinon tu as Batman année Un, Batman Dark Victory…[/quote]

Ça doit faire effectivement longtemps que tu l’as lu car ça prend justement place entre les deux que tu cites ensuite. :mrgreen:

J’aime généralement à résumer le diptyque Halloween / Victory en disant qu’il raconte le remplacement de la pègre “traditionnelle” de Gotham par les super-vilains.

[quote=“KabFC”]
Ca fait longtemps que je n’ai pas lu Long Halloween, mais ce n’est pas lié aux débuts de Batman.[/quote]

À peine.

Jim

[quote=“KabFC”]
Ca fait longtemps que je n’ai pas lu Long Halloween, mais ce n’est pas lié aux débuts de Batman.

Sinon tu as Batman année Un, Batman Dark Victory.[/quote]

Euh tu sais que long halloween se place entre year one et dark Victory. C’est grosso merdo un year two

je sais que Dark Victory se situe après Long Halloween, j’ignorais totalement que c’était une suite à year one, pour moi il y a trop de vilain pour que ce soit une suite direct, mais je me trompe vu que vous êtes trois à me le dire. Faudrait vraiment que je relise ces kiosques.

[quote=“Blackiruah”]
Euh tu sais que long halloween se place entre year one et dark Victory. C’est grosso merdo un year two[/quote]

Un Year three plutôt, puisqu’il y a déjà un Year two !

[quote=“soyouz”]

[quote=“Blackiruah”]
Euh tu sais que long halloween se place entre year one et dark Victory. C’est grosso merdo un year two[/quote]

Un Year three plutôt, puisqu’il y a déjà un Year two ![/quote]

Le Year Three existe aussi. :wink:

Voilà, donc qui va nous montrer le Year four ?

(non, Monsieur Snyder, ne levez pas le doigt !)

Oh, quand même.
Long Halloween reprend et développe le personnage de Carmine Falcone, dit “le Romain” apparu dans Year One, et s’articule notamment autour de la scène, par Miller et Mazzucchelli, où Batman éteint le barbecue et annonce aux familles mafieuses que le festin sur la carcasse de Gotham est terminé.
Qui plus est, n’oublions pas que Long Halloween est une déclinaison de récits précédemment réalisés par Loeb et Sale, et qui, eux, sont des numéros spéciaux de la série Legends of the Dark Knight, celle-ci étant une suite à la fois chronologique et thématique de Batman Year One (le premier arc, “Shaman”, montre que O’Neil “copie” le style Miller).
À plus d’un titre, Long Halloween est une suite à Year One.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]
Oh, quand même.[/quote]

Ben si tu vois :cry:

[quote=“Jim Lainé”]Qui plus est, n’oublions pas que Long Halloween est une déclinaison de récits précédemment réalisés par Loeb et Sale, et qui, eux, sont des numéros spéciaux de la série Legends of the Dark Knight, celle-ci étant une suite à la fois chronologique et thématique de Batman Year One (le premier arc, “Shaman”, montre que O’Neil “copie” le style Miller).
À plus d’un titre, Long Halloween est une suite à Year One.
Jim[/quote]

Ca existe en VF ces spéciaux de Legends of The Dark Knight ? Ca ne me dit rien du tout ?

ouais. Au départ en deux tomes chez Semic (Batman Halloween), puis dans Batman des Ombres dans la Nuit, chez Urban.

[quote=“KabFC”]

On va dire que c’est un moment d’égarement, à cause de la chaleur…

Jim