HOKA HEY ! (Neyef)

Ah, un mauvais raccord est un désaccord, c’est assez logique.
:wink:

Ouais, ça m’a « sorti de ma lecture », comme on dit, direct. Et donc pas du tout donné envie d’aller plus loin.

Jim

J’y connais rien, sur quelle planche y a-t-il un problème?

Celle-là.

Jim

Ce n’est pas un champ/contrechamp : les cavaliers viennent de l’arrière-plan… Mais la troisième case est mal foutue : l’arbre a disparu et on a l’impression que les cavaliers sont de notre côté, alors qu’ils sont de l’autre côté.

Tori.

Vu comment les corps sont penchés, ça veut dire que les torses pivotent sur le bassin d’une manière impossible. Qui plus est, l’œil du personnage féminin implique que les cavaliers apparaissent devant le couple, pas derrière. Donc narrativement, le raccord est pourri. De plus, la suite de la scène nous montre bien qu’ils viennent de devant, sinon tous les chevaux seraient positionnés dans un axe gauche-droite. Enfin, oui, l’arbre a disparu.
Bref, c’est ni fait ni à faire.

Jim

Ni à refaire visiblement.

Pas forcément : ils se sont répartis sur le terrain en approchant du couple.
J’ai vraiment l’impression que le décor du fond de la case 1 et de la case 2 sont le même.

En tout cas, on est bien d’accord qu’il y a un problème de lisibilité.

Tori.

le couple est à l’ombre (donc, soleil derrière eux)

Si les poitrines/visages des indiens sont à l’ombre, je suppose que le soleil est derrière eux et qu’ils sont arrivés par derrière par rapport au couple et l’arbre.

Ce qui me pose un rien problème, la troisième case qui donne l’impression que les indiens arrivent par devant (regard de la femme).

Par contre que le couple se retrouve « inversé » devant les indiens, ça ça me choque.

En fait l’arbre disparu ne me dérange pas, l’auteur voulant juste montrer la vision du couple et il se met à la « place » de l’arbre.

Voilà, juste un avis, j’avoue n’avoir rien remarqué avant vos messages…

Voilà.

Quel que soit le bout par lequel on prend la scène, elle ne tient pas debout.

Jim

Je n’ai pas le temps d’écrire beaucoup mais quelle bd!

Vraiment un excellent moment de lecture, l’histoire, les personnages, les paysages…Je comprends tout à fait les critiques vues un peu partout.

J’ai apprécié le fait que l’histoire soit sans concession pour certains passages: avec le vieil irlandais, la fin avec le chasseur de primes que implore la pitié (je sentais venir le « pardon » un peu gnan gnan)…