Idées lecture BD historique


(Tzara) #1

Salut à tous !
Je ne sais pas si certains se souviendront de moi, ça fait vraiment longtemps que je ne suis pas venue. Le forum a vraiment changé ^^
Bref, je mets à profit la communauté pour trouver une idée, titre, etc.
Je cherche de la BD historique, qui traiterait du siècle des lumières et/ou de la Révolution Française. On oublie le fantastique, j’aimerais que ça reste dans le purement historique.
Je n’ai pas d’a priori, je me fie à vous !


(Oncle Hermes) #2

Bonjour !

Le XVIIIe siècle, c’est vaste, et ça a inspiré des dizaines, que dis-je, probablement des centaines de titres ! À part l’absence de fantastique, tu peux préciser un peu plus ce que tu cherches ? Et accessoirement à quel point tu cherches quelque chose de vraiment “historique” (sur un spectre allant de “les décors et les costumes ont l’air vaguement d’époque, ça passe” à “un historien professionnel n’y trouverait rien à redire”) (je ne te cache pas que si on se restreint au dernier cas il ne va pas rester grand chose…).

Techniquement, Oumpa-Pah du tandem Goscinny et Uderzo pré-Astérix, côté manga La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda (le shōjo qui a inspiré le dessin animé Lady Oscar), Le Scorpion de Desberg et Marini (avec son pape qui instaure une dictature militaro-religieuse à Rome), ou la saga Rani de Van Hamme et Vallès (en la matière, un des pires ramassis de clichés et d’aberrations qu’il m’ait été donné de tenir dans mes mains ces dernières années), sont autant d’exemples de BD dont l’action se passe au XVIIIe siècle et qui sont dépourvus d’éléments fantastiques. J’hésiterais pourtant à qualifier aucun de ces titres de BD “purement historique” ! :stuck_out_tongue:

Paradoxalement, en revanche, une série fantastique comme Le Marquis d’Anaon de Vehlmann et Bonhomme me semble bien plus proche de saisir, à sa manière, quelque chose de l’esprit de cette époque…

Autre “contre-exemple”, La Saga de Grimr de Jérémie Moreau (Fauve d’or au dernier festival d’Angoulême) se déroule bien dans un XVIIIe siècle “historique”… mais en Islande, dans un contexte qui n’évoquera pas grand chose, pour ne pas dire rien, au lecteur par rapport aux idées et images préconçues qu’on peut avoir spontanément de cette époque.

Bon, trève de mauvais esprit, il y a des classiques qui viennent immédiatement en tête : parmi les grands représentants de la “BD historique” en vogue dans les années 80 Les Passagers du Vent de Bourgeon bien sûr, L’Épervier de Pellerin viennent immédiatement en tête, suivis de La Marquise des Lumières de Cothias et Lax, Giacomo C. de Dufaux et Griffo… Plus récemment Les Suites Vénitiennes de Warnauts et Raives sont un peu dans cette veine, et aussi recommandable (je crois me souvenir qu’il y a une petite touche de fantastique, mais assez à la marge).

À partir de là, comme je le disais, la question qui se pose est celle de la dose d’ “historicité” que tu recherches. Même chez Bourgeon et Pellerin, qui sont a priori les mieux documentés de la bande, on n’échappe pas au travers fréquent du genre à l’époque, qui est de présenter une vision du passé totalement biaisée idéologiquement, et des personnages “psychologiquement anachroniques”, si je peux l’exprimer ainsi — qui ont déjà tout compris à la nécessité de la lutte des classes et de la libération sexuelle (surtout si ça peut justifier quelques dessins égrillards). Et ça, c’est le haut du panier. Autant dire que quand on arrive à Dufaux on est assez nettement dans la fantaisie, à défaut d’être dans la fantasy ou le fantastique !

Sur la Révolution française, dans un registre moins mainstream, le premier titre qui me vienne en tête est Le Ciel au-dessus du Louvre de Carrière et Yslaire qui aborde l’époque par le biais de la question de l’art et de la propagande. Ensuite, les autres titres auxquels je songe sont plutôt axés sur l’époque (et/ou l’épopée) napoléonienne, donc plutôt début XIXe.

Si ton intérêt s’étend au XVIIIe siècle américain (guerres indienne, guerre d’indépendance), il faut citer Fort Wheeling qui est à mon avis un des chefs-d’œuvre méconnus de l’œuvre de Pratt hors Corto Maltese. Dans le registre “années 80” mentionné plus haut il y a la saga Les Pionniers du Nouveau Monde de Charles, remplacé au dessin par Ersel à partir de quelques tomes. Plus récent, il y a le Canoë Bay de Prugne et Ogier (qui mêle cette approche à l’aventure pirate type L’Île au trésor), l’adaptation, graphiquement affolante, du Dernier des Mohicans par Cromwell ou dans un registre plus “ordinaire”, mais plutôt bien fichu dans mon souvenir, Nouveau monde de Filippi et Mezzomo. Sur la révolution américaine, en sortant du “franco-belge”, on peut recommander le récent Rebels de Wood et Mutti, disponible en un tome chez Urban.

J’en oublie plus que probablement, mais c’est un défrichage.


(FC powaaaa) #3

Les Cothias, ça se situe dans cette période ?


(ginevra) #4

Il y a aussi plein de livres de Patrick Prugne dont le dernier Vanikoro évoque le voyage de La Pérouse.
Il y a aussi ses divers publications sur le Nouveau Monde avec les amérindiens.

Plusieurs “Cothias” concernent cette période… à vérifier ici

ginevra


(Oncle Hermes) #5

Ah, c’est vraiment tout récent, Vanikoro, j’étais passé à côté de cette sortie, merci. En revanche pour ses autres titres “amérindiens”, j’y avais pensé mais après vérification c’est toujours soit avant (Iroquois se passe au tout début du XVIIe siècle), soit après (le diptyque Frenchman / Pawnee, début XIXe).