IN MEMORIAM - BD

Punaise, il est rentré à l’hosto en début de semaine (ou le week-end dernier).
Punaise ! Tristesse.

Je suis loin de tout connaître de Gimenez … et donc, c’est qui ?
(chouette dessin en tout cas)

Essentiellement le dessinateur de La Caste des Méta-Barons de Jodorowski

et d’autres séries dont il était lui-même le scénariste (Le Quatrième Pouvoir, Moi Dragon).

Pardon : c’est qui sur les dessins de Zait’ ?
(la caste, c’est la 1ère série de mon retour vers la BD européenne …)

En fait, c’est ait de tête. Un personnage qui s’appelait Gangrène. Ce n’est certainement pas fidèle au personnage. Ce qui m’avait marqué, dans le décor Postapo, c’était une énorme silhouette de Bibendum complètement dévastée au milieu d’une décharge. (Hé, je suis de Clermont.)

Juan Gimenez, c’était un super dessinateur de récits de SF. Il a fait les beaux jours d’USA magazine. Les récits ont été regroupés dans des albums chez Albin Michel (Titatania, Mutante).


Je l’ai découvert dans Fantastik.

Trois histoires courtes parmi les meilleures que j’aie jamais lues.
Mon meilleur pote avait acheté l’Étoile noire, nouvelle baffe.

Sinon, il a signé les aventures de Léo Roa et le Quatrième pouvoir, un récit d’Heroic fantasy, Moi, dragon.
Son boulot le plus connu, c’est la Caste des Méta Barons avec Jodo.

Merci.

Ah ben, zut alors!
Je suis triste de cette nouvelle. Son nom sur une couverture était une tentation à laquelle je ne résistais pas (en général).

Les albums : L’étoile noire et Gangrène, ainsi que les compilations de courts récits Mutante et Titania ont été regroupés dans l’intégrale Juan Gimenez, la Saga SF

ginevra

Merci Ginevra.

Quelle belle année de la BD en France, quand même !
Entre les décès de Brétecher, Chéret, Uderzo, Gimenez, l’annulation (ou report sine die) d’opérations comme les 48hBD ou le FCBD, l’annulation de LivreParis, de Japan Expo et de LyonBD festival… Et sûrement de plein d’autres trucs…

Bizarrement, je ne pense pas que les gens se rappelleront de 2020 comme l’année placée sous le signe de la BD (pourtant, c’est une année où les gens auront eu le temps d’en lire !)…

Tori.

1 J'aime

(…s’ils en avaient déjà en stock avant la fermeture des librairies)

C’est vrai…

Pour ma part, ma pile de lecture n’a diminué que de dix ou quinze pour cent… C’est là que je me rends compte qu’elle est sacrément volumineuse, quand même.
Idem pour ma pile de DVD à regarder…

Tori.

C’est curieux, Laurent Vicomte est décédé hier et je n’ai appris la nouvelle que par la bande (décimée :frowning: )

Sa dernière balade…

Ah zut !
Je n’étais pas fan de son dessin méticuleux à l’excès (à mes yeux), mais force est de reconnaître que c’était très beau. Et sa Balade a marqué une génération.

Jim

1 J'aime

Et ça continue…
Décès de Kiraz.

Ah merde !
Bon, ce monsieur avait un âge plus avancé, qui peut amener à envisager son départ avec moins de surprise, mais ça me flanque un coup quand même : c’était l’une des signatures de dessins de presse que j’ai identifiées en premier, quand j’étais gamin, dans les pages de Jours de France que je feuilletais chez le coiffeur.
C’est magnifique, Kiraz. C’est Stuart Immonen qui doit être triste : il est grand fan !

Jim

Hein ?!

Ah ouais, je comprends mieux. Un autre temps, donc !

ça existe encore, ça ? ça ne me parle pas.

Non, ça s’est arrêté en 1986.
J’en garde le souvenir d’une sorte de Paris-Match en moins vulgaire.

Jim

Ah ouais, trop jeune pour connaître.

Donc, tu ne connaissais pas Kiraz…
Je confirme les dires de Jim, ma génération a connu Jours de France dans les salles d’attente (médecins, dentistes, coiffeurs…). Le vision des femmes dans ces dessins serait totalement impolitiquement correcte de nos jours.

ginevra