IN MEMORIAM - BD

hqdefault

dernier monstre sacré de l’âge d’or de la BD franco-belge

Ah, tiens, j’aurais pensé que Cauvin en faisait partie…

Tori.

U de mes dessinateurs d’enfance avec Michel Vaillant… Je me souviens surtout de l’album « Le grand défi ». Mais il est vrai que le milieu des courses automobiles ne m’a jamais vraiment passionnée.

Tori, c’est une formule « bateau » de journaliste qui sera reprise pour le prochain qui nous quittera.

ginevra

Comme les « derniers géants d’Hollywood » et ce genre de choses.

Jim

Oui, mais habituellement, la formule utilisée, c’est « un des derniers », pas le définitif « le dernier ».
Ah, et il y a Lambil, aussi, d’ailleurs…

Tori.

Ouais, faut les mettre au pluriel, ces conneries, parce qu’elles servent plusieurs fois.

Jim

Décès de Marcel Uderzo (annoncé par les éditions Inukshuk).

Ah bah merde !

Jim

Le dernier monstre sacré de l’âge d’or de la BD franco-belge… ?

Michel Koeniguer (Bushido,Brooklyn 62nd,Bomb road, Misty Mission, Berlin sera notre tombeau) est décédé cette semaine

Punaise, il était jeune en plus !

Ah bah merde !
J’avais entendu dire qu’il avait des soucis de santé, mais je ne pensais pas que c’était grave à ce point.
Très sympa, Michel, sous ses allures d’ours motard barbu. On a fait au moins quelques épisodes d’Ozark ensemble, du temps de Semic.

image

Ah purée, je ne m’attendais pas à ça.

Jim

Je ne savais pas

On s’est un peu perdus de vue, on échangeait un mail de loin en loin, mais j’aimais bien ses albums. Je garde un bon souvenir de Bushido, qui de mémoire marque ses débuts dans le monde de la librairie. Il a fait plein de récits d’aventures militaires qui m’ont semblé de bonne facture (même si c’est moins ma came).

Jim

John Paul Leon est décédé à 49 ans.
Source.

Ah pardon, je n’ai pas vu / trouvé ce sujet.

Ce n’est pas un site très sérieux mais l’annonce me semble l’être :
« Raoul Cauvin : le scénariste de la BD Cédric annonce sa disparition prochaine »

via @Teleloisirs

Je ne sais si il est opportun de mettre cette info sur ce sujet, c’est peut-être un peu déplacé. Je trouve en tout cas ça démarche assez noble et, mine de rien, tres très couillu. La sérénité affichée me scie.

En quoi ?

Prendre en main soi-même cette communication (publique donc) sur ce sujet et de manière aussi simple et bienvaillante.