In Memoriam : Maurice Sarfati

1931-2013

[Lire l'article sur Ciné Sanctuary](http://www.cine-sanctuary.com/news/16259/in-memoriam-maurice-sarfati.html)

Une voix s’est éteinte…R.I.P.

Un grand monsieur sur Nicky larson VF !!

C’est mythique pour une partie de ma jeunesse et même encore aujourd’hui,je ne doit pas être le seul.Grâce a lui ou a cause je n’ai jamais regardé la vo:)

C’était l’époque où les Vf des animes étaient plaisantes à mater. moment nostalgie

C’était lui : “tu m’as fait bobo Larsoooooooon” ?

Yep !

Adieu, mon petit Momo !

Moi c’est le contraire, à cause de lui et de toutes les autres “absurdités” de la VF, je ne regarderais jamais plus, ô grand jamais, la VF :mrgreen: (comme à peu près 99% des animés de l’époque club do et il faudrait me payer cher pour le faire, ce qui n’est pas le cas d’animés antérieurs : Je regarderais plutôt Lady oscar en VF par exemple)

Pour le reste, l’homme semblait sympathique et, somme toute, livrait le travail qu’on lui demandait, et que l’air du temps voulait. R.I.P

C’est toutes ces perles du doublage qui rend cette époque si nostalgique. Les restos végétariens, les pensionnaire de " Juliette, je t’aime" bourrés au jus de fruit, et j’en passe.

il ma fais bobo

A part ça, pour la merde de doublage qu’ils (lui et ses potes) ont pondu pour Nicky Larson, il me manquera pas…

Je pense que la remarque finale n’était pas nécessaire. Mais tu es coutumier du fait donc bon, plus rien ne m’étonne.

Bandedenoob : comme le dit si bien arkio

Que tu n’aimes pas ce doublage, c’est une chose (et je partage cet avis), mais ce n’est pas la peine d’être agressif, surtout concernant une personne récemment décédée et qui n’a fait que le travail qu’on lui demandait.

Tori.

“n’a fait que le travail qu’on lui demandait.”

Justement, non. Son taff, c’était de lire ses lignes de textes, pas d’en inventer parceque les vrais dialogues ne lui plaisaient pas…
Après, Nicky Larson n’est rien comparé à Ken le Survivant tout de même. Mais ces “doubleurs” n’ont pas fait leur travail.

Je vois que tu es très au fait de l’histoire de la diffusion des dessins animés japonais en France. Quand Sarfati dit qu’“ils changeaient tout”, ce n’est pas du à un coup de tête parce qu’ils se faisaient “chier à travailler sur ces dessins animés de merde”. Pour simplifier, la pression du CSA, des politiques et des associations de parents explique la censure exercée sur les animes lors de leurs premières diffusions au Club Dorothée.
Je comprends aisément que ça gêne les puristes, mais les mecs qui faisaient les voix ne faisaient en effet que ce qu’on leur demandait…

Sans cette trahison des textes on aurait jamais pu voir ces DA et en fait même avec je doute que laisser un gosse de 8 ans devant Ken le survivant soit une bonne idée comme le permettait le clubdo … Merci maman pour ton manque d’attention aussi o/ :astonished: