IRON DEVIL (Frank Thorne)

Discutez de Iron Devil

Que les petits nenfants pas encore couchés ferment les yeux, ce comic book n’est pas pour eux !
Voici ce que j’en disais à l’époque sur France-Comics : http://www.france-comics.com/2010/12/27/iron-devil-01-03/

De l’Egypte ancienne à l’aube du 21ème siècle, Iron Devil évoque les malédictions démoniaques d’une prostituée muette d’un bordel et d’une actrice de film porno, au destin lié par … une paire de seins.

Ne nous leurrons pas, l’intérêt de ce livre ne réside pas dans ce récit légèrement teintée de fantasy, qui n’est pas toujours très facile à suivre, entre la clarté des passages entre les différentes périodes étant perfectible, et les parallèles entre les deux ou trois personnages principaux. L’histoire ne va pas vous transporter comme vont l’être ces jeunes femmes soumises (oui, c’est assez machiste !) tout au long des pages. La qualité première de cette bande dessinée pornographique, érotique, zoophile, sans tabou (rayez la ou les mentions que vous trouverez éventuellement superflu) est le superbe coup de crayon de Frank Thorne, très fin, clair, tout en courbe, très détaillé et qui n’a pas pris une ride depuis 30 ans. L’utilisation du gris comme unique couleur a sûrement aidé cette série à traverser les ages, mais il faut dire que cela semble très adapté à ce genre d’illustration. Evidemment, si vous êtes allergiques aux corps dénudés (hommes et femmes, pour une fois, il n’y aura pas de jaloux) et constamment assemblés (je ne sais pas si une seule des pages est vierge), ce n’est même pas la peine de vérifié si le graphisme vous va bien.

Avis : un patrimoine de la bande dessinée pornographique américaine joliment illustré