JACK KIRBY : LA VIE EXTRAORDINAIRE DU ROI DES COMICS (Tom Scioli)

109afbce18990442a97ddb22a1e4916ac2744373_2_707x1000
*couverture à venir

La vie extraordinaire de Jack Kirby

Raconté sous forme de roman graphique par un créateur de bandes dessinées révolutionnaire récompensé par Eisner, JACK KIRBY est la biographie attendue depuis longtemps de la légende qui a cocréé certains des personnages les plus durables du XXe siècle pour Marvel, DC Comics, et plus encore. Captain America, Iron Man, Black Panther, les Fantastic Four, les X-Men et bien d’autres super-héros célèbres.
L’auteur acclamé par la critique, Tom Scioli, relate l’histoire de la vie de Kirby - depuis son enfance à New York pendant la Grande Dépression et sa découverte de la science-fiction et des dessins animés jusqu’à son passage en première ligne dans le théâtre européen de la Seconde Guerre mondiale qui l’inspirera plus tard dans ses pages de bandes dessinées, et ses collaborations qui changèrent le monde de Marvel avec Stan Lee, où le duo a redéfini la bande dessinée en tant que partie intégrante de la culture pop.
Tout comme chaque grand super-héros a besoin d’un méchant pour vaincre, l’histoire de Kirby comprend également ses luttes pour recevoir la reconnaissance et la compensation qu’il pensait que son travail méritait. Scioli capture ses va et vient de Marvel à DC, montrant comment Kirby lui-même et plus tard sa famille se sont battus pour préserver son héritage artistique.
Tirées d’une imagination sans précédent et d’une vie aussi passionnante que ses récits en bandes dessinées, les super-créations de Kirby ont influencé les générations suivantes de créatifs. Désormais, les lecteurs peuvent découvrir la vie d’un titan de la bande dessinée à travers le médium qui l’a rendu célèbre.

Titre : ## La vie extraordinaire de jack kirby (Huginn & Muninn)
Date sortie / parution : Disponible le 24/09/2021
EAN commerce : ## 9782364808164
ISBN : 978-2-364-80816-4

Il devrait coûter 21,95 €.

Tori.

La couverture :

240390695_4615734798451133_1767983924552017486_n

Si je ne me trompe pas, c’est une couverture spécialement commandée pour l’édition française.

Jim

La traduction est assurée par Jean-Marc Lainé.

Bon, 200 pages, ça va me prendre un peu de temps de lire tout ça (parce qu’il y a pas mal de texte, quand même).

Tori.

Ah, faut que je le réclame à l’éditeur, alors !
Parce que je l’ai toujours pas reçu, moi !

Jim

Ah, ben oui, réclame !

J’aime bien l’objet, en tout cas.
La couverture est un poil différente de celle postée par Le Doc : l’alignement entre l’illustration et le texte n’est pas tout à fait le même.

Tori.

D’autant que je suis curieux et un peu anxieux : l’éditeur américain a été très long à fournir les documents et, pour la petite histoire, Scioli n’avait pas fini ses planches quand la traduction a été lancée. Au point que l’éditeur français n’avait pas ces dernières pages, au-delà même du moment où l’album est sorti aux États-Unis. C’est moi qui ai trouvé les dernières pages (car Internet est - parfois - mon ami) et les ai fournies à l’éditeur français.
Et bien sûr, entre le moment où les pages ont été envoyés au traducteur et le moment où le matos d’impression a été fourni à l’équipe éditoriale française, il y a eu des changements (des textes qui bougent, des cases redessinées, des bulles en plus ou en moins), ce qui a nécessité de revenir sur différents détails. Typiquement le genre de circonstances qui peut provoquer des… bêtises.
En général, ce sont des choses qui arrivent pour des encyclopédies (surtout quand celles-ci sont connectées à un film imminent) voire pour des manuels de dessin (surtout quand ceux-ci sont publiés sur le net avant : les auteurs s’autorisent souvent des modifs conséquentes). C’est beaucoup plus rare pour les BD, mais ça arrive.
Bref, je crois les doigts.

J’envoie à l’instant un message pour réclamer mes exemplaires, non mais !!!

D’après ce qu’on m’a expliqué, c’est une couverture pour l’édition française. Et elle aussi a mis du temps à arriver, ce qui fait que la date de sortie a bougé.
Quel suspense.

Jim

Va falloir regarder ça.

C’est sûr que si on doit traduire de la BD seulement à partir du texte, on s’expose à des erreurs ou des incongruités (par exemple, si on traduit le sens, mais qu’il y avait un rapport avec l’image qui aurait obligé à adapter pour coller à ce qu’on voit).

Oui, tu l’avais indiqué… Ce que je veux dire, c’est que c’est bien cette couverture, mais légèrement remaniée. Il n’y a qu’en ayant l’image sous les yeux à côté du volume que l’on voit les infimes différences.

Tori.

J’ai entendu parler d’une traduction à partir du scénario. Sans doute pour une adaptation d’un film. Tricky, quand même.

Non, dans le cas qui nous intéresse, ils n’avaient rien envoyé, ni texte, ni scénario, ni rien. Ils avaient fait un PDF à partir des pages en cours, et il en restait disons six ou huit qu’on n’avait pas. Du tout. Mais que j’ai trouvées sur le net. Tu parles d’une organisation de la part de l’éditeur US.

Suggérerais-tu que… je radote ?

Jim

Plutôt que j’avais bien noté ce que tu avais écrit.

Oui, c’est ce que j’avais compris… Ma réflexion avait un sens plus général.

Tori.