KAIJU-RAMA (John Prate)

Kaiju-Rama : Les plus belles affiches de Godzilla et des monstres japonais

Depuis la naissance de Godzilla, il y a près de 70 ans, le kaiju eiga (ou film de monstres) est devenu l’une des contributions majeures du Japon à la pop culture mondiale. Un genre complètement fou que nous avons voulu analyser avec un guide chronologique, une centaine de films chroniqués, un dictionnaire des kaiju les plus mémorables et près de 250 affiches délirantes en provenance du monde entier.

  • Près de 250 affiches de Godzilla et des monstres japonais, en provenance du monde entier (Japon, France, Pologne, Italie…), dont certaines aussi rares que délirantes !
  • Une centaine de films chroniqués, de Godzilla (1954) à Godzilla VS. Kong (2021) en passant par quelques perles (Les Envahisseurs attaquent, Invasion Planète X, la saga Gamera, la saga Mothra…) mais aussi une poignée de longs métrages surréalistes (Frankenstein VS. Baragon, La Guerre des monstres…)
  • Les portraits des plus célèbres kaiju japonais : Godzilla, Rodan, Gamera, King Ghidorah, Mothra, MechaGodzilla et même la version japonaise de King Kong !
  • Une analyse des différentes périodes marquant l’évolution des kaiju : l’ère Showa, l’ère Heisei, l’ère Millenium et le MonsterVerse
  • Le dictionnaire illustré du bestiaire de la Toho
  • Un ouvrage de la collection Les Archives de la Pop Culture (artbook grand format en couleur avec couverture cartonnée)
  • Tour à tour superbes, dynamiques ou même drôles et parfois surréalistes, ces affiches constituent une source étonnante pour les collectionneurs.

  • Éditeur ‏ : ‎ Omake books (23 juin 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2379890803
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2379890802
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 730 g
  • Dimensions ‏ : ‎ 19.7 x 1.4 x 26.8 cm

Ancien rédacteur en chef de Séries TV Magazine et Film(s) Magazine, John Prate est membre de la rédaction de Geek Magazine dans lequel il publie des interviews sur le cinéma, les comics et les séries TV. Il a écrit en collaboration Gaming Goes to Hollywood.