KGB t.1-4 (Valérie Mangin / Malo Kerfriden)

Discutez de KGB

Relecture de l’URSS de 1961, aux premiers pas de la conquête spatiale, alors que le spectre du nazisme et de sa science sans conscience hante encore les couloirs du Kremlin. Ambiance parano, super-pouvoirs dévoyés, ironie mordante dans le portrait des têtes pensantes du régime, symboles intéressants (le réseau de souterrains sous Moscou…), et planches bien sympa de Kerfriden (dont l’encrage est toujours un peu hésitant et tremblé).

Jim