KING IN BLACK : IMMORTAL HULK (Al Ewing / Aaron Kuder)

Hulk participera à l’event King in Black le temps d’un one-shot écrit par Al Ewing, le scénariste de la série Immortal Hulk, et dessiné par Aaron Kuder (Guardians of the Galaxy, Ghost Rider…).

" A present for the Hulk! The Hulk is in a bad place. Half of his alters are dead or missing — including Bruce Banner — and the Leader’s got the rest of him on the ropes. But never let it be said that Joe Fixit doesn’t know how to have a good time — and he’s out to make sure this is the best holiday the Hulk’s ever had. He just has to fight his way through a planet of symbiotes first."

Al Ewing :

« The ‹ King in Black › event gave me an opportunity to tell a very particular story at a very particular time in the year. I have no idea how we’ll all be feeling come Christmas… but the Hulk will be there to share the highs and lows of the season with us - and with the servants of Knull, God of the Void, of course. »

Comme pour le machin Carnage.

Premier aperçu :

(W) Al Ewing (A/CA) Aaron Kuder, Frank Martin, Ericl Arciniega
A PRESENT FOR THE HULK!
The Hulk is in a bad place. Half of his alters are dead or missing - including Bruce Banner - and the Leader’s got the rest of him on the ropes. But never let it be said that Joe Fixit doesn’t know how to have a good time - and he’s out to make sure this is the best holiday the Hulk’s ever had. He just has to fight his way through a planet of symbiotes first.
Rated T
In Shops: Dec 16, 2020
SRP: $4.99

Fallait remplir les pages ?

Si j’ai bien compris, ce sera un épisode muet…

Au moins, on aura compris qu’il y avait confinement (ou couvre-feu) et qu’il neigeait.

Et faut croire qu’une invasion n’arrête pas un père en retard dans ses achats de Noël…^^

Le Hulk a un côté monstre de la fin du premier tome de Fox-Boy.

Oui.
C’est mignon et touchant ; mais c’est complètement inutile et anodin.
Hulk enfantin et affaibli erre dans New York, vers Noël ; il est pisté, attaqué et poursuivi par des monstres de Knull. Il se réfugie dans un centre commercial, et Joe Fixit prend le relais, avec un final émouvant et mignon.
Mais bon, ça ne va pas loin, hein. Aaron Kuder livre de belles planches, inspirées et efficaces. Al Ewing fait un bel épisode muet.
M’enfin, ça reste très secondaire.

Ben, en ce qui me concerne, j’ai trouvé ça très émouvant et donc, indispensable. Contrairement au précédent one-shot que j’ai trouvé complètement con, celui est parfaitement en « ligne » et complémentaire avec la série Immortal.