La crise : les médias en partie responsables ?

Justement! J’ai eu “la chance” de regarder le 20h de TF1, et il y a eu un reportage sur les nouvelles caisses automatiques. La raison de leurs installations selon les journalistes : la crise… Si ce n’est pas du foutage de gueule, 1 mois après son alcamie (sa fin?).

Dans tous leurs reportages, de problèmes sociaux à d’autres économiques plus graves, la crise était la cause de tous les soucis. Au moins une évocation dans chaque reportage. Il faudrait peut-être qu’ils ajoutent des nouveaux mots de vocabulaire dans leurs dicos comme “relance” ou “reprise” pour changer et améliorer leur sujet… :unamused:

(A ce train-là, j’attends le futur reportage des restaurateurs et Cie qui vont nous dire qu’ils ont eu une mauvaise saison à cause de la crise parce que les gens ne voulaient pas dépensaient même si le temps s’y prêtait :unamused: )

heu les caisses auto ca existait avant et dans la mesure ou ca marche et que ca permet d’avoir plus qu’une seule personne pour 6 caisses actives, crise ou pas crise on voit tout de suite pourquoi on les installes.

Au mieux on pourrais eventuellement dire que la crise accéllère le procéssus ce qui reste à voir, mais certainement pas à cause…

enfin bref pour les plainte sur les journaliste voyez ins il adore ca :smiling_imp:

et comme en plus il est noir, vous pouvez même en rajouter dans le racisme, histoire d’aller vraiment bien avec tf1. :mrgreen:

Les caisses automatiques n’ont pas grand chose à voir avec la crise… ça c’est une certitude.

Après, c’est pas parce que les tanches de journalistes de TF1 font des analyses à deux balles qu’il faut généraliser…

si il n’y avait que tf1…

Et ce qui est sur c’est que caisse automatique ou non en grande distribution ça tourne beaucoup les employer partent et il faut bien les remplacer quoi qu’il arrive je ne penses pas que ce sois une cause pour la quel on arrête d’embaucher! On va certainement supprimer les roller pour fait des économies par rapport à l’état mais à la base les roller signe pour un contrat en caisse donc ça change rien!

Dès que ça parle d’économie, globalement, ça raconte n’importe quoi de toute façon…

s’il n’y avait que l’economie :mrgreen:

C’est pire pour l’économie, crois moi :mrgreen:

De toute façon, les médias sont coupables de tout les maux de la Terre…
Quand on cherche un coupable, plutôt que de s’en prendre à la bêtise humaine généralisée, on s’en prend aux médias qui nous bourrent le crâne avec des idioties…
Ça ne vous paraît pas un peu trop facile comme technique ?

Comme disait Nil, si d’un coté on te dit que tout va bien et qu’on a aucun problème… C’est la Chine et les gens savent qu’on leur ment et ils sont pas contents.
Quand on dit que tout va mal, qu’il faut se sortir les doigts du cul sinon ça va être la merde, les gens croient qu’on leur ment et ils sont pas contents.
Comme d’habitude, le consommateur est relou, fainéant et râleur. Peu importe ce qu’on lui dit il n’est pas content…

C’est comme la Grippe A, pas parce que les médias en parlent qu’il faut paniquer… :laughing:

mes parents veulent plus aller aux USA à cause de cette merde cet été, ça me dégoute, casse couille sérieux là

Les médias étant en grande partie contrôlés, de prés ou de loin, par des responsables du gouvernement, on ne s’étonne pas d’en entendre parler souvent et avec tant de véhémence !
Ensuite, de la a remettre en cause l’existence de la “crise” faut quand même avoir les yeux et la conscience au fond d’un tiroir. La crise économique en France est présente depuis 5 ans, à tous les niveaux, dans tous les secteurs. C’est pas une nouveauté, et ce n’est certainement pas une “fausse idée”. Alain Badiou, ainsi que Jacques Attali (peu importe qui il est) le disaient début 2005 sur la possibilité d’un grand bouleversement économique dans les années à venir, avec des études approfondis en exemple. Enfin bref, dire qu’il n’y a pas de crise ou que l’on se sert de la crise, c’est pas objectif, il y a plus de 25 % de chômeurs dans la tranche d’age 18-25 ans, le taux le plus élevé de toute l’Europe ! une augmentation de 13% du chômage dans la catégorie 15-24 ans chaque année ! c’est pas des 2% (bien que sur une échelle en million 2% c’est pas si “petit”) mais des dizaines de milliers de personnes au chômage chaque année…donc bon, au fond de son fauteuil, siffler sur “la crise” c’est un peu simple :mrgreen:

Les médias télévisuels occidentaux véhiculent l’information suivant une charte anglo-saxonne instauré par un consortium de diffuseur médiatique américain dans les années 90. Le principe “information massive - matraquage - contre réalité” à été mis en avant par un socio-politologue spécialiste des médias (un anglais je n’arrive pas a retrouver son nom), qui décrit le processus que l’on connait tous : plus tu en parles, moins on t’écoute !

Les médias traditionnels ne sont pas plus épargnés par ce contrôle de l’État. Le lobbying très important des grosses entreprises contribue à assécher l’esprit des auditeurs, d’une manière insidieuse, ça encore ce n’est pas une nouveauté. Il faut savoir se rendre compte des choses quand elles sont flagrantes, et ne pas seulement dire “je n’y crois pas, c’est faux, c’est trop”…La crise est bien présente, et elle augmente, on colmate les brèches avec des poignées d’euros, mais dans quelques temps la sanction va tomber.

Pour les chômeurs, c’est soit plusieurs dizaines de milliers chaque mois, et si tu veux parler en année, c’est plusieurs centaines de milliers.

Et encore, on s’en sort bien par rapport à l’Espagne :mrgreen:

Je remet pas en cause tout ce que tu viens de dire puisque tu as certainement raison et je suis bien moins renseigné que toi…
Comprends par là qu’en l’absence de contre argumentation, je suis d’accord avec toi.

Par contre,

Celle là ça fait depuis que je sais marcher qu’on me l’a sort. Il va toujours y avoir quelque chose de pas beau bientôt.
Que ce soit au niveau de l’écologie, de l’économie, de mes notes qui dégringolent, etc etc…
Peu importe l’époque à laquelle tu es et le contexte dans lequel tu es, il y a toujours des choses qui se passent mal. “Et si on continue comme ça d’ici 10 ou 20 ans on sera tous morts”.

C’est peut être vrai, je dis pas… Juste que maintenant quand je lis cette phrase, ça m’en tape une sans faire bouger l’autre.

Il y a du cas par cas où la crise a “bon dos” pour reprendre l’expression. J’ai des collègues qui bossent dans l’informatique qui ont vu un joli graphique qui pointait vers le haut et derrière le mec qui dit “vous voyez on peut pas vous filer d’augmentation à cause de la crise”. Alors peut être que c’est pas objectif de dire qu’on se sert de la crise… Mais c’est l’impression que ça donne (au cas par cas bien sur)

Et avant que la crise mondiale se produise, j’en avais jamais entendu parler de ta crise économique en France depuis 5 ans… Ca devait bien exister c’est clair. Mais rien de comparable :confused:
Mais de toute façon, j’ai l’impression que c’est tout le temps la crise :mrgreen:
C’est la crise si cette année j’ai pas fait 3 fois plus de bénéfices que l’année dernière…

La crise dans TOUS les secteurs ?

Heu non, pas vraiment… Y’en a plein en forte croissance. Et d’autres qui chutent. C’est franchement normal, c’est le cour normal des choses j’ai envie de dire.

Et le chômage des jeunes, ça fait très longtemps que c’est le cas, c’est pas du tout nouveau (après, ces derniers mois, c’est pire, mais là encore, c’est ultra logique, quand y’a gel des embauches, les jeunes et les intérimaires morflent en premiers).

Mecanique je dirais, l’emploi en berne? les jeunes et les vieux qui morfle les premiers, c’est un grand principe de l’economie moderne, pourquoi?

Parceque les vieux sont moin productif ou tout du moin plus cher (salaire plus elevé que les debut de carriere) et les jeunes sont as former donc coute de l’argent dans l’immedia et sont moin productif, donc repli sur le noyau dejas formé et pas encore trop couteux, on stop les embauche et on degage en préretraite (au mieu).

Rationalisation du profit aux echéances économiques, et aller pas me brandir la bourse et les actionnaires c’est valable aussi pour les boite non coté. La différence c’est que les entreprise coté ont la tentation de ce servir des crise pour faire n peu plus que necessaire dans la réduction de masse salariale (ca fait monter leur cours, et la on peut s’enprendre au mecanismes actuels).

Vous parlez comme des capitalistes…bordel :mrgreen: (je plaisante :confused: )

Y a pas plus d’explications à donner que de raison(s) à une corrida. C’est une problématique d’idéal “sociétaire” et non d’économie à cour terme.
La logique du capitalisme tend à réduire au maximum la masse salariale, pour des raisons purement économique (selon eux) mais aussi et surtout pour des raisons d’ordre plus “stratégique”, une main mise sur le syndicalisme et l’orientation des ouvriers (le plus gros de l’actif en France) en conditionnant l’état de pensée sur le qui-vive, agissant sur le process de production de façon à rendre plus malléable la classe ouvrière - et classes moyennes - (ce qui as évolué un peu avec le temps).

Ce que je veux dire, c’est que cet “crise économique” est une partie de la logique capitaliste, qui prend tout son élan dans la REconstruction d’une société et de son économie. Le problème n’est donc pas, enfin n’est pas seulement, de savoir si l’entreprise de gauche vire, que l’entreprise de droite vire plus, c’est une des données fondamentales du capitalisme, mais bien si cette même logique à un sens et une réalité populaire, qui sert l’intérêt du plus grand nombre d’entre nous.

Je ne crois pas que beaucoup de secteurs soient en “tension” aujourd’hui en France, des nouvelles énergies aux secteurs dits stables (le bâtiment, l’immobilier, l’agriculture …) il y a un soucis. Pour qu’une société économique soit forte et en croissance (je vais parler comme un vendu attention ! :wink: ) elle doit posséder un secteur agricole puissant, un pôle économique large dans le secteur de l’énergie, un fort taux d’exportation et la recherche et l’innovation technologique toujours très actif.

Actuellement, la France est en très mauvaise posture, due à l’expansion du bloc économique Européen. Mais aussi à l’emprise du patronat sur l’ensemble de l’information (qui ne peut plus être exclu des fluctuations économiques) et l’état globale du marché mondial.
Du moins je pense que c’est plus complexe que ce que les médias véhiculent et ce dont nous parlons d’une manière très légère (quand même…).

J’avais oublié cette idée de cycles formant le capitalisme économique, Istari devrait bien connaître (ou sinon ça ne va pas tarder :mrgreen: )

Et effectivement (j’aime ton dernier post Sonkaken ), à part une nouvelle technologie comme l’a pu être internet après la crise des années 90, la question qui me vient en tête est : quelle pourrait être celle de maintenant qui reboostera une si belle croissance qui sera enviée 30 ans plus tard???

Une nouvelle énergie je pense, issue de la fusion ou de la découverte de nouveaux éléments par les prochaines expériences du Cern et du Laser Megajoule. Ou la robotique. Ou les deux…