La Dreamcast : La dame blanche est éternelle

(Kenneda2008) #1

Je vois que personne n’a posté de topic sur ce forum Sega, je me permet de crééer ce topic dédié à la DC qui reste une console exceptionnelle , même encore aujourd’hui !!

Je n’hésiterai pas à vous faire découvrir les meilleurs jeux DC si vous voulez !! :mrgreen:

(system) #2

Bah moi, j’ai acheté une Dreamcast… et trois mois après, Sega annonçait l’arrêt de la production…
Les jeux sont rapidement devenus rares, tout ça tout ça…
Mais j’avoue avoir pris (et prendre encore) un pied monstrueux sur cette console (aaaaah… Crazy Taxi, Soul Calibur, JET SET RADIOOOOOOOOOOOO…)

Je sais pas ce qu’il y a d’autre de bien, parce que j’ai pas eu l’occasion de tester foule de jeux…

(Apollon13) #3

hum skies of arcadia, shenmu, resident evil code veronica, power stone… Vite fait on peu déja rajouter ça et c’était vraiment pas mal

(In-S-Teamable) #4

la dreamcast est pour moi la meilleur console que j’ai eu et ai toujours: je rajouterai ready 2rumble, sega rally, virtua tennis, grandia 2, rez, sonic adventure, samba di amigo, 24h du mans, soulcalibur, DOA 2, chuchu rocket, marvel vs capcom, starlancer, toy commander … La dreamcast est de loin la console devant laquelle j’ai passé le plus de temps :smiley:

(Sherryn) #5

D’ailleurs pourquoi elle a été arrêtée ?! J’ai jamais su, je me souviens qu’on l’avait eu mais j’en garde très peu de souvenirs, elle est pas restée très longtemps il me semble…

(In-S-Teamable) #6

Elle s’est arrêtée bizarrement sega a annoncé l’arrêt de production de la console alors que des jeux étaient encore annoncés parce que la console a fait un flop au Japon pourtant la console était novatrice (modem intégré, VMU, rumble pack, clavier souris, gâchette analogique, micro, camera …) avec des hits, niveau hardware elle n’avait rien à envier à la ps2 (à part le lecteur dvd) tout étant sortie avant et pour moins cher.

En gros je comprend pas comment la dreamcast a été un flop et pourtant je me rappelle de la campagne de pub de folie à laquelle on a eu droit; Autant je comprends le succès de la psx autant je comprend pas comment la ps2 a pu enterrer la dreamcast :confused:

(Sherryn) #7

Peut-être que les innovations étaient venues trop tôt pour l’époque… Je me souviens avoir dit y a pas longtemps à un pote que la raison pour laquelle je veux pas de PS3, outre qu’elle est trop chère mais surtout parce que les bonus inclus pour ce prix sont à l’heure actuelle très dispensables surtout pour quelqu’un qui ne s’intéresse qu’à la console et pas du tout au machins accessoires… Mais j’en sais rien sinon “-”

(Apollon13) #8

bah oui enfin en machin accessoire yavait pas tant de chose que ça quand même…

ça m’a toujours pas mal étonné cette histoire de dreamcast

(Stéphan) #9

Houlà ! Petites rectifications :

[quote=“In-S-Teamable”]1) Elle s’est arrêtée bizarrement sega a annoncé l’arrêt de production de la console alors que des jeux étaient encore annoncés parce que la console a fait un flop au Japon

  1. pourtant la console était novatrice (modem intégré, VMU, rumble pack, clavier souris, gâchette analogique, micro, camera …) avec des hits, niveau hardware elle n’avait rien à envier à la ps2 (à part le lecteur dvd) tout étant sortie avant et pour moins cher.

  2. En gros je comprend pas comment la dreamcast a été un flop et pourtant je me rappelle de la campagne de pub de folie à laquelle on a eu droit.

  3. Autant je comprends le succès de la psx autant je comprend pas comment la ps2 a pu enterrer la dreamcast :confused:[/quote]

  4. En fait, c’est pas vraiment ça.

Petit cours d’histoire :

Revenons à l’époque de la pré-sortie de la Dreamcast. La Playstation était reine et avait largement le dessus en termes de jeux sur la très performante et excellente Saturn. Ce qui a fait que ses ventes n’étaient pas mirobolantes. La saturn était un peu dans la même situation que la Gamecube en fait. Sauf qu’il y a un facteur qui a fait la différence. Mais pour cela, retournons encore en arrière à l’époque SNES et Megadrive. Deux excellentes machines aux ludothèques qui feraient pallier d’envie la PS3.

Nous avons donc une bataille acharnée entre les 16 bits de Nintendo et de SEGA. pour l’avenir chacun avait établi ses projets : nintendo se basait avec ses portables et a décidé de rater le coche des 32 Bits, quant à SEGA, ils ont tablé sur la 32X qui était un accessoire qui boostait les performances de la Megadrive la rendant ainsi plus puissante. Ce fut un échec commercial pour diverses raisons que je ne citerai pas ici. Sega à pris un coup qui, accumulé avec l’echec de la GameGear face à la Gameboy, ont fait trembloter la firme.
Retournons maintenant à l’époque de la Saturn. La machine eut quand même un petit succès, mais le glouton SOny qui entrait dans la danse à joué plus finement, ce qui fait que les ventes honorables de la saturn sont passées au second plan écrasées par la puissance médiatique de Sony. Encore un mauvais coup pour SEGA qui ne put atteindre ses objectifs de ventes face à ses créanciers et investisseurs.
Rajoutez à cela qu’en parrallèle, SEGA, enfin du moins en énorme partie au japon, un peu moins ailleurs, était le maître incontesté de l’Arcade. Arcade qui se portait de moins en moins bien pour diverses raisons comme : L’arrivée en masse des consoles de salon, diminuant la fréquentations des salles d’arcade, prix de fabrication des bornes (essentiellement les écrans de taille spécifique à l’arcade et les cartes mères) qui ne cessaient d’augmenter. Les gérants de salles d’arcade indépendantes ont délaissé les bornes d’arcade pour fermer leurs portes. Les plus solides d’entres elles ont décidé de se diversifier en accueillant des jeux plus diversifiés comme des machines distributeurs, des machines à pince, bien moins onéreuses, et cela tout en diminuant leurs commandes de bornes récentes (ils gardaient les anciennes)… Les gérants ont également décidé de monter le coût des parties (que ne décide pas SEGA, mais les gens qui ont acheté les bornes), ce qui n’encourageait pas les gens à jouer.
SEGA étant le maître incontesté de ce domaine et ayant déjà été fragilisé, prend encore un méchant coup.

Sa santé financière n’étant pas celle de Nintendo (qui se gave de yens avec sa gameboy et toutes ses alternatives gameboyiesques), SEGA jouait son va-tout : Le projet Dolphin. Si ça passait pas, ça cassait, il n’y aura pas de seconde chance.

Ce projet était le nom de code de la machine qsue nous connaîtrons sous le nom de Dreamcast. De son annonce du catalogue de départ et des titres en prépartion par la suite, aux performances de la machine, en passant par la sortie, tout était fait pour avoir LA machine qui fera remonter la firme a flots. L’engouement des médias spécialisés et du public fût immédiat et la machine eut un succès lors de son lancement avec des titres de qualités d’un point de vue aussi bien technique que ludique.
Le pari est réussi.
Cependant, le facteur arcade eut plus d’effet que prévu et les actions SEGA se cassent la gueule encore plus, SEGA compte vraiment de plus en plus sur la Dreamcast pour éviter le dépot de bilan.
Puis quelques mois après vint la mort de la dreamcast : la playstation 2. Cette dernière surfant sur la vague de sa grande soeur qui était gravée dans l’esprit des gens, reçu un mùeilleur accueil et les gens la préféraient à la dreamcast, malgré le fait du lineup de sortie bien plus ridicule. SONY venait de tuer SEGA. Mais ce dernier était tenace et à tenu encore quelques temps avec de bonnes ventes, mais pas suffisante pour permettre à la firme de se subsister. SEGA, à l’instar d’une mère qui sacrifierait un de ses enfants pour la survie de tous ses autres enfants, a donc dû prendre une douloureuse décision : arrêter la production hardware.
Ainsi la dreamcast ne fut produite que pendant quelques mois et la production se stoppa net. Cependant, il y avait un potentiel pour les éditeurs qui avaient des projets en cours. Il était plus rentable, enfin moins casse gueule pour eux de finir un titre et de le vendre un minimum sur une machine non produite, que d’arrêter un projet et de devoir endurer toutes les pertes en investissement lié au projet. C’est le cas du : limiter la casse.

SEGA dans son optique de se limiter au software, se fit très discret pendant quelques temps pour revenir quelques années plus tard, sur ses anciens concurrents.

  1. Pas si novatrice que ça si on reste dans ton optique : le modem intégré existait déjà dans une console (projet peu connu d’une version spécifique de SNES jamais commercialisée au grand public), VMU qui surfait sur la vague Tamagoshi, Rumble Pack qui était déjà présent avec la N64, de même pour la gâchette analogique

  2. Lis donc le 1, tu comprendra mieux : Il ne faut pas voir un point, il faut regarder un ensemble de choses. L’arrêt de production de SEGA avec cette configuration d’évènements à été programmée bien avant sa propre naissance. Mais si un seul de ces facteurs avait été différent, qui sait ce qu’il en serait aujourd’hui…

  3. La PS2 n’a fait que donner le coup de grâce à la Dreamcast.
    Et son succès au début n’est dû qu’à celui de la marque Playsation ancré dans l’esprit des gens grâce à la première itération de la console. Même si la PS2 est une machine correcte d’un point de vue technique, ce sont les jeux qui font la différence. Par la suite, la PS2 possèdera une des plus importantes ludothèques jamais possédée par une console. aussi bien qualitativement que quantitativement.

(Apollon13) #10

tien j’avais jamais fait le rapprohement avec l’arcade et la mort de la dreamcast…

j’aurai appris des choses (moche quand même je m’étais bien régalé dessus)

(Stéphan) #11

Y’a un malin de modo ou d’admin qui a cru malin de remplacer projet Katana (Dreamcast et ex projet Dural) par project dolphin (nom de code d’une machine Nintendo). C’est petit. Vraiment…

[quote=“Apollon13”]tien j’avais jamais fait le rapprohement avec l’arcade et la mort de la dreamcast…

j’aurai appris des choses (moche quand même je m’étais bien régalé dessus)[/quote]

Tu savais pas que SEGA faisait de l’arcade ? C’était l’acteur Majeur du domaine à l’époque (talonné par Namco) avec ses cartes ultra performantes (Model 2, Naomi…).

(In-S-Teamable) #12

Sur la durée je suis d’accord pour dire que la ps2 a obtenue une excellente ludothèque mais à la sortie de celle ci la dreamcast valait largement plus le coup niveau jeu et on peut penser que sans l’arrêt de production de la machine namco et capcom aurait continué à sortir des hits sur DC :mrgreen:

(Apollon13) #13

[quote=“Stéphan”]
Tu savais pas que SEGA faisait de l’arcade ? C’était l’acteur Majeur du domaine à l’époque (talonné par Namco) avec ses cartes ultra performantes (Model 2, Naomi…).[/quote]

sisi mais de la à faire le rapprochement avec la dreamcast… Puis l’arcade à par à mes début dans les jeux vidéo (surtout entre 4 et 8ans) j’ai pas trop touché

(roikku) #14

La Dreamcast, même si je l’avait payer chère, je ne l’a regrette pas
J’ai jouer à d’excellent jeux, dont :
+Skies of Arcadia (j’étais comme un fou le jour de sa sortie)
+Les chroniques de la guerre de Lodoss
+Jet set radio
+Sonic Adventure

Mais la bibliothèque de la DC est bien plus importante, surtout au Japon
Même deux ans après l’arrêt de la DC, ils sortaient encore des jeux dessus
(bon, faut dire aussi que c’est pas mal de jeux adapté de manga, ou le but est de lire les textes, et cliquez, … et toujours cliquez) et tout ça sans cinématique, ni action :open_mouth: du bien lourd quoi

(mangapowa93) #15

Ah skies of arcadia l’un de mes rpg préféré aujourd’hui encore, un monde fabuleux, vaste et libre, graphiquement au top a l’époque (et tjrs tres sympa meme aujourd’hui), ça change des rpg “next gen” actuel qui sont vraiment a chier.
J’espere vraiment qu’un jour y aura une suite a ce jeux et pour Shenmue egalement mais bon jcrois que jpeux rêver ^^
Et yavait aussi d’excellent jeux d’arcade dessus c’etait le kif total, vraiment dommage que la dreamcast n’ait pas connus le succes qu’elle aurait mérité.

Hs:D’ailleurs un jeux one piece en reprenant les bases de skies of arcadia ça doit le faire mais au lieu de ça on nous ponds sans arret des jeux de baston…

(DragonSlash) #16

Je trouve que même si la plupart des hits de la DreamCast ont été refait pour la GameCube, genre Sonic Adventure 2, ou Skies Of Arcadia (Que j’ai acquis recement sur ma GC^^), n’ont pas la même saveur qu’ils avaient sur La Grande Dame Blanche…

Y a comme un goût de réchauffé :confused: !

Mais je continue aujourd’hui à jouer à l’eternel Street Fighter Alpha 3, qui reste vraiment indémodable ! Et les jeux phare comme Jet Set Radio, Soul Calibur (Vraiment Enorme pour l’epoque), Marvel vs Capcom 2, Cannon Spike… Même si ma console commence vraiment à faire la gueule (la lentille est vraiment en sale Etat…), Je m’eclate toujours autant avec !

(Ayoshi) #17

L’échec de la dreamcast est quasi inexplicable pour les fans de SEGA. La console a été la première sur le marché et avait une sérieuse avance sur son temps mais SEGA a toujours eu du mal à bien placé son hardware.
On venait d’avoir les échecs successifs des extensions de la megadrive à savoir le mega cd et le 32X, puis la saturn qui n’a pas fait le poids face à la PS1 car lancée bien trop chère et mal conçue pour les jeux en 3D. La ps1 a tout ravagé lors de sa sortie et quand la dreamcast est sorti, des joueurs déçus ne l’ont pas acheté car Sony multipliait les annonces sur la sortie imminente de la PS2 et comme quoi la PS2 allait être géniale.
Quand la PS2 est sortie, SEGA qui allait mal financièrement a fermé les portes de sa division qui construisait des consoles pour ne plus rester qu’un éditeur de jeux.
De mon côté, la dreamcast reste la meilleure console de SEGA et l’une de celle qui m’a le plus séduit. J’ai d’ailleurs fait le full set de cette console. J’adore son bruit de casserole et elle est plutôt résistante, y’a que 2 ou 3 problèmes récurrents connus :

  • la résistance du port manette qui grille (ne pas brancher 4 manettes en même temps avec les VMU)
  • problème de reboot de la console en cours de jeu (des tutaux existent pour remédier soit même à ce soucis pour toute personne n’ayant pas peu de se servir d’un tournevis)
  • Capot qui ne ferme plus correctement ou du moins dont la console ne détecte plus la fermeture (ça aussi on peut y remédier soit même)

après sur cette console y’a quand même eu des claques sympathiques comme soulcalibur 2, virtua tennis, crazy taxi, shenmue, skies of arcadia, power stone 2 génial en multi et ainsi de suite.

(Nookie) #18

C’est le problème que j’ai en ce moment avec la mienne :laughing:

Je continue de jouer à cette console et je suis frustré d’ailleurs car j’ai Segaga ou Sakura Taisen 4, et je ne peux réellement en profiter vu qu’ils sont en jap.

La Dreamcast me sert d’emulateur aussi, rien qu’hier, j’ai rejoué à Kick Off 2 (Atari St) et NBA Jam (Megadrive), c’est une machine insubmersible.

(Ayoshi) #19

dreamagain.free.fr/index.php/tutos-dreamcast/462

là tu as un tuto complet pour remédier à ce problème si tu n’as pas peur d’ouvrir ta dreamcast, y’à une méthode sérieuse ou tu peux bricoler à ta sauce avec un bout de plastique

(hikaru_no_go) #20

ah là là, skies of arcadia, qu’est-ce qu’il était bon.