LA SPLENDEUR DU PINGOUIN (Hurwitz, Aaron/Kudranski, Pearson)

[quote]LA SPLENDEUR DU PINGOUIN

Auteurs: Gregg Hurwitz, Jason Aaron /Szymon Kudranski, Jason Pearson

Il est l’un des plus grands ennemis de Batman, mais également l’un des citoyens les plus en vue de Gotham. Mais la légende du Pingouin s’est bâtie sur une affaire de famille glauque et vicieuse.
(Contient **Penguin : Pain and Prejudice 1-5 **; Joker’s Asylum : Penguin)

Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Aventure
Collection: DC Nemesis
Date de sortie: 5 juillet 2013
Pagination: 144 pages
ISBN: 9782365772365
Format: 171 x 264mm
Prix : 15 euros[/quote]

Liens :

Le site de l’éditeur (avec preview de l’album) : urban-comics.com/la-splendeur-du-pingouin/
La page facebook de l’éditeur : facebook.com/UrbanComics

Pain & Prejudice, c’est pas mal du tout. Parfois un peu balourd dans les parallèles que Hurwitz fait entre différents handicaps, et la fin est un peu rapide, mais ça reste franchement bien fichu, avec de bonnes idées (qui seront notamment reprises et développées par Layman dans ses Detective Comics).
Et le gros morceau, même s’il ne s’agit que d’un épisode, c’est l’one-shot par Aaron et Pearson, qui est magnifique question dessin (on s’en doute) et qui est vraiment poignant question suspense et émotion.
Bref, ça fait un bel album !

Jim

ouais c’est un bon album.c’est sombre à tous les niveaux (en cela Kudranski était un bon choix) et Hurwitz met très bien en scène les 2 facettes de Cobblepot.
et l’épisode par Aaron et Pearson est tout simplement un régal

[quote=“barney stinson”]
et l’épisode par Aaron et Pearson est tout simplement un régal[/quote]

Ouais, je trouve aussi : ramassé, sec, incisif, percutant, avec un vrai suspense et beaucoup d’émotion. La variété de style et de ton que déploie Aaron dans sa carrière m’épate quand même pas mal.

Jim

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Je me demande bien lesquelles tu as pu lire, lesquelles tu as en tête quand tu écris cela. Le Pingouin, ça fait bien vingt-cinq ans qu’il a été repositionné en homme d’affaire véreux et influent. Que ce soit par Max Allan Collins dans un annual de 1988 (je crois) ou Grant et Wagner, avec Breyfogle, qui en font un comploteur dans les milieux interlopes, le Pingouin est devenu un personnage influent et menaçant. C’est d’ailleurs ces versions qui ont servi de tremplin à ce que Timm et Dini en feront dans le cartoon des années 1990 (qui reste l’une des références pour le personnage).

Jim

Oulah, tu remontes bien loin mon cher ami.

Je ne parlais que de ses apparitions new 52 (récentes donc), où je l’ai trouvé bien inutile et pas effrayant pour un sous. Je parle par là des Detective Comics et des Catwoman, où le vilain passe plus pour un pigeon…

Bon, ça reste un volatile, quand même. :wink:

Anecdote perso : le tout premier comic que j’ai eu en ma possession (je ne savais même pas lire, je regardais par-dessus l’épaule de mon grand frère qui me lisait les dialogues, sniff nostalgie quand tu nous tiens…), c’était un team-up entre Batman et Superman (un “World’s Finest” ? c’est probable) où ils affrontaient Terra-Man et le Pingouin, ce dernier ayant hypnotisé Superman qui se prend pour le Sundance Kid ou Butch Cassidy, me souviens plus, et manque de dégommer Batman à coup de flingo…
Ben à l’époque, il me faisait ben flipper, le Pingouin (beaucoup moins quand je l’ai vu dans la série télé des sixties…).

A tout hasard, personne n’aurait la référence VO de l’épisode en question ? Merci d’avance…

C’est World’s Finest 261.

Je le savais : le Doc n’est pas un homme, mais une base de donnée pirate qui agit comme un bon virus sur le forum !

[quote=“Blackiruah”]Oulah, tu remontes bien loin mon cher ami.

Je ne parlais que de ses apparitions new 52 (récentes donc), où je l’ai trouvé bien inutile et pas effrayant pour un sous. Je parle par là des Detective Comics et des Catwoman, où le vilain passe plus pour un pigeon…[/quote]

Pas lu les Catwoman, mais dans les Detective Comics, je trouve qu’il est très bien en chef de casino semi-légal, toujours en non-dit, en faisant ses petits commerces illicites avec ses compères. Mieux qu’en informateur tremblotant dans la version Snyder de Gates of Gotham, en tout cas.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

Pas lu les Catwoman, mais dans les Detective Comics, je trouve qu’il est très bien en chef de casino semi-légal, toujours en non-dit, en faisant ses petits commerces illicites avec ses compères.

Jim[/quote]

Et c’est assez raccord avec sa version précédant new52, il me semble !

[quote=“soyouz”]

[quote=“Jim Lainé”]

Pas lu les Catwoman[/quote]

, mais dans les Detective Comics, je trouve qu’il est très bien en chef de casino semi-légal, toujours en non-dit, en faisant ses petits commerces illicites avec ses compères.

Jim

Et c’est assez raccord avec sa version précédant new52, il me semble ![/quote]

Oui oui, et j’aime bien cette version.

Jim

Oh putain, merci !! C’est bel et bien ça. “Showdown at Gotham City”, ça en jette comme titre…

Peut être trop classique, sans surprise. L’histoire d’amour manque d’originalité, on voit venir les choses. Et puis l’auteur explique trop de choses, il semble vouloir faire des sous-entendus et finalement, il finit par expliquer ce qu’on avait compris (donc, soit il nous prend pour des idiots, soit il remplit).
Les dessins de Kudranski sont pas mal, mais il y a des moments où les cases ne sont pas très claires (notamment sur la fin)
Après, j’aime plutôt bien l’ambiance et le rythme du récit.
L’épisode auto-contenu d’Aaron et Pearson est plutôt pas mal et assez malin. Efficace.

En revanche, je trouve que c’est une assez bonne entrée pour connaître le personnage.