LA VIE RÊVÉE DE WALTER MITTY (Ben Stiller)

Ben Stiller réalise et interprète le rôle principal de La vie rêvée de Walter Mitty, inspiré de The Secret Life of Walter Mitty, la nouvelle de l’écrivain James Thurber qui avait déjà connue une adaptation cinématographique en 1947 avec Danny Kaye dans le rôle-titre.

http://img838.imageshack.us/img838/2339/em67.jpg

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

1er janvier 2014

REALISATEUR

Ben Stiller

SCENARISTE

Steve Conrad, d’après la nouvelle de James Thurber

DISTRIBUTION

Ben Stiller, Kristen Wiig, Adam Scott, Sean Penn, Patton Oswalt, Shirley McLaine…

INFOS

Long métrage américain
Genre : comédie dramatique/aventures/fantastique
Titre original : The Secret Life of Walter Mitty
Année de production : 2013

SYNOPSIS

Walter Mitty, un timide manager de magazine photo, mène une vie par procuration via une foule d’aventures rêvées. Jusqu’à ce qu’il embarque dans une aventure bien réelle cette fois, lorsqu’il part à la recherche d’un négatif de pellicule perdu…[/quote]

La bande-annonce :

[quote=“Le Doc”]Ben Stiller réalise et interprète le rôle principal de La vie rêvée de Walter Mitty, inspiré de The Secret Life of Walter Mitty, la nouvelle de l’écrivain James Thurber qui avait déjà connue une adaptation cinématographique en 1947 avec Danny Kaye dans le rôle-titre.

…][/quote]

Et qui a inspiré l’excellente série de dessins animés Waldo Kitty :

Sans rire. :wink:

http://img689.imageshack.us/img689/9949/iey2.jpg

http://img17.imageshack.us/img17/703/2gqi.jpg

Très envie de voir ce film, qui sort à un moment pour le moins opportun de ma vie. L’occasion qui fait le larron, comme on dit.

Le film m’a totalement cueilli. Une formidable quête spirituelle très classique mais totalement maîtrisé et surtout porté par une réalisation et une photo incroyable. Le film passe d’un cadre urbain, gris et carré à un panorama large et coloré d’une manière très douce tout en suivant le périple de Walter. J’ai était touché par certaines scène (forcément quand tu utilise Bowie en fond sonore ca aide) et la fin que je craignais casse gueule se révèle être un merveilleux hommage aux “petites” gens et un message sincère sur le fait de ne jamais hésiter à sauter dans l’aventure.

Tout simplement brillant.

Un vrai plaisir d’un bout à l’autre. La BO est géniale, la réal fait bien plaisir, le cadre est dépaysant et l’histoire, aussi classique qu’elle soit, m’a balancé du rêve.

Tout pareil que Lord et Rael, j’ai adoré.

J’ai envie de le revoir. Je pense que je fondrais sur le blu-ray. En tout cas, la BO tourne en boucle à la maison. La Bande annonce ne m’avait pas donnée envie, elle m’avait laissé l’impression d’un film pleurnichard, mais pas du tout.

Je l’ai vu hier soir et j’ai également passé un excellent moment avec cette odyssée initiatique qui touche en plein coeur et qui ravit les yeux et les oreilles. Après l’énormissime Tonnerre sous les tropiques, Ben Stiller remet en avant cette façon plus tendre de sa personnalité, mais sans oublier de gratifier la première partie du film, dans laquelle Walter Mitty se déconnecte de la réalité pour se perdre dans ses rêves, de moments extrêmements délirants (j’ai notamment adoré la parodie de Benjamin Button).
Il entretient cette balance entre fantaisie et vie réelle jusqu’à l’instant où Walter décide de sauter le pas et de partir à l’aventure pour retrouver ce précieux négatif. Et même là, astucieuse idée, il fait légèrement douter (mais pas beaucoup quand même) grâce à une astucieuse référence matrixienne (ben oui, on passe des pilules rouges et bleues aux voitures rouges et bleues :wink:) avant d’embrayer sur une quête magnifique de justesse et qui n’est pas qu’un simple catalogue de belles images sans substance, ce dont certaines critiques que je trouve assez cyniques n’ont pas manqué d’accuser le long métrage.
Superbement réalisé et photographié, joliment interprété à tous les niveaux (dans un rôle très important même si au final on le voit peu à l’écran, Sean Penn dégage une belle sérénité), d’une grande sincérité comme l’a souligné Lord ci-dessus et rythmé par une bande-son parfaite, La vie rêvée de Walter Mitty est tout simplement un film qui fait du bien.