LADY SNOWBLOOD t.1-3 (Kazuo Koike / Kazuo Kamimura)

A l'occasion de la sortie du 3ème et dernier tome de Lady Snow Blood, Kana nous propose un coffret série limitée exclusif

Lire la news sur Manga Sanctuary

Ce coffret sera mien (celui avec le tome 3), à condition que je le trouve …

ben… connaissant kana le coffret devrait être assez facilement trouvable (à noter qu’aucune info n’est disponible sur le site de kana pour le moment … c’est assez enorme quand même)
s’ils font comme d’hab’ , il y aura une assez grosse impression du coffret dès le premier tirage et il ne sera sans doute pas réimprimé après.
Faudra juste s’y prendre assez vite en fait.

sympa comme initiative,après tonkam et son édition spécial 15 ans kana s’y met aussi… (je parle pour les cartes postales ) j’avais jamais ce genre de goodies avant…

image

Voici que débarque en France Lady Snowblood, le manga qui a inspiré la saga Kill Bill à Quentin Tarantino !

Le scénario de base, de l’illustre Kazuo Koike (auteur de Lone wolf & cub ou encore de Crying freeman), nous invite à suivre les aventures d’une jeune femme prête à tout pour retrouver ceux qui ont gâché la vie de sa mère. Une histoire de vengeance très bien menée, ponctuée par plusieurs scènes érotiques. Dans la préface, il est d’ailleurs précisé que Lady Snowblood est paru en 1972 dans l’édition japonaise de Playboy ! Ces scènes ne gâchent en rien le plaisir de lecture car elles sont bien intégrées au scénario, et ont leur utilité.

Le manga datant des années 70, les dessins ont donc pris un coup de vieux, mais si on n’est pas totalement rebuté par l’aspect vieillot, force est de constater que ça reste excellent et détaillé, et que certains fonds sont réellement magnifiques !

Lady Snowblood plaira beaucoup aux amateurs du genre, et peut-être aussi à d’autres qui auraient envie de s’écarter un peu de leurs lectures habituelles.
Mais ce manga n’est pas à mettre entre toutes les mains, au vu des plusieurs scènes érotiques.

Dans tous les cas, les 510 pages de ce premier tome sur les deux prévus justifient largement le prix de 12,50€.

image

La vengeance de Yuki, alias Lady Snowblood, continue et s’achève avec ce deuxième et dernier tome.

Ce tome est aussi agréable à suivre que le premier. On y suit les différentes missions de l’héroïne, qui doit à la fois faire preuve de dextérité et d’intelligence pour s’en sortir. On reprochera juste une fin assez expéditive, les deux derniers hommes à abattre n’apparaissant que dans les deux derniers chapitres.
Le zeste d’érotisme est bien dosé, même si on peut regretter que les scènes érotiques soient moins bien intégrées à l’histoire. Certaines sont vraiment inutiles et un peu tordues, mais pas au point de gâcher l’oeuvre, cela dit.
Les dessins sont toujours aussi exceptionnels et ont bien vieilli. C’est fin, détaillé… un véritable plaisir.
Décidément, Yuki porte bien son surnom: aussi belle et froide que la neige, et prête à tout pour accomplir sa vengeance. Cela dit, elle fait preuve d’humanité par moments.

Lady Snowblood est globalement une bonne lecture. De plus, à part une couverture que je trouve assez hideuse, l’édition de Kana est assez bonne, et la postface de 16 pages est plutôt intéressante.
Voici à mon avis un bon investissement, d’autant que le prix de 12,50€ est tout à fait correct pour un tel pavé de 500 pages.

Yuki, elle a trop la classe :sunglasses:

Je suis en cours de lecture du tome 2, et c’est vrai que c’est toujours aussi bon .

Je te rejoins sur la couverture hideuse!
Maintenant que le second (et dernier?) volume est sorti, je me mettrai bientôt à cette lecture.
Y a pas un troisième tome considéré comme l’epilogue?

Jamais entendu parler, perso ^^ par contre, le dernier chapitre est appelé épilogue, il s’agit peut-être de ça :slight_smile:

Discutez de Lady Snow Blood

Magnifique.
Un trait d’une grande finesse… Très élégant.
Un rythme très lent par moment ponctué de fulgurances, tout à fait en lien avec cette histoire, très noire.

Une magnifique lecture que je conseille vivement y compris pour des néophytes.

Oui, j’en ai entendu d’excellents échos depuis bien longtemps.
Jamais lu encore.

Jim

Pour donner un ordre d’idée :

image

image

image

image

Jim

Oukilé Wolverine ?

À la deuxième planche, j’ai failli demander « oukilé, Violent Marv ? »

Jim

A noter que ça peut parfois être très cru.
Comme évoqué dans la préface de Jean-Pierre Dionnet, lady Snowblood paraissait dans le magazine Playboy.
Mais ce n’est jamais gratuit. Ça fait parfois même froid dans le dos.