L'APPRENTI MANGAKA (Akira Toriyama)

Discutez de L’Apprenti Mangaka

Akira Toriyama lève un coin du voile sur les secrets de son art. Tout y est : le découpage, le cadrage, la personnification, les traits de vitesse, les phylactères, etc. Des dizaines de petits conseils pour éviter de tordre ses « rotring », pour utiliser au mieux les feuilles de trame, ou encore pour encrer proprement.

Ah, je l’ai, celui-là. Un des rares mangas en sens oriental dans ma collection (ça me gène tellement dans la lecture que j’ai quasiment arrêté de lire des mangas à cause de ça, je l’avoue…).
En plus d’être assez didactique et d’offrir des considérations sur la BD au sens large (la forme, le contenu…), Toriyama y renoue avec l’humour pipi caca de Dr Slump (d’ailleurs, il en avertit son lecteur en ouverture). Ce qui vaut quelques scènes à se plier de rire.

Jim

Ah, j’avais oublié dans quel sens de lecture il était…

C’était une des premières méthodes en français pour créer un manga… L’humour de Toriyama était un vrai plus.

Tori.

Moi aussi : j’ai regardé ce matin, il est dans mon bureau, dans le rayon « documentation en tous genres sur la BD, surtout des livres sans images ». Alors qu’il ne contient que ça.

Jim

Oui, mais « surtout » sous-entend qu’il existe des exceptions.

Je dois avoir trois ou quatre versions de ce bouquin.

Tori.