LE CHÂTEAU AMBULANT (Hayao Miyazaki)

Dans le cadre d’une semaine spéciale Ghibli, France 4 diffusera Le Château Ambulant le 28 janvier à 22h30.

[quote]REALISATEUR & SCENARISTE

Hayao Miyazaki

INFOS

Long métrage japonais
Genre : animation/fantastique
Titre original : Hauru no ugoku shiro
Année de production : 2004

SYNOPSIS

La jeune Sophie, âgée de 18 ans, travaille sans relâche dans la boutique de chapelier que tenait son père avant de mourir. Lors de l’une de ses rares sorties en ville, elle fait la connaissance de Hauru le Magicien. Celui-ci est extrêmement séduisant, mais n’a pas beaucoup de caractère… Se méprenant sur leur relation, une sorcière jette un épouvantable sort sur Sophie et la transforme en vieille femme de 90 ans.
Accablée, Sophie s’enfuit et erre dans les terres désolées. Par hasard, elle pénètre dans le Château Ambulant de Hauru et, cachant sa véritable identité, s’y fait engager comme femme de ménage. Cette " vieille dame " aussi mystérieuse que dynamique va bientôt redonner une nouvelle vie à l’ancienne demeure. Plus énergique que jamais, Sophie accomplit des miracles. Quel fabuleux destin l’attend ? Et si son histoire avec Hauru n’en était qu’à son véritable commencement ?[/quote]

J’ai un certain nombre de Ghibli en dvd et il se trouve que ma fille de 3 ans, qui s’est mis aux dessins animés, adorent les oeuvres de Miyazaki, bien plus que les Disney par exemple.

Du coup, les enfants adorant regarder toujours la même chose, j’ai beaucoup revu ces derniers temps Le château ambulant.

Je me souviens que lorsque j’étais aller le voir à sa sortie au cinéma, je l’avais trouvé bien mais il m’avait laissé un peu perplexe dans le dénouement de son scénario.

Et puis, avec le temps (et de multiples visionnages), je me rends compte que c’est sans doute un des meilleurs Miyazaki, même si globalement toute sa production est incroyable.

On y retrouve les thèmes chers à l’auteur : les contes de fées, l’antimilitarisme, la passion pour les mécaniques étranges (le château en lui-même, les avions des deux nations en guerre).

L’amour de la nature est également présent, mais beaucoup plus secondaire dans cette histoire.

Par contre, Miyazaki entame un thème qu’il continuera dans Ponyo sur la colline, à savoir le rapprochement des jeunes générations avec les anciens et un regard particulièrement tendre sur les séniors/vieux pour dire qu’ils font toujours partis de la société et que l’on doit compter sur eux.

Vraiment un très beau film, même si le dénouement reste un peu étrange, puisqu’il me donne l’impression qu’il manque 20 minutes pour tout développer correctement.

J’aime également beaucoup Le Château ambulant, un de mes préférés de Miyazaki.
Je ne sais pas si tu es au courant, mais Le château ambulant est tiré d’un roman de Diana Wynne Jones, Le Château de Hurle.
Si tu réussis à le trouver (je crois qu’il n’est plus édité depuis un moment), vu que tu aimes beaucoup l’anime, je pense que tu adoreras le roman. Tu verras une histoire plus développée, et d’autres personnages abordés, comme la soeur de l’héroïne par exemple.

Merci beaucoup pour cette information :wink:

Je savais que le film était une adaptation d’un livre, mais j’avoue ne pas m’être plus penché sur la question. Cela dit, si j’arrive à le trouver, je me ferai un devoir le lire.