LE DÉMONOLOGUE - Andrew Pyper (L'archipel)

[quote]présentation de l’éditeur:
Le professeur David Ullman est considéré comme le spécialiste mondial de la littérature satanique, notamment grâce à la thèse qu’il a consacrée au Paradis perdu de Milton. Pourtant David, à l’inverse du poète, est loin de croire que notre terre est peuplée de millions d’âmes errantes, invisibles du commun des mortels.
Un jour, il est invité à Venise pour y attester d’un « phénomène » surnaturel. D’abord réticent, il cède finalement et s’y rend en compagnie de Tess, sa fille de douze ans.
Sur place, les manifestations paranormales dont il est le témoin font vaciller ses certitudes cartésiennes. Avec pour point d’orgue la disparition de sa fille. Sous ses yeux, Tess saute dans les eaux du Grand Canal, mais jamais ne réapparaîtra…
Il n’aura dès lors qu’une obsession : la retrouver. Mais tous ceux qu’il croise désormais semblent n’avoir guère plus de consistance que les âmes errantes que décrivait Milton…
Et s’il s’agissait de l’œuvre du Diable en personne ?
[/quote]

je ne vais pas aller jusqu’à dire que je suis réconcilié avec Andrew Pyper mais quand même. Sans atteindre des sommets ce Démonologue est bien meilleur que Le marchand de sable de triste mémoire.
J’ai même été particulièrement accroché jusqu’aux événements de Venise. Derrière ça baisse d’un ton parce que ça ne choisit jamais vraiment sa voie entre roman de possession purement horrifique et thriller ésotérique. J’ai également trouvé,ou alors c’est moi qui suis passé à côté, que les motivations de l’Innommé manquaient de poids.
Et pourtant malgré ça,et le manque d’angoisse, j’avais vraiment envie de savoir comment cela allait se terminer et d’aller jusqu’au bout.L’écriture de Pyper, assez forte dans la visualisation des scènes, et le personnage d’O’Brien remportent la mise