LE GOÛT DU CHLORE (Bastien Vivès)

Discutez de Le goût du chlore

Je suis un très grand fan de cette BD. A une période, je l’ai beaucoup offerte.
J’aime beaucoup son travail sur les postures et sa sensibilité. Ca me fait remonter pas mal de sensations adolescentes qui étaient restées enfouies (celle de l’attente d’apercevoir un fille que l’on aime par exemple). J’ai aussi eu cette sensation en lisant son " Dans mes yeux".

Comme je dis souvent, Vivès, en tout cas dans ses premières créations, raconte des histoires qui ne m’intéressent pas (parce que bon, les émois adolescents, je m’en fiche totalement), mais il le fait avec brio. Et Ses premiers bouquins proposent des variations formelles, que ce soit en matière de narration ou de matériel graphique, qui démontrent sa virtuosité.

Jim

Voilà. Techniquement, y a pas grand chose à dire. Mais les histoires ne m’intéressent pas.

Vous n’avez pas de cœur, c’est tout! :grin:

Pas de cœur … à ça.

On sent ceux qui ne chopaient pas ado.

Sourire

Ça, et le fait que l’adolescence est quand même une période inintéressante. À vivre, déjà. Alors à lire…

Jim

Moi, Bastien Vivès, il me fait revivre mon adolescence : ses œuvres me donnent des boutons.

Tori.

1 « J'aime »

Sourire.

Si je n ai quasi pas de bd d ado, je garde par contre un tres bon souvenir de l autoroute du soleil de baru.

Et le premier cycle d aldebaran, le meilleur, pourrait rentrer dans cette catégorie pour ce qui est de la véritable thématique.