LE VOYAGEUR (Koren Shadmi)

En perpétuel mouvement, le voyageur parcourt en autostop l’immensité des Etats-Unis en quête de l’origine de son mal,
étrange et apparemment incurable : l’immortalité. Au gré de ses rencontres, progressant d’un siècle à l’autre vers le futur, il observe les changements du monde qui l’entoure et qui court, selon toutes vraisemblances, inexorablement à sa perte.

Ici Même Editions
Date de parution : 24/08/2017
Format : 20 cm x 25 cm
176 pages
EAN : 9782369120377

Eh beh, c’est pas très gai, comme bouquin. Disons que c’est plutôt pessimiste, mais qui peut en vouloir à l’auteur.
BD construite en 8 chapitres, on voit un perso immortel (on apprendra plus tard pourquoi) qui erre à travers les siècles sur Terre, d’aujourd’hui à la « fin ». Donc, ouais, il y a de l’autostop, mais pas que, Koren Shadmi apportant quand même de la variété aux différents chapitres.
Moi, j’ai bien aimé, même si l’auteur ne fait qu’effleurer chaque ère, mais en même temps, compliqué de tout voir. J’aime bien qu’il se concentre que sur assez peu de choses à chaque fois, avec un perso qui avance, finalement, à sa manière. J’ai trouvé ça assez fin avec toutes ces petites touches.
Et puis faut dire que le récit rentre complètement dans mon schéma de pensée (eh eh eh, dès le 1er chapitre, le ton est donné), jusqu’au bout, avec la théorie de l’évolution, matinée un petit peu d’Anciens Astronautes…
Alors, ça se lit vite, mais ça fait réfléchir, quand même. Même si c’est radicalement pessimiste.

Pour le dessin et la colo, j’aime bien aussi. Assez facile en terme d’approche, efficace, avec pas mal d’expressivité. Je ne sais pas trop avec quoi le comparer, j’ose pas parler de ligne clair.