LES BARONNES (Andrea Berloff)

DATE DE SORTIE PREVUE

21 août 2019

REALISATRICE & SCENARISTE

Andrea Berloff, d’après le comic-book de Ollier Masters et Ming Doyle

DISTRIBUTION

Elisabeth Moss, Melissa McCarthy, Tiffany Haddish, Domnhall Gleeson, James Badge Dale, Common…

INFOS

Long métrage américain
Genre : action/thriller
Titre original : The Kitchen
Année de production : 2019

SYNOPSIS

Le quartier sulfureux de Hell’s Kitchen, en 1978. Alors qu’elles rongent leur frein, trois épouses de mafieux irlandais envoyés en prison par le FBI décident de prendre la situation en main. Et elles se révèlent incroyablement douées, qu’il s’agisse de collecter l’argent du racket ou d’éliminer la concurrence… Au sens littéral du terme !

Ce film est l’adaptation de la mini-série VERTIGO The Kitchen de Ollie Masters et Ming Doyle.

The-Kitchen

Roooh, ça pourrait être rigolo ! Si ça cartonne, Urban pourrait en profiter pour étoffer un peu son catalogue Vertigo et sortir un peu des sentiers qui étaient déjà battus par les précédents …

Alors ça, c’est une excellente idée !!

Et tant qu’on y est, qu’Hollywood ne se gêne pas pour aller piocher des idées d’adaptation dans ce fond globalement excellent…

S’il y a un reproche que je peux leur faire, c’est vraiment celui-ci ! Après, je sais qu’il y a une logique commerciale (pour en avoir discuter avec Yann à Angoulême, qui voudrait vraiment sortir plus de truc), il suffit de voir qu’on attend toujours la suite de Zenth. mais quand je vois tous les trucs indé qu’ils sortent et qui ne marchent pas forcément (j’ai ouï dire que les chiffres du dernier Black Science - si je ne me trope pas de titre - étaient catastrophiques), je me dis qu’ils pourraient tester des trucs un peu plus anciens de chez Vertigo, qui ne demandent pas forcément un nombre de tomes faramineux, et qui ne seraient pas forcément pire en terme de vente. Mais après, est-ce que le matos est dispo, ,ça c’est aussi autre chose …

La bande-annonce :

C’est en effet souhaitable.

Ceci dit, Ollie Masters, le scénariste de la mini-série en question, n’en sort guère, des sentiers battus. Du moins est-ce mon impression après avoir lu 3 des 8 numéros de The Kitchen. Hormis le titre, plutôt amusant puisque justement les rôles principaux en sortent de la cuisine (même si pour le coup elles occupent une zone de Hell’s Kitchen), ça reste très plan-plan.

C’est simple, il ne se passe rien qu’on ne puisse anticiper vu le contexte.
Je ne doute pas que le charisme et le talent des interprètes ajouteront au prévisible scénario (c’est même indispensable), mais en l’état ça démarre en plein poncif, et au « starter » encore.

Je suis d’ailleurs très étonné que ce type de storytelling passe les fourches caudines du label Vertigo, réputé adulte. Autrement dit proposant des scénarios complexes, et des personnages qui ne sont pas que des ombres.

Mais force est de constater qu’après 1/3 de la mini-série il n’y a rien de complexe dans The Kitchen.

Donc oui, si cela permet d’étoffer le catalogue Vertigo d’Urban, mais dommage que ce soit une série telle que celle-ci qui en bénéficie.

Reste que les 5 numéros que je n’ai pas lus transforment peut-être l’ensemble en un petit chef-d’œuvre, mais la lecture des 3 premiers ne m’en a ni donné l’impression, ni l’envie de continuer.

Merci Artie.