LES FAN-FILMS COMICS, des sixties à nos jours

Je ne pouvais pas ouvrir un sujet sur les fan-films comics sans commencer par Donald F. Glut.

À l’époque où l’on parlait plutôt de cinéma amateur et où le terme fan-film n’était pas encore popularisé, le jeune Donald F. Glut passa une bonne dizaine d’années à tourner des courts métrages en 16 mm rendant hommage à ses passions : les séries B de monstres, les dinosaures…et les comics !

Parmi ces “adaptations non-officielles”, on trouve des personnages ayant déjà vécu des aventures au cinéma sous forme de serials ainsi qu’à la télévision, comme Captain Marvel/Shazam, Captain America et Superman, mais aussi des héros qui attendaient leur heure et qui se voyaient ainsi pour la première fois immortalisé sur pellicule comme Spider-Man et le Spirit.

Don Glut était déjà adepte des crossovers puisque Captain America vs The Mutant voyait le Vengeur étoilé affronter un “mutant” ressemblant étrangement à un extra-terrestre tout droit sorti du film Les Survivants de l’Infini.

Grâce à l’influence du légendaire Forrest J.Ackerman, Don Glut acquit une petite notoriété, ce qui lui permit d’engager l’acteur Glenn Strange qui reprit dans The Adventures of The Spirit le rôle de la créature de Frankenstein, qu’il avait incarné à plusieurs reprises dans les années 40.

Son tout dernier film amateur fut celui consacré à l**'Homme-Araignée**, réalisé en 1969 et qu’on peut encore trouver actuellement sur Youtube.

Ce fut la fin de la phase “amateur” de la carrière de Don Glut. Ce passionné de cinoche et de BD écuma ensuite les plateaux en tant que figurant, devint scénariste de comics et travailla pour plusieurs maisons d’éditions (sur des titres comme What if, Captain America, Invaders, The Occult files of Dr Spektor, Porky Pig, Tarzan…),

écrivit des essais (notamment sur les dinosaures, une de ses marottes) et des romans, le plus connu et le plus vendu étant la novellisation de L’Empire Contre-Attaque,

et bossa de nombreuses années pour l’animation, en écrivant et produisant des titres comme Shazam!, Land of the Lost, Spider-Man, Transformers, Challenge of the Gobots, Spider-Man and His Amazing Friends, Duck Tales, Tarzan, Lord of the Jungle, The Super Powers Team: Galactic Guardians, G.I. Joe et j’en passe.

Ces dernières années l’ont vu revenir à la réalisation avec une série de films d’horreur érotiques à tendance Z (The Erotic Rites of Countess Dracula, The Mummy’s Kiss, Countess Dracula’s Orgy of Blood…).

Bref, un CV très éclectique pour cet authentique fan dont les 41 fan-films ont été rassemblés aux States sur un DVD intitulé I was a teenage movie-maker.

Hop, un bond jusqu’à l’année 2002 !

Spécialiste des effets spéciaux ayant travaillé notamment sur Spawn, Flubber ou encore Sleepy Hollow, Scott Leberecht s’est exercé pour la première fois à la réalisation en mettant en scène un fan-film sur Lobo lors de son passage à l’American Film Institute.

Muni d’un budget très modique (2400 dollars plus quelques donations de fans), il s’est donc attelé à une adaptation du one-shot The Lobo Paramilitary Christmas Special du trio Giffen/Grant/Bisley, dans lequel le Tarba Suprême se retrouvait engagé par un Lapin de Pâques désireux de se débarrasser du Père Noël.

Le comédien Andrew Bryniarski (Leatherface dans le remake de Massacre à la tronçonneuse et sa préquelle) avait fait circuler dans les années 90 des essais de maquillage pour prouver qu’il serait la personnification idéale du dernier Czarnien sur grand écran au cas où un long métrage serait officiellement mis en chantier.
Grand fan du personnage, il a donc accepté la proposition de Scott Leberecht d’incarner Lobo pour trois fois rien et reste donc à ce jour le seul acteur à l’avoir interprété en chair et en muscles.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité du Lobo Paramilitary Christmas Special en version originale :

Ça c’est très bon. J’en ai plein le disque dur.

Chouette initiative !

Dans le très sympathique, il y a le court-métrage Batman: Dead End réalisé par le Directeur Artistique Sandy Collora.

Diffusé lors du San Diego Comic Con de 2003, le spectateur assiste à la dernière aventure du célèbre justicier masqué lorsque ce dernier, traquant le Joker, découvre un jeu de chasse d’un tout autre type.

L’année suivante, il réalise une “fausse bande-annonce” de World’s Finest (célèbre titre de DC Comics où l’homme Chauve-Souris fait équipe avec Superman).

Collora a depuis tourné son premier long-métrage de Science-fiction: Promotheus: Hunter Pray, sorti en 2009.

L’un des fan-films les plus remarqués de 2013 fut le court mettant en vedette Diana de Themyscira.
Wonder Woman et ses Amazones combattent hommes et monstres dans ces 2 minutes 30 très stylisées, fruit du travail du studio Rainfall Films.

À noter que Sam Balcomb de Rainfall Films, le réalisateur du court-métrage Wonder Woman proposé ci-dessus, avait également participé à la production de Truth in Journalism, le fan-film sur EddieBrock/Venom développé par le producteur Adi Shankar.

Toutes les infos sur ce court-métrage sur le sujet dédié :

comics-sanctuary.com/forum/venom-truth-in-journalism-joe-lynch-t61953.html

Et histoire d’être complet, je poste à nouveau ici Dirty Laundry, également produit par Adi Shankar, dans lequel Thomas Jane reprenait le rôle du Punisher.

comics-sanctuary.com/forum/punisher-dirty-laundry-phil-joanou-t25150.html

La vidéo suivante n’est pas à proprement parler un fan-film, mais elle ne dévie tout de même pas tant que ça du sujet de ce topic…

http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/jeremiah-harm-comics-volume-1-simple-15971.jpg

*Il ne veut pas être votre ami. Encore moins votre héros. Son job : mercenaire. Sa mission : traquer les trois aliens les plus dangereux de la galaxie, échappés d’un centre de détention en orbite. *

En 2012, le finlandais Timo Vuorensola (Iron Sky) réalise un court-métrage basé sur le comic-book de Keith Giffen et Alan Grant, Jeremiah Harm. Ces 4 mn avaient pour but d’établir le ton et le style ainsi que de faire la promotion d’un possible long métrage qui aurait été en partie financé par le crowdfunding.

Deux ans plus tard, le long ne s’est toujours pas concrétisé mais le court est toujours visible sur le net. Vuorensola a quant à lui tourné ses efforts vers la suite de Iron Sky.

Animateur, réalisateur et scénariste, Matt Danner est aussi l’auteur du roman illustré Sock Monkey : Into the deep woods.
On doit également à cet inconditionnel de l’univers créé par Tony Millionnaire un petit court métrage de moins de deux minutes, réalisé en l’espace d’une journée…son but étant que ce “fan-film” intéresse suffisamment un producteur afin de développer une adaptation cinématographique.

La série Super Power Beat Down du site Machinima propose des combats entre des personnages issus de différentes franchises. Et ce sont les fans qui désignent le vainqueur.

Je vous ai déjà proposé le plus récent, Batman vs Dark Vador, dans le Trid fourre-tout Star Wars. Et voici une petite sélection des épisodes précédents :

Wolverine vs Predator

Batman vs Deadpool

Punisher vs Red Hood

Kick Ass vs Casey Jones

Superman vs Thor

Quand John Constantine joue au poker avec 3 démons, il n’y a pas que son âme qui est en jeu.
Voici le fan-film John Constantine : Hellblazer - The Soul Play de Richard Reynolds et Waking Dream Studios (en V.O.).

énorme!

Les mots me manquent… :mrgreen:

MARVEL vs DC…après les comics, la (fausse) bande-annonce !

Voici A Smallville Man, un très joli court métrage d’animation réalisé par Mauricio Abril et rythmé par la musique des Foo Fighters :

Il y a deux ans, Abril avait déjà livré A Gotham Fairytale, sur fond de Muse.

La saga des X-Cats :

youtube.com/watch?v=65g_MKdPQmc

youtube.com/watch?v=3d4XMUYj-9k

youtube.com/watch?v=28TlgoI60N0

youtube.com/watch?v=-rp2s4pSg5Q

Et si Wes Anderson avait réalisé X-Men ?

Un fan-film sur John Stewart, le GL, est en préparation.

Super Power Beat Down : Dark Vador vs Batman…avec une fin alternative (voir le trid fourre-tout Star Wars pour l’autre version) !

Wolverine est le meilleur dans sa partie…mais est-il fait pour un travail de bureau ?

Wolverine au bureau…la suite !