LES FOLLES AVENTURES DE BILL & TED (Peter Hewitt)

MV5BMWMzMGY4MWMtZmY5MC00NzVjLWJlMzQtMTQ2ZTM4ZWNmYzFiXkEyXkFqcGdeQXVyMTY5Nzc4MDY@.V1_FMjpg_UX1000

REALISATEUR

Peter Hewitt

SCENARISTES

Chris Matheson et Ed Solomon

DISTRIBUTION

Keanu Reeves, Alex Winter, William Sadler, Joss Ackland, George Carlin, Pam Grier…

INFOS

Long métrage américain
Genre : comédie fantastique
Titre original : Bill & Ted’s Bogus Journey
Année de production : 1991

Dans le futur, les gens vivent en paix dans une société utopique grâce au pouvoir de la musique de deux sympathiques glandeurs de la fin du XXème siècle, William S. « Bill » Preston et Theodore « Ted » Logan. Mais le terroriste Chuck De Nomolos (nom de famille qui est en fait le scénariste Ed Solomon écrit à l’envers), incarné par Joss Ackland (le méchant de L’Arme Fatale 2), en a assez de ce monde qu’il juge stupide et frivole. Avec ses fidèles, De Nomolos attaque l’université Bill & Ted, où enseigne Rufus (à nouveau campé par le regretté George Carlin), et s’empare de la cabine téléphonique qui permet de voyager à travers le temps.

Pour conquérir son présent…donc le futur…De Nomolos envoie dans le passé deux robots maléfiques à l’apparence de Bill & Ted pour tuer les deux rockers. En 1991, Bill & Ted ne se sont toujours pas améliorés et n’ont donc pas encore trouvé le fameux son qui unira les peuples. Mais ces deux passionnés de musique ne ménagent pas leurs efforts et doivent participer à la « Battle » des groupes de rock de leur ville de San Dimas en compagnie de leurs fiancées, des princesses du XVème siècle devenues quant à elles des musiciennes douées…

MV5BNzA1NTE3Nzc4Nl5BMl5BanBnXkFtZTcwODM4MzcyNA@@.V1_FMjpg_UX1000

Trois ans après le tournage de Bill & Ted’s Excellent Adventure, Alex Winter et Keanu Reeves ont repris leurs rôles de Bill & Ted, cette fois-ci sous la direction du débutant Peter Hewitt (futur réalisateur du Petit Monde des Borrowers et de Garfield), Stephen Herek n’ayant pas souhaité rempiler car il n’était pas convaincu par le scénario. Pourtant, ce deuxième volet évite les répétitions en envoyant ses deux héros non plus à travers les couloirs du temps mais dans l’au-delà pour un nouveau voyage délirant…

En effet, Bill & Ted sont rapidement assassinés par leurs contreparties robotiques. Dans les limites du budget, leur expérience de l’« après-vie » ne manque pas d’idées visuelles inventives et très intéressantes. Il n’arrive pas souvent de voir des références à l’expressionnisme allemand, à Ingmar Bergman et à Une question de vie ou de mort de Powell & Pressburger (qui a été retitré Stairway to Heaven aux U.S.A.) dans ce qu’on pourrait appeler un teen movie et ces pastiches très amusants (comme le détournement du Septième Sceau) sont bien intégrés à l’expérience vécue par les deux amis.

MV5BMTA4MzI5NzQ2OTdeQTJeQWpwZ15BbWU3MDUzODM3MjQ@.V1_FMjpg_UX1000

William Sadler, éternel (et excellent) second rôle, livre une interprétation savoureuse dans le rôle de la Grande Faucheuse face au duo complémentaire formé par Alex Winter et Keanu Reeves, avec leurs expressions et mimiques volontairement exagérées et tellement marquées par les années 80. Comme pour le premier opus, cette suite est un chouïa inégale mais le divertissement proposé, avec son ambiance complètement barrée, ses ruptures de ton, ses influences bien digérées, m’a fait passer un bon moment.

Les folles aventures de Bill & Ted n’a pas connu le même succès que le premier long métrage (sortir le même mois que Terminator 2 n’a pas du aider) mais son statut culte a participé au développement d’une franchise autour des personnages. L’adaptation en comic-book du film par Evan Dorkin pour Marvel a même précédé la publication d’une série en 12 épisodes intitulée Bill & Ted’s Excellent Comic Book, toujours par Dorkin.

706051

1 « J'aime »

Un extrait de la B.O. avec Go to Hell de Megadeth, titre écrit spécialement pour le film :

On peut également écouter The Perfect Crime de Faith no more (Jim Martin apparaît dans le film en tant que « Sir James Martin, head of the Faith No More Spiritual and Theological Center ») :