LES GRANDS ENTRETIENS DE LA BANDE DESSINÉE : BRUCE TIMM (Eric Nolen-Weathington)

Oh y a pas de quoi : déjà un demi-rayon (c’est plus un cube qu’autre chose, dans une bibliothèque fermée) rempli, en mettant des artbooks divers, notamment des « tout l’art » de chez Urban. Certains étaient par terre en attente de rangement, donc là, c’est cool. D’autres étaient dans un rayon « encyclopédies / monographies comics », et ça libère de la place. Par exemple pour ranger une grosse encyclopédie Batman ou la VF du Mythology sur Alex Ross, que m’a rapportés un pote, et qui étaient, eux aussi, par terre, depuis de longs mois.
Du coup, je gagne aussi de la place ici et là, j’ai déplacé les Modern Masters (et les deux VF, qui sont désormais dessus, pas à côté), et j’ai même réussi à caser Retro Design, qui était sur une pile placée en équilibre précaire sur le dossier du canapé. Bon, Retro Design, il va changer, puisqu’il va aller dans le rayon graphisme à côté de mes bouquins sur la typographie (là, il est dans un rayon fourre-tout sur la mode, l’esthétique…), et il va être remplacé par un bouquin sur les graffitis, qui est sur une pile de BD, mais en bas de la mezzanine… Ce qui me fait penser que le bouquin de Norman Mailer sur les graffitis, je ne sais pas où je l’ai mis. Si ça se trouve, je l’ai lu chez un pote et je pensais l’avoir. C’est comme Roux et rousses, de Xavier Fauche, en Découverte Gallimard : impossible de remettre la main dessus, tisane de tisane !
Purée, ça faisait longtemps que j’avais pas eu le temps de ranger des bouquins. Et qu’est-ce que ça fait un bien fou.

Jim

Ahahahah, ça me rappelle quand j’étais dans mon appartement et que je mettais en carton. C’était tellement éparpillé (en fonction des dates d’achats), qu’il y avait des titres que je n’arrivais pas à réunir ou retrouver, alors que j’étais persuadé de les avoir acheter.

Pour Roux et rousses, je finis par me dire que, pareil, je l’ai parcouru chez quelqu’un (sans doute dans la boîte de comm de Xavier Fauche, à l’époque où il y était encore : tout le monde savait qu’il en était l’auteur et m’en parlait, on m’a montré le bouquin… Pour la petite histoire, Xavier, qui est comme chacun sait ici scénariste de BD, est aujourd’hui grisonnant… mais c’est un « ancien » roux, d’où son intérêt pour la question) et à force d’en causer et de le consulter, j’ai cru l’avoir. Mais j’ai beau chercher, je ne le trouve nulle part : il n’est pas dans le rayon ésotérique (il serait très bien à côté de bouquins sur les sorcières), ni dans celui de l’histoire de l’art (à côté du bouquin sur les préraphaélites, dans la même collection, genre…), et je vois pas trop dans quel autre rayon j’aurais pu le mettre. Bon, va falloir l’acheter, maintenant. Bah, il sera sans doute plus facile à dénicher que le bouquin de Mailer sur les graffitis.

Jim