L'ESSENTIEL DES GOUINES À SUIVRE t.1-2 (Alison Bechdel)

[quote]Gouines à suivre t.1

L’auteure de Fun Home et de C’est toi, ma maman ? a réalisé entre 1983 et 2008 plus de 500 strips mettant en scène une pléiade de personnages (dont elle-même) et traitant, entre autres, du thème de l’homosexualité féminine. Alison Bechdel, plebiscitée dans le monde entier pour la qualité de son écriture et recompensée par de nombreux prix, y dépeint tout un pan de la contre-culture américaine de ces trentes dernières années en mixant humour, révolte, réflexion et émotion. Réunies aux états-unis sous le nom Dykes to Watch Out for, ces bandes dessinées devenues cultes (vous ne connaissez pas le «Test de Bechdel» ?) se voient enfin traduites en français dans leur intégralité. C’est avec un plaisir non feint que nous vous proposons de découvrir le premier tome de cette oeuvre incontournable.

Broché: 280 pages
Editeur : Meme Pas Mal
Sortie : 15 octobre 2015
Langue : Français
ISBN-10: 2918645311
ISBN-13: 978-2918645313[/quote]

ça se traduit comment “Dykes to Watch Out for” ?

“Dyke”=“gouine”…“To watch out for”=“faire attention à qq chose/qqun”…la traduction française me semble plutôt bonne…

Je n’en doutais pas forcément, mais va savoir pourquoi, je n’aime pas le titre et ne me donne pas envie d’aller voir de quoi ça parle ! Alors que quand je lis la présentation du livre, au contraire, je suis curieux d’aller voir ce que c’est !
Surtout que je connais le travail de Bechdel, donc je suis d’autant plus curieux de lire ça !

Perso, je trouve qu’il sonne mieux en anglais. Il ne se traduit pas facilement, en tout cas…

N’étant pas anglais, je ne sais pas s’il sonne mieux en anglais ! :wink:

Je sais pas, je le trouve pas mal, le titre. La polysémie est astucieuse : des personnes à suivre, mais également un strip à suivre. C’est un titre qui parle du contenu, mais aussi de la forme. C’est plutôt bien joué, je trouve.

Jim

Peut être le vocabulaire que je n’aime pas ! Y a des mots, des fois, qui nous plaisent pas !

C’est vrai que le mot gouine est particulièrement déplaisant.

J’imagine que pour une oreille anglophone, “dyke” n’est pas particulièrement plaisant non plus.
L’idée est sans doute de prendre à rebrousse-poil. Visiblement, ça marche.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

J’imagine que pour une oreille anglophone, “dyke” n’est pas particulièrement plaisant non plus.[/quote]

C’est ce que je disais plus haut en répondant au Doc :

[quote=“Jim Lainé”]L’idée est sans doute de prendre à rebrousse-poil. Visiblement, ça marche.

Jim[/quote]

Oui, appelez les choses par ce qu’elles sont, tout en utilisant un vocabulaire cru à connotation lesbophobe (enfin, c’est comme ça que je le ressens, mais peut être qu’elles ne le ressentent pas/plus comme ça !). De la provoc’, quoi ! Mais ça, je l’avais bien compris !

De mon côté, je ne ressens pas une provocation “gratuite” à la lecture de ce titre. Mais un juste ciblage du sujet par le biais ou non d’un terme utilisé de manière (très) familière.

C’est moins raffiné que “The L World”. :wink:

[quote=“Jim Lainé”]

J’imagine que pour une oreille anglophone, “dyke” n’est pas particulièrement plaisant non plus.[/quote]

J’imagine aussi, mais je n’en sais rien en fait. C’est marrant comme en français pédé s’est banalisé et n’a plus le même impact que gouine. Ce n’est pas que ce soit devenu un mot agréable, mais c’est devenu une insulte plus tellement spécifique à l’homophobie. Je ne mesure pas bien si c’est la même chose pour les américains. Est-ce qu’un faggot se lance aussi facilement qu’un pédé là-bas ? Est-ce qu’un dyke est équivalent à un faggot ?

Et puis, c’est peut-être moi, mais gouine, rien qu’au niveau sonorité, c’est désagréable à attendre.

Exactement.

C’est marrant, mais pour moi, “pédé” a le même effet que “gouine” !

“Pédé” est bien plus infamant : il se rapporte à la pédérastie, quand on confondait allègrement les penchants homosexuels et les tendances pédophiles.
“Gouine” est un mot désagréable et très vulgaire, mais il n’a pas la même “charge”.

Oui, mais Gouinasse alors ? Les bouffeuses de gazon ? Tondeuses à Suivre ?

[size=85]Et j’en ai encore plein…[/size]

[quote=“Photonik”]“Pédé” est bien plus infamant : il se rapporte à la pédérastie, quand on confondait allègrement les penchants homosexuels et les tendances pédophiles.
“Gouine” est un mot désagréable et très vulgaire, mais il n’a pas la même “charge”.[/quote]

Ca, c’est l’origine du mot, mais, au fil du charge s’est radicalement réduite. Certains utilisent le mot comme une insulte générale au même titre que connard. La communauté homosexuelle elle-même s’est réapproprié le mot et l’utilise de façon non-péjorative. Si tu trouves le terme si insultant, c’est que tu ne fréquentes pas assez de gens vulgaires ou d’homosexuels (qui ne sont pas nécessairement les mêmes) :wink:

Je suis d’accord avec toi.

Son abréviation (“fag”) est plus fréquente, et “adoucit” (j’ai l’impression) sa teneur.

Sauf qu’on voit des hommes homo se définir eux-mêmes comme pédés (souvent dans un contexte d’humour, certes), mais je n’ai jamais vu de femme homo se définir comme gouine (déjà, même “lesbienne”, ça ne sort pas forcément spontanément… c’est plutôt homo, tout simplement, qui leur vient en premier).

Il y a longtemps que ce mot a perdu cette charge (même si, dans l’esprit de certains, l’amalgame est toujours là…).

Tori.

Faut croire que ça existe, vu le titre ! :wink:

[quote=“Franck from Mars”]
Ca, c’est l’origine du mot, mais, au fil du charge s’est radicalement réduite. Certains utilisent le mot comme une insulte générale au même titre que connard. La communauté homosexuelle elle-même s’est réapproprié le mot et l’utilise de façon non-péjorative. Si tu trouves le terme si insultant, c’est que tu ne fréquentes pas assez de gens vulgaires ou d’homosexuels (qui ne sont pas nécessairement les mêmes) :wink:[/quote]

Je suis moi-même une personne extrêmement vulgaire, donc pas de soucis. :wink:
Des potes homo, j’en ai comme tout le monde ou presque, et c’est vrai qu’ils peuvent utiliser “pédé” sans problème, avec un soupçon d’auto-dérision peut-être. Ce qui m’étonne toujours, mais je suis OK avec ça. Je suis peut-être trop à cheval sur l’étymologie.

La charge a disparu ? Je n’en suis par contre pas si sûr. J’ai souvenir de manifestations massives il y a quelques deux ans où le terme était utilisé sciemment dans son sens original, quand le sujet de l’adoption par des couples homosexuels s’est posé…