L'ŒIL DE LA NUIT t.1-3 (Serge Lehman / Gess)

[quote]Nyctalope 1. Le Jour est la Nuit

Date de parution : 23/04/2014
ISBN : 978-2-7560-4046-2
Scénario : Serge LEHMAN
Dessin : GESS
Couleurs : DELF
Série : Nyctalope (Le)
Collection : CONTREBANDE

RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE

En 1911, Jean de La Hire, auteur de romans-feuilletons à succès, propose aux lecteurs du journal Le Matin une nouvelle histoire au titre énigmatique : Le Mystère des XV. Ainsi, commence la carrière d’un personnage aujourd’hui légendaire : Léo Saint-Clair, appelé à devenir le Nyctalope, doté d’un coeur artificiel et capable de voir la nuit, considéré comme le premier super-héros de la fiction moderne.[/quote]

Le site de l’éditeur : editions-delcourt.fr/catalogue/comics/nyctalope_1_le_jour_est_la_nuit

Je rappelle aux amateurs, et aux autres, que dans le même univers, inspiré de celui développé à partir de La Brigade Chimérique, on peut aussi lire L’Homme Truqué.

Pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur Jean De La Hire, un petit portrait est disponible ici.

:wink:

Je possède “les mystères de Lyon”,de cet auteur.

Sortie repoussée à une date indéterminée.

Oh ? Dommage.

Un problème avec un ayant-droit, à ce qu’il paraît…

Nouvelle date sur le site de Delcourt : 27/08

D’après le Q&R, la sortie est une nouvelle fois repoussée :

Ce projet retourne dans la nuit.

Hum, ça sent une opé avec Angoul’ … ou encore un problème de droits et ça va tomber à une date anniversaie !

D’après les infos recueillies par le site MDCU, l’album sortira bien en 2015 mais avec un nouveau titre, les noms des personnages devant être modifiés suite aux problèmes de droit.

Source : mdcu-comics.fr/news-0015984-delcourt-les-sorties-comics-delcourt-pour-fin-2014-2015.html

Le Nyctalope est donc devenu L’Oeil de la Nuit :

Sortie prévue le 21 janvier !

j’ai du mal à patienter.

On dira jamais assez à quel point la brigade chimérique est un chef d’œuvre.

Voilà, ça sent le Gess ou le Lehman à Gougoul’ …

[quote=“n.nemo”]j’ai du mal à patienter.

On dira jamais assez à quel point la brigade chimérique est un chef d’œuvre.[/quote]

Techniquement, la Brigade chimérique souffre de choix graphiques (surtout au début) un peu décevant et d’un lettrage (sur l’ensemble) catastrophique. Ça gâche sérieusement la qualité de l’histoire et la profondeur de l’analyse du genre. C’est une grande BD de super-héros, qui véhicule en plus tous les thèmes avec lesquels Lehman jongle depuis des années voire des décennies (le rapport de l’homme à la ville, les lieux imaginaires), mais elle a une “post-prod” assez foireuse.

Jim

J’ai pas trouvé de topic à ce sujet (je sais je suis nul mais je m’en fous), alors je le mets ici :

je ne saurais que trop conseiller le dernier lehman et gess, sinclair l’oeil de la nuit, qui se passe dans l’univers de la brigade chimérique et de masqué.

Le mélange des personnages de fictions et des personnages historiques, de l’imaginaire et du monde littéraire culturel et politique est une réussite absolue.

Les histoires de Lehman sont une démonstration exemplaire de l’affirmation de borgès, dont je ne me souviens pas où je l’ai lu et ça m’énerve, à savoir que dans la modernité la culture c’est le fantastique.

Je me souviens avoir découvert lehman ado, avec ses bouquins de sf “hé il cite le shield! : ami”, et c’est un plaisir des années plus tard de le voir délivrer du super héros à la française tel que chaque idée mise sur la page semble être une évidence de toujours.

Lu également, j’ai passé un bon moment, vivement la suite.

La critique du Doc est disponible sur le site.

Lire la critique sur BD Sanctuary

Vous avez tout dit. Un parfum délicieusement pulp, un vrai sens du rythme, du name-dropping rigolo, et une sensation de déjà fini une fois qu’on arrive à la dernière page. Vivement la suite !

C’est très agréable. Une bonne “origin issue”, qui pose des choses sympas (la présence de Lupin…), qui crée une bonne ambiance, et qui donne envie d’une suite. Le dessin de Gess est plus séduisant que sur la Brigade Chimérique, sans doute parce qu’il a renoncé à rester dans sa veine post-Mignola et qu’il renoue avec un dessin réaliste comme il le pratiquait précédemment. Question lettrage, il continue à nous infliger ses bulles en forme de ballon de rugby, mais c’est moins maladroit que dans la Brigade. Ça reste une bonne BD de super-héros, démontrant une fois de plus que le patrimoine imaginaire français ne demande qu’à se ranimer. Qu’attendent les éditeurs ?

Jim