LUCKY LUKE SE RECYCLE (Mawil)

Lucky Luke se recycle

image

Devant une fois de plus jouer le bon samaritain, Lucky Luke se retrouve à l’improviste sur une selle de vélo, pédalant comme un fou pour aider Albert Obermann à mener sa création à bon port jusqu’à San Francisco. Le fabricant veut profiter d’une course cycliste locale pour séduire les citadins avec son tout nouveau deux-roues révolutionnaire. Mais le voyage de Lucky Luke ne sera pas de tout repos : bandits sans scrupule, ploucs bornés et Indiens méfiants n’auront de cesse de lui mettre des bâtons dans les roues et d’entraver la course de la modernité ! Sans oublier Jolly Jumper, qui n’apprécie guère que son cow-boy se recycle…

  • Éditeur ‏ : ‎ LUCKY; Illustrated édition (4 juin 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 64 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2884714626
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2884714624
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 520 g
  • Dimensions ‏ : ‎ 21.3 x 1.3 x 28.3 cm

Mawil est né en 1976 à Berlin-Est. Dès l’école, il publie dans des fanzines auto-édités, puis étudie la communication visuelle à l’École supérieure des Beaux-Arts de Berlin-Weißensee. C’est avec la BD « On peut toujours rester amis » qu’il y obtient son diplôme. Cet album et les suivants sont publiés chez l’éditeur allemand Reprodukt et sont traduits dans le monde entier, entre autres aux USA, en France, en Pologne et même en Corée du Sud. Son coup de maître à ce jour est « Kinderland », prix Max-und-Moritz du meilleur album et album allemand le plus vendu en 2014. Mawil est publié dans le supplément dominical du quotidien berlinois Tagesspiegel ainsi que dans le magazine ‹ Familie › du quotidien ‹ Süddeutsche Zeitung ›.

On avait déjà évoqué le sujet dans une autre discussion :

Il est très bon, je l’ai préféré au dernier Bonhomme. Il est fun, va à 100 à l’heure à une idée plus courte que celle de bonhomme sur le papier, mais Mawil sait en tirer une histoire là ou bonhomme n’a pas su.