LUCY (Luc Besson)

La bande-annonce :

Je suis le premier surpris de ma réaction. J’ai envie de le voir. Besson ne m’avait plus jamais donné envie depuis l’après " 5e élément". On reconnait ses thématiques habituelles ( la fille qui n’a rien demandé et devient bad-ass) et on n’ est pas à l’abri de quelques fulgurances visuelles pour illustrer ses aptitudes. Reste à savoir sur quelle niveau se situera la rigueur d’écriture du scénario…

Pourquoi pas, plutôt intrigant comme avant-goût. J’espère juste qu’il ne fera pas partie des films “t’as tout vu rien qu’avec la bande annonce.”

Ah si…et probablement aussi “t’as tout vu ailleurs et en bien mieux!”

Ah, moi, ça doit remonter à Subway.
Voire au Dernier Combat.

[size=50](Comment ça, j’exagère ? Moi ? Bon, peut-être un peu. Mais pas beaucoup…)[/size]

Jim

J’aurai du préciser : j’ai aimé Nikita et Le 5e élément. Point. :mrgreen: (j’ai jamais pigé la fascination des gens pour Le grand Bleu ).

J’avais pas encore vu l’affiche (oui elle est sur le trid mais je ne regarde pas en détail) et donc je tombe dessus hier et je fais les gros yeux. :open_mouth:

“On utilise en moyenne 10% de nos capacités cérébrales. Elle est à 100%”.

Sérieux, aujourd’hui, on en est encore à ce postulat débile? Que ça ait fait les choux gras des films de SF des décénnies précédentes, je veux bien, mais pas aujourd’hui.

Bon cela dit, ça m’intéresse quand même.

J’ai pensé pareil.

Comme Jim, sauf qu’en plus j’ai boycotté Besson depuis le 5eme Element.

Le 5eme Element, c’est 90% de subventions françaises versées à des intervenants américains. On est pas loin des 6 intervenants français au total (Besson, sa femme du moment Milla, Gauthier en créateur de costumes :open_mouth: , Serra à la bande son, Ledoux en producteur et Arbogast à la photographie).
Tout le reste a été composé d’intervenants américains et on catégorise le film en film français … :unamused:

Pour Gauthier, même si il se sort bien de l’exercice, c’est pas son métier et un créateur de costume aurait pu faire de même ou mieux. Et pour le Doc qui va me tomber dessus comme depuis quelque temps lorsque je donne mon avis, je travaille dans la mode et ma femme est costumière, donc, je sais faire la différence entre ces métiers. :wink:

Moi, te tomber dessus ? Pas le genre de la maison… :mrgreen:

Au fait, c’est pas bien d’oublier le boulot de Moebius ou de Mézières sur le film ou de mecs comme Daniel Brisseau au son…mais quand on fait des listes, on oublie toujours quelqu’un… :wink:

P.S. : Je te taquine, hein…

D’où l’approximation “pas loin des 6” … mais sur la population d’un film comme celui ci, ça reste peu …
Mais tu as aussi oublié Maïwenn et Kassovitz dans ceux que j’avais oublié, les rares acteurs français du film.

Moebius, comme Mézières étaient consultants sur le film, laissant la place de directeur photographie à Arbogast.

Ils n’avaient rien à voir avec la photo, plutôt avec le décor…et pour de simples consultants, ils ont réalisé beaucoup de dessins (surtout Mézières)… :wink:

M’ouais…
Je ne m’attends pas à des miracles. De loin, Lock Out me donnait envie, mais en salle, l’expérience a été décevante.
Le dernier scénar de lui auquel j’ai un tant soit peu accroché même s’il n’avait rien de révolutionnaire, c’est Taken.
Outre ce que tu évoques, il y a d’autres récurrences dans son cinéma. Un mélange de naïveté et d’hyper violence, des bad guys unidimensionnels, des effets funs à la gratuité éprouvée, une mécanique un peu répétitive…
Mais bon, il a son univers, et il y a des clients pour sa came. Tant mieux pour lui comme pour eux.
Je me demande ce que vaut le bonhomme.

Une seule piste d’explication.

Besson.

Jim

C’est pas déjà l’explication des facultés de Deathstroke dans les “New Teen Titans” de Wolfman et Perez, au tout début des années 80 ? Gamin, je me disais : humm, avec un peu d’entraînement… :wink:

Si si, tu as raison. Ca a été bien exploité comme filon.

J’osais pas le dire :mrgreen:

Y’a Remo Williams,dans le même genre.

C’est pas pour défendre BESSON (vu que je le trouvais largement surcoté, et que j’ai rarement aimé ce qu’il faisait… très rarement), je suis justement tombé la semaine passée sur son passage au 20h de France 2, précisément quand il parlait de ce postulat dont il disait clairement qu’il savait que ça n’était pas vrai, mais que c’était parce que ça a souvent été utilisé qu’il voulait s’inscrire dans cette veine pour légitimer son propos (bref, il se raccrochait aux branches comme il pouvait, mais en affirmant qu’il savait que ça n’était pas la réalité).

Bon, après, bizarrement, c’est peut-être la première fois que la bande-annonce d’un film de BESSON me donne envie de voir son film :mrgreen: