MACHINIMA (#4Hero, Starman, Robocop, etc)

Si vous avec entendu parler de Machinima (terme désignant originellement la création de films à partir de séquences de jeux-vidéos), c’est probablement parce que vous n’avez pas décollé votre nez de votre écran d’ordinateur aujourd’hui.

La célèbre chaine du web vient d’annoncer la mise en chantier de pas moins de trois projets en partenariat avec DC Entertainement (notamment une web-série et une émission de télé-réalité ainsi qu’une “saison” de Justice League: Gods and Monsters) mais aussi le retour de Robocop sur le petit écran et deux séries originales; la première parrainée par le romancier-cinéaste Clive Barker et la seconde par Roberto Orci (Lost, Star Trek), rien que ça.

Au niveau des adaptations comics, on découvre sous le titre **#4Hero **l’adaptation moderne de la série Dial H For Hero qui raconte les aventures extraordinaires d’un jeune garçon se retrouvant possédé par un super-héros différent à chaque fois qu’il compose un numéro sur son cadran magique. Peu connu dans l’hexagone, ce “héros” particulier a pourtant connu quelques runs d’anthologies, notamment sous la supervision de Will Pfeifer et de l’artiste Kano en 2003 (H.E.R.O.) et, plus récemment, sous celle du romancier China Miéville lors du New 52 (Dial H).

Dans cette version revisitée, le spectateur suivra Nellie Tribble, jeune femme soucieuse d’apposer sa marque sur le Monde jusqu’au jour où elle découvre une application smartphone qui lui permet de se changer en super-héroïne. Seul problème, le penchant dudit super-héros est fortement influencé par la tendance des réseaux sociaux !

Le deuxième projet d’adaptation, plus loufoque encore, permettra au prolifique scénariste Geoff Johns (Justice League, Batman: Earth One) de jouer les jurys dans une émission de télé-réalité où huit participants, jeunes réalisateurs en devenir, auront la lourde tache de réaliser un court-métrage Starman basé dans les grandes lignes sur le succès critique du scénariste James Robinson et de l’artiste Tony Harris.

Une aubaine pour un auteur (Johns) a qui les responsables de DC/Warner ont explicitement demandé de réduire sa production comics.

Viendront ensuite une nouvelle série Robocop, tournée à la première personne et racontant l’émergence de plusieurs officiers Robotisés dans la ville archi-surveillée de Delta City; puis la création originale High School 51 de Roberto Orci et de l’acteur Orlando Jones (Breaking Bad) racontant l’arrivée du premier étudiant humain dans une école extra-terrestre située près de la Zone 51; et enfin Creepy Pasta (déformation du terme Copypasta qui consiste à diffuser les mêmes fichiers sur le net encore et encore), une série de court-métrages où Clive Barker revisitent les histoires horrifiques que se racontent la communauté des Creepy… Pasters ?!?

Tout un programme haut en couleur pour une nouvelle chaine qui n’a clairement pas froid aux yeux.

une espèce de face off sur les comics XD, j’ai bien envie de voir ça