MANDRAKE LE MAGICIEN (Etan Cohen)

Créé en 1934 par Lee Falk et le dessinateur Phil Davis dans les pages d’un strip de presse publié par le King Features Syndicate, Mandrake est un magicien en cape et chapeau haut-de-forme qui combat les forces du mal aux côtés de ses acolytes et amis, l’africain Lothar et la princesse Narda. Celui que certains considèrent comme l’un des premiers super-héros du genre n’a que très rarement fait l’objet d’adaptations (officielles…ou pas) sur petit et grand écran : il y a eu un serial en 1939, un pilote de série télé avortée en 1954, une série Z turque en 1967, un téléfilm en 1979 et le dessin animé Les Défenseurs de la Terre en 1986.

Un long métrage est en développement depuis plusieurs années. Après être passés de studio en studio (dont Disney en 2007), les droits cinématographiques sont revenus à Warner Bros. en 2012. Les réalisateurs Chuck Russell (The Mask) et Mimi Leder (Le Pacificateur) ont un temps été attachés au projet, ainsi que les comédiens Jonathan Rhys Meyers (Les Tudors) et Hayden “Anakin Skywalker” Christensen.

Selon le site Tracking Board, la Warner a relancé le projet en le confiant au réalisateur Etan Cohen et à l’acteur Sacha Baron Cohen (aucun lien de parenté).

Co-scénariste, entre autres, des comédies Idiocracy et Tonnerre sous les Tropiques, Etan Cohen n’a pour l’instant qu’un seul film en tant que metteur en scène à son actif, la comédie Get Hard avec Will Ferrell.
Sacha Baron Cohen (Borat, Ricky Bobby, roi du circuit…) incarnera Mandrake le Magicien dans ce film qui transposera les aventures du personnage à l’époque moderne et dont les dernières versions du scénario ont vu défiler David et Janet Peoples (L’Armée des 12 singes) et Tom Wheeler (Le Chat Potté).

Parmi les long-métrages avortés consacrés au perso, il y avait aussi un projet dont j’aurais pu donner un rein (euh…) pour qu’il se soit fait : une adaptation par le regretté Alain Resnais. C’est un peu contre-intuitif, mais ceux qui connaissent un peu le travail et le parcours du bonhomme savent que c’était un inconditionnel du médium BD, et du personnage en particulier.
Je crois que le projet était très avancé ; une collaboratrice de Resnais avait même confié qu’il en existait un script minuté, un document qui se produit généralement assez tard durant la préparation du film.

Pour le choix de Sacha Baron Cohen, pourquoi pas ? Je pense qu’il peut jouer sur des tas de registres différents. J’espère que le projet ne va pas trop tirer le perso à fond vers la gaudriole quand même. Autant je crève d’envie de voir le “Manimal” qu’envisageait un temps Will Ferrell dans ce registre débilos, autant Mandrake appelle quand même un autre traitement.

Et il y a eu aussi celui de Fellini, grand fan du personnage, qui voulait confier le rôle à Marcello Mastroianni. Ce qui ne s’est pas fait, mais Mastroianni a tout de même fait une apparition en costume dans Intervista.

youtube.com/watch?v=AEzGp8LGdEU

Waouh !!! J’ignorais totalement ça !
Merci !!

Je crains que ce film suive la veine esquissée par The Rock sur Doc Savage : grosse comédie, avec des super-héros, et l’espoir que ces personnages “historiques” attirent du public sur leurs noms.
Personnellement, j’espère que ça ne tirera pas non plus dans l’humour total, voir régressif, tout simplement car ce n’est pas comme ça que je vois ces personnages.

La réussite ou pas du Docteur Strange pourra donner une idée du ton !