MICKEY ET LES MILLE PAT (Jean-Luc Cornette / Thierry Martin)

image

J’aurai la joie, cette année, de voir plusieurs de mes livres édités. Y en aura un qui est en chantier depuis très longtemps. Il y a de nombreuses années, on s’est retrouvés en Guyane, Thierry Martin et moi. Là, Nicolas Keramidas nous a parlé du Mickey sur lequel il travaillait avec Lewis Trondheim. Il nous a parlé des albums qui se préparaient de Loisel, Bernard Cosandey - Cosey - et Tebo. Vu que nous étions jeunes, insouciants et téméraires, on s’est dit qu’on pouvait en faire autant. Le plus dur fut de contacter Walt Disney. Ça a pris beaucoup de temps. Ce garçon est très pris. Mais, là, on arrive au bout et ça va détonner. Ça va exploser !

image

Le 27 octobre 2021, chez les meilleurs libraires de Brest, Versailles et Orléans.

Ah, ben voilà, ils n’ont pas écrit « Mickey et les mille Pats », eux ! ~___^

Tori.
PS : Je viens de voir ce que tu as écrit sous l’image… ~___^

Attends, Blackie va te dire qu’ils auraient dû écrire Pattes !

Héhéhé.

Jim

Sortie aujourd’hui, qui est également l’anniversaire de Thierry Martin. Postage donc d’un dessin pour une expo à venir :

image

1 « J'aime »

Il faudrait un crossover avec 2500 Mickeys

Conseil mesdames et messieurs svp.
J’hésite entre ce titre et Mickey et la terre des anciens pour ma fille de 8 ans.
Moi les 2 me tente mais pour elle que me conseillez vous ?

Tu prends les 2. Un pour toi et un pour elle.

1 « J'aime »

image

2 « J'aime »

Et comme c’était un super moment, j’en ai remis une couche. Il a failli me refaire acheter Dernier Souffle (la version de Noctambulle contient quelques pages en plus, entre des ellipses uniquement, rien d’important, mais la bichromie surtout), mais j’ai craqué pour le Mickey qui a des pages vraiment magnifiques. Et puis fallait que je ramène quelque chose de plus consensuel à la maison (comment ça, c’est une excuse bidon ? Mais non … en plus, ça a paru totalement crédible quand je suis rentré).
Et comme Jean-Luc Cornette (qui m’a fait une vraie leçon de français oral) était là, j’en ai profité pour faire la double dédicace. Un gars tout aussi sympathique, avec qui on a discuté des Acadiens.