MISS DEEPLANE (Stéphane Louis)

Discutez de Miss Deeplane

Personnage créé par Louis dans le cadre de rubriques paraissant dans Dixième Planète, Miss Deeplane a fait son chemin dans l’esprit de son créateur, au point d’avoir droit à ses propres aventures dans les pages d’un album publié sous le label Petit Pierre & Ieiazel, chez Clair de lune. Occasion pour l’auteur de rendre hommage aux super-héros et aux comics.

Couv_189776

Dans un récit en deux parties, d’une vingtaine de pages chacun (bref, une mini-série en deux épisodes, quoi), les origines de Miss Deeplane sont dévoilées, à l’occasion d’un vaste flash-back. Ces origines sont à la fois complexes, multiples, décalées et propices à une mise en abyme, les “parents” de l’héroïne, vers qui elle se tourne en cas de doute, étant les deux personnes dont les noms apparaissent en couverture. L’album revêt donc une dimension “méta”, évoquant à la fois le genre super-héros et ses coulisses. Tant par le fond que par la forme, Louis s’amuse à décortiquer ce qui fait le genre super-héros (identité, pouvoirs, origines, vie urbaine, mais aussi format, codes narratifs…).

C’est aussi pour lui l’occasion de parler de la différence, puisque son héroïne est lesbienne et vit une relation passionnée (et remuante) avec Lynn. De différence et bien entendu d’acceptation. Mais le récit n’est pas que ça, et l’auteur prend soin de donner à l’histoire un rythme soutenu, à l’aide de scènes d’action vigoureuses, souvent remise en perspective afin de ne pas se prendre trop au sérieux.

On pourra regretter une voix off un peu envahissante, qui s’avère trop descriptive (et peut-être aussi trop bavarde), explicitant les sentiments et les doutes du personnage alors que, bien souvent, la mise en scène de ses actions suffit à la définir. Mais cet hommage aux super-héros (notamment français, comme en témoigne une épatante double page qui arrive vers la fin de l’album) jouit d’un optimisme souriant bien communicatif.

supheros

Jim

Apparemment, une édition spéciale sortie en mai permettra aux retardataires de découvrir cet album. Destiné à fêter les vingt ans du personnage, il propose un carnet de croquis supplémentaire.

Couv_367862

Jim

20 ans, déjà ? Non ?
(bon, je n’avais pris à l’époque, peut être en effet à cause de la voix off que je trouvais peut être trop envahissante)

Pitêtre que je me laisserai tenter …

Du personnage (apparu dans Dixième Planète), pas de l’album.

Jim

Tu m’as fait peur sur le moment : j’ai cru que j’étais plus vieux que je ne le croyais !

Le visuel que tu proposes ne me dit rien… Et, après vérification, l’album que j’ai lu (je ne sais plus si je l’ai) ressemble à ça (e n’est pas dans le label Petit Pierre & Ieiazel, d’ailleurs) :
https://m.media-amazon.com/images/I/5118ZBG6brL.jpg

Je ne sais pas si le contenu est le même, du coup…

D’ailleurs, ce ne serait pas de là que viendrait son nom ?
Dixième Planète”…

Tori.

J’ai l’impression que c’est un recueil d’illustrations, ça.

Je trouve la trace de trois tomes :

Couv_108231

Couv_134609

Couv_175887

Je n’en ai aucun. C’est publié directement par Clair de Lune, sans passer par l’autre label. J’aime bien les recueils de pin-ups, mais ça prend une place folle, alors je privilégie les albums avec une histoire dedans, pas seulement des images.

Y a des chances.

Jim

Oh, tu sembles avoir raison… Bizarre, car c’est un visuel qui me parle plus que celui que tu as proposé, mais il me semble avoir lu des aventures de Miss Deeplane… Dans Dixième Planète, elle ne faisait que la pin-up, ou il y avait aussi des BD (ce serait là que j’en aurais lu, même si ce n’est pas un magazine que j’ai beaucoup consulté) ?

Tori.

À brûle-pourpoint, je te dirais que j’ai la vague impression qu’il y avait des petits épisodes d’une page dans le mag. Mais c’est un souvenir bien lointain…

Jim