MY ABSOLUTE DARLING - Gabriel Tallent (Gallmeister)


(Fab) #1

Présentation de l’éditeur

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.


(Vinch64) #2

Sérieusement, j’ai été vraiment déçu par ce livre.
Après tous les commentaires dithyrambiques que j’avais lu, je m’attendais à bien mieux.
Il a certainement souffert de ma lecture, peu de temps avant, du “jardin de sable” de Earl Thompson. Là, j’ai pris un vrai uppercut dans le bide, ça m’a vraiment retourné, comme rarement.
Du coup, j’ai trouvé “My absolute darling” bien mais très convenu et pas très subtil.


(Fab) #3

J’en ressors mitigé.
C’est une œuvre forte,dérangeante,puissante. Le personnage de Julia alias “Turttle” est assez incroyable, j’en ai peu lu des comme elle, en permanence tiraillé entre l’amour et la haine qu’elle voue pour son père qui abuse d’elle, la recherche perpétuelle de reconnaissance de sa part.
Mais, sans doute à cause du sujet qu’on peut difficilement trouver plaisant, je n’ai jamais trouvé l’histoire prenante.
Le talent d’écrivain de Tallent est indéniable (oui elle est facile) mais même si j’ai aimé ses qualités d’écriture,je n’ai pas apprécié son sujet ce qui fait que je me forçais à reprendre ma lecture.
Et pourtant je ne peux pas dire que ce n’était pas bien. Une drôle de sensation finale pour une drôle de lecture


(Vinch64) #4

Si ce n’est déjà fait, je te conseille de te pencher sur “Un jardin de sable” de Earl Thompson dont je parle plus haut. Le personnage de Jacky (alter ego de l’auteur car le roman est apparemment quasi autobiographique) est infiniment plus intéressant que celui de Turtle à mon avis.
Avec le recul, c’est mon coup de cœur 2018.
Je repense souvent à ce roman alors que “My absolute darling” n’a été qu’un feu de paille pour moi.