NOUS SOMMES LES QUATRE FANTASTIQUES (Collectif)

[quote]MARVEL ANTHOLOGIE : NOUS SOMMES LES QUATRE FANTASTIQUES

Les Quatre Fantastiques forment la première équipe de l’univers Marvel. Exposés à des rayons cosmiques lors d’une mission, Reed Richards, sa fiancé Sue, Johnny Storm et Ben Grimm sont dotés d’incroyables pouvoirs. Ils décident alors de s’en servir pour protéger la Terre. Cet album vous propose de découvrir les origines de l’équipe ainsi que leurs plus belles aventures.

(Contient les épisodes US Fantastic Four (1961) 1, 112, 200, 232, 245, 262, 587, Annual 2(I), 6, Fantastic Four (1998) 1, 60, publiés précédemment dans les albums FANTASTIC FOUR - L’INTÉGRALE 1961-1962, 1964, 1968 et 1971 ; BEST OF : LA CHUTE DE FATALIS ; BEST OF : RETOUR AUX SOURCES et les revues NOVA 108, 117 ; MARVEL ICONS HORS SÉRIE 22 ; FANTASTIC FOUR 1 et MARVEL ÉLITE 31)

Auteurs : Stan Lee, Marv Wolfman, John Byrne, Scott Lobdell, Mark Waid, Jonathan Hickman, Jack Kirby, John Buscema, Keith Pollard, John Byrne, Alan Davis, Mike Wieringo, Steve Epting
320 pages, 22,00 EUR, en librairie seulement

SORTIE LE 15 JUILLET
[/quote]

La critique par Jeje-99 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

J’ai pas encore le volume entre les mains mais il y a quand même des choix étranges et une mise de coté de période que je trouve bizarre.

(le Lobdell, pas de Simonson :open_mouth:, du Hickman alors que c’est en Deluxe actuellement, )

Pour ceux qui s’intéressent aux Quatre Fantastiques je leur propose une série d’articles sur leur(s) origine(s) en évoquant notamment, “la partie de golf la plus chère de l’histoire” (et en révélant par dessus le marché le nom de celui qui a incité Martin Goodman a créer de nouveaux super-héros).
Sans lui le monde que l’on connaît n’aurait peut-être pas eu lieu. :slight_smile:

J’évoque de fait les années **Timely ** & Atlas, la distribution de la BD aux U.S.A, le “secret” derrière la date inscrite sur la couverture des *comic books *.
Quelque chose de peut-être moins connu : que l’éditeur Archie Comics aurait pu être **Marvel ** “à la place” de Marvel.
La place qu’a prise dans la création des **FF ** le procès DC Comics *versus *Fawcett comics (dont on peut lire la parodie ici par **Kurtzman **et Wood, excusez du peu).

Je propose même de préciser la date à laquelle a été dessiné le premier numéro des Fantastic Four par** Jack Kirby**, sans oublier de comment se faisait les comic books aux premiers temps de ce qui allait devenir l’industrie que l’on connaît aujourd’hui, et mille autres choses plus intéressantes les unes que les autres. :wink:

Ça se passe ici, , ou encore ici.

Le quatrième et dernier article sur le sujet est pour bientôt.
Promis je vous tiens au courant. :wink:

Bonne lecture.

[quote=“Lord-of-babylon”]J’ai pas encore le volume entre les mains mais il y a quand même des choix étranges et une mise de coté de période que je trouve bizarre.

(le Lobdell, pas de Simonson :open_mouth:, du Hickman alors que c’est en Deluxe actuellement, )[/quote]

Désolé je pensais avoir répondu!

Pour le Hickman, c’est tout simplement le dénouement de l’arc “Three”. Qui par sa conséquence, à toute sa place ici malgré la publication des deluxes. Les deux choses sont à dissocier, le but ici n’est pas de rassembler obligatoirement du matériel difficilement trouvable.

Le choix du Lobdell, vient du fait qu’il arrive après Reborn et c’est le début d’une nouvel ère pour l’équipe et la prestation d’Alan Davis vaut le détour.Et ça se passe en partie à Paris! (Quoi? Ce n’est pas un argument ?! :p)

L’absence de Simonson est dommage mais la place étant limité, ils ont fait un choix, je n’ai pas grand chose de plus à dire là dessus. Je regrette un peu après coup… Peut être une réédition suprise en Marvel Icons. (oui oui je dis n’importe quoi :unamused: )

[quote=“artemus dada”]
Bonne lecture.[/quote]

Merci! Je vais tâcher de lire tout ça, je vais surement encore apprendre beaucoup de choses :mrgreen:

Ouais, enfin passer Fantastic Four #352, c’est-à-dire le duel temporel entre Reed et Victor, aurait été du meilleur goût, vu que c’est une écriture complètement démentielle. Et Fantastic Four #319, d’Englehart et Pollard, n’aurait pas été honteux non plus.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]Ouais, enfin passer Fantastic Four #352, c’est-à-dire le duel temporel entre Reed et Victor, aurait été du meilleur goût, vu que c’est une écriture complètement démentielle. Et Fantastic Four #319, d’Englehart et Pollard, n’aurait pas été honteux non plus.

Jim[/quote]

Autre détail, il me semble qu’ils ont piochés que dans des numéros qu’ils avaient déjà publiés auparavant…

Eh eh eh, c’est du recyclage façon Ségolène, ça !

D’ailleurs pour le Fantastic Four #319, ça découle pas de secret wars II? (ce qui expliquerait le choix de ne pas l’intégrer ici).

Après c’est peut être une coïncidence hein^^ (Oui je suis naif…)

Mais de mémoire, Panini n’a rien édité sur Simonson par exemple, il y a qu’en nova ou vo. (attente de nouveau matériel?)

C’est dommage parce que le run de Simonson était très intéressant, bien nerveux comme il sait faire et totalement fidèle à l’esprit aventurier / explorateur du titre.

Pour le 319, c’est une conséquence de “Secret Wars II” mais très indirecte, ou tout du moins délayée dans le temps. Il me semble que Shooter n’était plus le maître à bord à l’époque : ça ressemble à un coup de pied à retardement de Englehart, qui revoit méchamment la continuité du fameux Beyonder (joujou de Shooter).
A mon sens, c’est de l’excellent travail, du comics sous haute influence bonne SF, mais c’est beaucoup trop peu “canonique” pour figurer dans ce genre d’anthologie (du fait de la composition de l’équipe à l’époque ; pas de Red ni de Jane Richards, deux Choses au lieu d’une, Ben en chef, Crystal pour un triangle amoureux… perso j’adore cette période).

Non puisque deux épisodes de John Byrne ne furent pas édités chez eux

J’ai fini de le lire hier et j’en garde une impression mitigée. Il y a une volonté de bien faire mais parfois je m’interroge. D’une part il y a le choix de certain épisode. Alors certes c’est une anthologie, il n’y a pas la place pour tout mettre et des choix doivent être fait. Il n’empêche que je m’interroge sur le choix de mettre l’épisode de Scott Lobdell et Alan Davis* tant il fait doublon avec le premier épisode de Lee/Kirby, le premier de Byrne et celui de Waid. On aurait pu facilement se passer de celui-ci et publier un épisode de Walter Simonson. Je parais insistant mais quand l’éditorial encense cette période dans l’ouvrage** et regrette le fait qu’elle fut publiée en petit format dans Nova il semble alors logique d’en publier un.

En fait, et encore une fois, j’ai l’impression qu’il manque un fil rouge fort sur lequel se battit l’ouvrage et sont sélectionné les épisodes. Ici c’est plus une sorte de marquage historique sans allez trop loin. Et pourtant il y a de bonne chose. L’idée de mettre en avant Kirby et Byrne via trois épisodes ca permet de constater l’évolution et voir aussi à quel point la série est une œuvre qui a vu passé d’immense dessinateur.

Enfin dans l’ensemble c’est quand même un bon sommaire mais on reste bien en deçà de la rigueur d’Urban en la matière je trouve. C’est pareil en ce qui concerne les textes, ils sont bons, complets mais il manque un je ne sais quoi pour “poser” l’ouvrage comme référentiel. J’ai souvent eu l’impression de lire des récitatifs par exemple voir une liste d’un catalogue comme le dernier texte sur les auteurs qui apparait inutile mais surtout indigeste.

Mais peut-être que cette impression vient de ma connaissance de l’oeuvre. Une personne moins au fait y trouvera plus son compte probablement.

  • D’ailleurs vous avez remarqué dans les crédits de l’épisode ? Dessinateur : Alan Fine. :open_mouth:

** D’ailleurs ça aussi ça m’interpelle. Une anthologie à mes yeux doit avoir un éditorial assez neutre dans les textes et les louanges et les critiques de certaines périodes me semble déplacées ici