Nouvelle édition chez glénat de Captain Tsubasa


(SPECIMEN51) #1

Bonjour à tous et à toutes, ayant déjà l’ édition J’ ai lu complète de Captain Tsubasa, je voulais savoir si ça valait vraiment le coup de prendre la nouvelle édition chez Glénat, après le fiasco du tome 1 concernant la traduction (au fait est ce que celui- ci a été réédité depuis avec la bonne traduction ?). Merci.


(ivan isaak) #2

Le tome 1 réédité ? Non, c’est beaucoup trop tôt pour ça. Après, est-ce que ça vaut le coup ? Puisque tu as déjà l’édition de J’ai Lu, non, ça ne vaut pas le coup, à moins d’être méga-fan.


(Fatliner) #3

Oui et le tome 2 est tout aussi mal traduit d’ailleurs .


(padrino91) #4

Je confirme c’est une horreur, un cauchemar, un massacre, même pire la zone industrielle de dunkerque un dimanche de novembre, franchement glénat se fout de la gueule du monde, le seul argument de vente c’est que c’est une serie que l’on a tous aimer durant notre enfance !!!
breff je regrette a moitié mon achat.


(ivan isaak) #5

Si je ne me trompe pas, il s’agit de la même traductrice pour le tome 2 contrairement à ce que dit Glénat (je n’ai pas le volume sous les yeux mais le nom est identique d’après ce qu’on m’en a dit). ça ne m’étonne donc pas que la trad soit au même niveau.


(とり) #6

Oui, je confirme, c’est bien le même nom qui est indiqué…
C’est d’ailleurs une traductrice qui fait beaucoup de traductions chez plusieurs éditeurs…

Tori.


(ivan isaak) #7

Comme beaucoup d’autres traducteurs. Ce qui me gêne le plus, c’est que Glénat a fait toute une campagne de pub en accusant directement les lecteurs d’avoir été trop virulents envers la traductrice et qu’elle aurait décidé, de son plein gré, d’arrêter la trad… Et bizarrement, son nom est encore présent pour ce second tome… Y a comme un bug…


(hikaru_no_go) #8

c’était quoi les problèmes de traduction ?


(ivan isaak) #9

Je n’ai lu que les 20 premières pages du tome 1 que mettait en ligne Glénat.

On en parle là : captain-tsubasa-lecture-en-ligne-t12319-15.html#p513967


(SPECIMEN51) #10

Suite à tous vos commentaires, je resterais fidèles à ma collection de J’ ai lu, donc la nouvelle édition de Captain Tsubasa se fera sans moi, faute du peu de sérieux cette fois-ci chez Glénat :imp: . A la place, je commencerais la collection de Berserk :smiley: . En tout cas, je remercie tout le monde de m’ avoir répondu.


(とり) #11

Pour les “points” au lieu de “buts”, je pense qu’en japonais ils utilisent “points” pour parler du score, parce que le même souci était arrivé dans la traduction de Hungry Heart (ce n’était pas la même traductrice, même si c’était une de ses amies)…

Pour l’autre phrase incriminée (concernant la surface de réparation), la phrase en japonais doit pouvoir être interprétée de plusieurs façons (c’est souvent le cas, en japonais), et le contexte fait qu’on sait quelle version l’on doit adopter… Pour peu qu’on s’y connaisse un peu en foot!
C’est le problème de faire faire la traduction de titres sportifs par des personnes ne connaissant rien à ce sport!
(j’avoue que j’aurais moi-même sûrement traduit par “point”, ça ne m’aurait pas forcément sauté aux yeux, même si, une fois qu’on a pointé le problème, il me semble évident)

Sinon, l’autre fait

Tout simplement, entre le moment ou le volume est traduit et le moment où il sort, il s’écoule longtemps…
La traduction du volume 2 était probablement déjà finie quand le volume 1 est sorti, et peur-être même le début de la traduction du volume 3 entamée.
Sinon, il arrive aussi que les informations légales soient erronées, tout simplement un copier-coller du volume précédent qu’on oublie de modifier (j’ai déjà vu ça), mais je ne pense pas que ce soit le cas ici.

Je ne prends pas la défense de la traductrice, j’explique simplement… Et surtout, il faudrait que les éditeurs aient des traducteurs ou au moins des relecteurs connaissant le domaine concerné par la traduction, pour tous les mangas qui traitent d’un sujet précis (il n’y a pas que les mangas sportifs)…

Tori.