OLD BOY t.1-8 (Garon Tsuchiya / Minegishi Nobuaki)

Nous voici déjà au tome 6…

image

Après les révélations de ces derniers tomes, on se demande vraiment comment notre héros va pouvoir s’en sortir… Ces sensations d’étouffement et de manipulation, qui ne cessent d’être présentes depuis les premiers tomes, continuent de plus belle dans ce volume.

Le débat psychologique, déjà à son apogée, continue de monter en pression et l’intrigue est relancée de plus belle. Le jeu prend une nouvelle tournure et Gotô est toujours acculé face au mur de sa mémoire qu’il ne parvient pas à franchir.

Dôjima possède toutes les cartes en mains et mène son pantin par le bout du nez… Notre institutrice, accompagnée bien sûr de Gotô, va devoir redoubler d’imagination et d’initiative pour prendre leur bourreau au dépourvu, même si cela paraît bien difficile.

Quant au lecteur, on est toujours plongé dans l’intrigue sans pouvoir sans défaire…
Un tome 6 dans la lignée des premiers, l’auteur ne s’essouffle pas et les dessins restent de bonne qualité.

L’avant dernier tome de cette série à vous couper le souffle…

image

L’isolement de Gotô sur la plage semble avoir porté ses fruits. Même si sa mémoire n’est que partielle, ce nouvel indice permet de relancer une nouvelle fois ce duel…
Au fil de ce tome, on sent qu’on se rapproche de la vérité et on se délecte de la tournure que prennent les évènements.
Un passage, un peu coup de cœur, nous permet d’entrevoir notre bourreau dépassé, je crois que c’est la première fois où on le voit perdre pied. Même si ce n’est que pour un détail ayant peu d’importance, on le savoure…

On retrouve aussi Eri, toujours joyeuse et satisfaite de sa situation, bien qu’en attente des nouvelles de son « Gotô ».
Ce dernier, inquiet par rapport à l’incident avec son pote le barman, s’efforce encore et toujours de se triturer les méninges…

Une petite surprise vous attend dans ce tome, avec un revirement de situation, mais chut…. Vous le découvrirez bien assez tôt :wink:

Toujours un plaisir, pourvu que la fin ne me déçoive pas…

Waouw ! On l’attendait avec impatience…et nous y voilà enfin.

image

Que vous dire si ce n’est que la déception est absente ! Le plaisir de voir une fin digne de ce nom est difficile à exprimer.

Ce tome 8 apporte toutes les réponses aux questions et plus encore.
Gotô se rappelle enfin l’évènement tant traumatisant et rejoint Dôjima pour le combat final.
L’institutrice en apprend beaucoup elle aussi, notamment sur le dernier atout encore caché de ce bourreau sans vergogne. Ce dernier, décidément très calculateur, laissera planer le mystère et l’inquiétude jusqu’au bout.

Je suis vraiment satisfait de cette série, mais je préfère le préciser, je n’ai pas vu le film ni lu le roman pour comparer.

Ce seinen tient les promesses qu’il s’était fixé et donne au lecteur une fin à la hauteur de l’histoire…
Rien à dire de plus si ce n’est que c’est une série à posséder d’urgence.

moi j’ai vu le film, j’ai adoré.
donc je pense sincèrement essayer de me faire le manga, car ta critique me donne bien envie.

Le film ???

Tu l’as vu où steuplééé : )

Ils le vendent quelque part ?

j’ai le film à la maison, faut que je le mate, j’ai commencé par la série, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, j’en suis resté scotché…

@ wong : partout lol

Il s’appel comment, car il n’est pas référencé sur le site…!

ben il s’appelle old boy, mais c’est un vrai film avec de vrais acteurs.
il est vendu moins de 14€99 normalement, partout où tu peux trouver des dvd.
attention toutefois, certaines scènes sont assez hard.

Ho un vrai film, ok merci, je vais me mettre en chasse : )

Je pense pareil!

Quand tu as vu le film, le manga semble un peu fade (surtout la fin) bien qu’intéressant quand même car l’histoire n’est pas tout à fait la même.

Par contre, j’ai vraiment apprécié le film même si comme tu dit, çà part un peu en live la fin (mais c’est ce qui est bon dans ce cas)

On va dire qu’il se situe entre l’adaptation de ring (franchement raté et qui n’apporte rien) et celle de Battle Royale qui apporte un vrai plus avec une histoire et des personnages bien plus développés.