ONLY LOVERS LEFT ALIVE (Jim Jarmusch)

Absent des écrans depuis The Limits of Control en 2009, Jim Jarmusch fera son retour cette année avec un film de vampires.

La sortie française de Only Lovers Left Alive n’a pas encore été programmée, mais le film pourrait faire partie de la prochaine sélection cannoise.

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

19 février 2014

REALISATEUR & SCENARISTE

Jim Jarmusch

DISTRIBUTION

Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska, John Hurt, Anton Yelchin…

INFOS

Long métrage américain
Genre : drame/fantastique
Année de production : 2012

SYNOPSIS

Adam, un musicien déprimé par le comportement des humains, va bientôt retrouver celle qu’il aime depuis des siècles, Eve. Jusqu’à ce que surgisse la sœur d’Eve, Ava, autre vampire à l’allure juvénile et au tempérament volcanique.[/quote]

Premier visuel :

Ah, un “film d’auteur de vampires”…
Pourquoi pas ? Il y a déjà un chef-d’oeuvre en la matière (sans compter les “Nosferatu” respectifs de Murnau et de Herzog, deux perles), c’est le méconnu “The Addiction” d’Abel Ferrara. A voir pour ceux qui ne connaîtraient pas (un massacre final anthologique…).

Là, même si j’ai la plus vive admiration pour Jarmusch, la photo fait un peu peur, je dois dire, à moins que la finalité du projet ne soit de jouer avec les clichés du genre popularisés par “Twilight” par exemple.

[quote=“Le Doc”]
Adam, un musicien déprimé par le comportement des humains, va bientôt retrouver celle qu’il aime depuis des siècles, Eve. Jusqu’à ce que surgisse la sœur d’Eve, Ava, autre vampire à l’allure juvénile et au tempérament volcanique.[/quote]

Tandis que Ovo, le demi-frère loup-garou, ramène à la maison le Père Uvu, récemment sorti de prison pour bonne conduite. [size=85]La famille est au complet.[/size]

je n’irai pas jusqu’à qualifier The Addiction de chef d’oeuvre, même si c’est probablement le meilleur film de son réal (à quelques encablures près)

[quote=“Louisv”]

[quote=“Le Doc”]
Adam, un musicien déprimé par le comportement des humains, va bientôt retrouver celle qu’il aime depuis des siècles, Eve. Jusqu’à ce que surgisse la sœur d’Eve, Ava, autre vampire à l’allure juvénile et au tempérament volcanique.[/quote]

Tandis que Ovo, le demi-frère loup-garou, ramène à la maison le Père Uvu, récemment sorti de prison pour bonne conduite. [size=85]La famille est au complet.[/size][/quote]

Manque la mère, Ivi !

Ah j’adore ce film, même si ce n’est pas mon préféré de Ferrara.
“L’Ange de la Vengeance”, “Bad Lieutenant”, “New Rose Hotel”, “King of New-York”, “The Blackout”, ce sont ceux-là qui m’ont le plus marqué.

Mais “The Addiction” me semble la preuve qu’on peut faire un film ambitieux (à la fois film de genre et film explorant des thématiques très profondes et délicates) avec un budget de misère…

Extrait :

Mouais…on peut pas dire que ce soit très…parlant!

La bande-annonce :

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/543/dlwr.jpg

Vu et comme toujours avec Jarmush j’ai été séduit.

Déjà commençons par le plus évident le casting. Swinton et Hiddleston sont exceptionnel, à la fois triste, drôle, amoureux, pensif, snob, scary. Non ils sont exceptionnels. Suit ensuite John hurt qui est très bon lui aussi et Mia Wasikowska qui apporte une belle touche de fraicheur au milieu du film.

Vient ensuite la musique qui joue une immense part dans le film comme souvent avec Jarmusch, mais là je l’ai trouvé plus mis en avant. On a un mélange des genre entre du gothique, du son marocain, et même un joli mix sur le dernier morceaux qui est magnifique.

En la réal de Jim Jarmusch qui joue avec habileté sur la vie des vampires, nous montre Detroit la ville ravagé et l’étendue des dégâts. A côté de ça même Tanger fait sublime et pourtant le réal ne nous emmène pas dans les beaux quartiers, mais plutôt dans les petites rues tortueuses. Il y a de beaux effets notamment quand ils mangent. Les dialogues sont savoureux, non une vrai réussite.