ORGUEIL ET PRÉJUGÉS ET ZOMBIES (Burr Steers)

En 2009, le romancier et scénariste Seth Grahame-Smith (Abraham Lincoln : Chasseur de vampires) transformait le roman Orgueil et préjugés de Jane Austen en lui injectant une bonne dose de sang pas très frais.
Retrouvez ci-dessous la première image promotionnelle de Orgueil et préjugés et zombies, actuellement en tournage.

DATE DE SORTIE PREVUE

Indéterminée

REALISATEUR

Burr Steers

SCENARISTES

David O. Russell et Burr Steers, d’après le roman de Seth Grahame-Smith inspiré par l’oeuvre de Jane Austen

DISTRIBUTION

Lily James, Bella Heathcote, Lena Headey, Charles Dance, Matt Smith, Jack Huston, Sam Riley, Emma Greenwell…

INFOS

Long métrage américain
Genre : comédie romantique/horreur
Titre original : Pride and prejudice and zombies
Année de production : 2015

SYNOPSIS

Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l’arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine : enfin, des cœurs à prendre…et des bras supplémentaires pour repousser les zombies qui prolifèrent dans la région !

Le premier visuel :

Nouveaux visuels :

Faudrait quand même que je me lise la BD …

Ils l’ont fait en BD ?
C’est un roman, au départ, non ?
(J’aime bien l’idée, mais j’ai pas suivi du tout…)

Jim

Ah diable.
Traduit chez Casterman, en plus.
Et dessiné par Cliff Richards : ça doit être pas mal.

Jim

La première bande-annonce :

PRIDE-AND-PREJUDICE-AND-ZOMBIES-poster-611x905

Décors et costumes soignés, distribution de qualité (des valeurs sûres comme Charles Dance et Lena Headey, Matt Smith croustillant en précieux ridicule…), des visuels souvent saisissants…mais au final, cette rencontre entre l’oeuvre de Jane Austen et les histoires de zombie manque quand même de mordant (je ne sais pas si c’est également le cas du roman et de l’adaptation en comic-book car je ne les ai pas lus). J’aime beaucoup l’idée et ce genre de mashup et le scénario réserve quelques bons moments, notamment dans les scènes d’action, servis par des dialogues savoureux, mais le rythme très inégal fait que le film, qui fait presque 1h50, n’évite pas les longueurs. Sympa, sans plus…

Avais-tu lu la BD ?

Non. Je l’ai même écrit juste au-dessus…:wink:

La vache, j’ai lu en diagonale sans m’en rendre compte … faut que j’arrête de travailler vite, j’en arrive à faire de même le week end.

Tiens, c’est marrant : j’ai acheté le DVD ce matin…

Tori.