PETIT PAUL (Bastien Vivès)

9782344028971-L

Petit Paul

  • Scénariste et dessinateurBastien Vivès

  • Collection : Porn’Pop

  • Format : 175 x 248 mm

  • 176 pages

  • Façonnage : Cartonné

  • EAN/ISBN : 9782344028971

  • Prix : 12.90 €

  • A paraître le 12.09.2018

  • One shot

La nature l’a gâté. Mais elle ne lui fait pas de cadeau.

Petit Paul vit à la campagne avec son père et sa sœur Magalie. Et il est ce qu’on pourrait appeler un enfant précoce. Bien qu’il ne soit pas encore en âge de penser à la chose, le voici doté d’un formidable attribut difficile à dissimuler et qui déclenche chez les chastes femmes de son entourage les plus violentes des pulsions. À la ferme familiale, chez ses amis ou en classe, notre pauvre petit paysan se retrouve ainsi propulsé, bien malgré lui, dans des situations aussi lubriques qu’absurdes et embarrassantes…

Bastien Vivès met à nouveau en scène les héros aussi candides que généreusement pourvus par la nature des Melons de la colère dans une série d’histoires courtes à l’humour débridé. L’auteur de Polina se nourrit des quiproquos pour coucher sur papier ses fantasmes les plus inavouables et prouve, une fois de plus, que son dessin épuré et virtuose lui permet tout.

Aussi immoral que réjouissant ; aussi cru que chaud, Petit Paul nous montre qu’il est parfois bon de rire, même si c’est mal.

Je l’attends celui-là, ca sent le truc bien con et bien gras, ca va être fun.

C’est bizarre, j’ai l’impression d’avoir déjà lu un truc avec le même synopsis il y a quelques années…

Bon, moi, je suis loin d’être fan de Vivès, de toute façon.

Tori.

Ca fallait s’y attendre, c’est pas vraiment le cas, c’est juste un gros délire, mais aujourd’hui on peut plus rien faire. Coluche irait en prison ou serait interdit juger de raciste maintenant.

Mais c’est aussi facile de citer Coluche et Desproges pour défendre !

(je ne fais pas de procès de Vivès, je n’ai pas lu l’article et ni lu la BD, mais c’est assez systématique comme moyen de défense - donc c’est pas après toi, hein ! Mais c’est toujours, toujours la même chose qu’on entend et moi, j’aimerais plus de fond.
Certes, il est vrai qu’ils auraient sûrement du mal. Mais est-ce qu’a fait Vivès est du même tonneau ? A la rigueur, on pourrait le comparer à Filles Perdues dans ce cas)

Ce n’est pas un moyen de défense, c’est une constatation.

Petit Paul c’est un garçon dont le sexe est mis en ceinture, et quand il est stressé soit il fait beaucoup pipi soit il éjacule (comme c’est du noir et blanc on peut se poser la question). Toujours est-il que oui les situations sont faites pour le foutre à poil et il y a du sexe.

On peut y voir une BD pédophile. Sauf que tout est fait pour que ce soit le plus déjantés possible. Déjà le garçon à la taille d’un sexe tellement immense que s’en est risible, ensuite les situations sont toutes absurdes et les scènes de sexe ne sont pas lu (en tout cas pour ma part), comme un porno. Il y en a une, le gamin finit avec une peau de mouton sur lui, et avec une nana elle aussi avec une peau de mouton, doit-on appeler Brigitte Bardot pour autant et crier à la BD pédo/zoophylo sexuel ? Non.

Je suis plutôt fan de Vivès et Petit Paul est un délire de BD de cul comme il en a déjà fait. C’est graveleux, c’est complètement con, mais ce n’est pas à vocation pédophile.
Alors oui il y en aura qui vont se taper une branlette dessus, mais déjà pas sur qu’ils soient tous des fans de gamins vu les nanas pulpeuse de Vives.
Et puis merde au bon conformisme et conservatisme, on va finir dans une société de cul serré ou le sexe sera mis au ban de la société, (c’est tellement mieux de promouvoir la violence) ce qui créera à mon avis encore plus de frustré et de délinquants sexuel. A un moment donné il faut avoir un peu de jugeote et voir la différence entre un truc pédophile et qui devrait être interdit avec un truc borderline, mais délire.

Merde

Plutôt que Coluche ou Desproges, j’aurais cité Gotlib, moi : certains de ses titres comportent des scènes de sexe explicite avec des enfants.

Tori.

1 J'aime

Mais sur le fond, je crois qu’on est tous d’accord : y a plein de choses qu’on pouvait dire ou faire en 1980, et qui soulèvent des tollés de nos jours.

jim

Pas faux.

tout à fait.

Faut vraiment que je te provoque pour que tu sois bon ! Et même en orthographe :wink:

Oui, bien évidemment ! Tu viens de remettre à flot des BD de Rand Holmes … c’est à peine possible aujourd’hui d’écrire des trucs comme ça !
Ou je pense aussi à Justin Brown, sorti chez Stara. C’est confidentiel, donc personne n’en parle, mais c’est presqu’étonnant que ça n’ait choqué personne !

Pareil pour les horreurs souriantes de Shary Flenniken (bon sang qu’elle me faisait rire, dans USA Magazine…)

Jim

Tu veux dire Binky Brown, de Justin Green, je suppose…
Plus exactement, Binky Brown rencontre la Vierge Marie. Personne n’en parle, sauf le hors-série des inrocks (je crois que c’était d’eux) sur la BD américaine.

Tori.

Oui, voilà, c’est bien ça (faudra aussi que je le lise celui-ci …)

Je l’ai lu en anglais avant de savoir (grâce au magazine que je citais plus haut) qu’il était sorti en français… Je me suis alors empressé de vérifier qu’il était commandable, et l’ai commandé. Non pas que ses qualités soient extraordinaires, mais c’est un vrai OVNI, et un précurseur des “auto-fictions” en BD… Ton lapsus n’est pas anodin : Justin Green s’est projeté dans son personnage de Binky Brown (il a même gardé une couleur pour le nom de famille).

Tori.

Oui, c’est exactement pour ça que je l’ai acheté (j’ai appris son existence lors d’une conférence sur la BD indé américaine (dont l’un des intervenants était Harry Morgan et qui l’a expliqué tel quel … pour une fois qui me donne envie d’acheter quelque chose … et puis c’est lui qui l’a traduit, il me semble !)

Il faudrait que je vérifie, mais mon volume est dans un carton… ~___^

Tori.
PS : Moi, c’est via Holy sh*t! the world’s weirdest comic books que j’ai eu connaissance du bouquin, au départ.

C’est un des 3 ou 4 cartons qui sont ouverts … coup de bol et donc, je confirme que c’est bien lui !

HAHAHAHAHA

Jim