Proposer des mangas aux éditeurs?

Bien le bonjour,

Je lis des mangas papier depuis un certain temps maintenant et j’ai pour “sale” habitude de découvrir des mangas, non-parus dans le monde francophone, en lisant des scantrads sur le net ou en visionnant des animes en vostfr.

Le côté positif de la chose, c’est que dès que les premiers tomes commencent à paraître en librairie j’ai toujours la même pensée: "ENFIN il est là celui-là!"
Mais de l’autre côté,…c’est que dès qu’il y a un manga, dont j’ai lu les premiers chapitres, qui me paraît excellent, il faut attendre quasi 1an voir 2 pour le voir débarquer chez le petit peuple francophone…-_-, alors qu’il est déjà en train de paraître en anglais.
Deux exemples de ce type:
**-Mushoku Tensei - Isekai Ittara Honki Dasu
-Tensei Shitara Slime Datta Ken

**
D’où ma question: " Est-il possible de faire des propositions de manga à un quelconque éditeur pour les voir dans nos librairies? "

Salut
Tout d’abord il faut savoir que ce n’est pas parce qu’un manga ne parait pas en France qu’il n’est pas suivi par les éditeurs français.
Je pense qu’avant d’être adapter en français (je dis bien adapté, et non seulement traduit, le travail n’est pas le même et est plus poussé que sur des simples scantrad), les éditeurs doivent prendre la température, voir comment le manga évolue au Japon (pas 50 tomes mais déjà 4 ou 5 tomes c’est pas mal) pour savoir si il pourrait correspondre à un public français et si il aura potentiellement du succès (notamment pour les auteurs inconnus chez nous).

Donc non, ça ne sert à rien de leur proposer des titres parce qu’à mon avis, ils les connaissent depuis bien avant toi :wink:
C’est juste qu’il y a toute une réflexion sur le titre en question avant de le publier.

Mais rien ne t’empêche de leur écrire. Je suis sûr qu’ils reçoivent déjà des dizaines de mail chaque semaine avec des demandes de publication. Inutile selon moi mais si ça peut te faire plaisir.

Sans parler du temps de négociation avec les Japonais, et des allers-retours de fichiers pour validation des visuels, etc. tout ça avant de lancer la fabrication.
Autant faire une demande pour un titre qui a quelques années pourrait se justifier (et encore : il faudrait que l’éditeur estime pertinent de le sortir…), autant pour un titre qui a moins de deux ans, il y a des chances qu’un éditeur français s’y soit déjà intéressé et il y a plusieurs cas de figure : [ul]]Un éditeur français a acquis les droits, et les négociations sur les termes du contrat sont en cours./:m]
]Un éditeur français a acquis les droits, les négociations sont terminées, mais il attend le bon moment pour faire son annonce ou sortir la série./:m]
]Plusieurs éditeurs français sont intéressés, et l’éditeur japonais doit choisir celui qui lui convient le mieux (selon différents critères)./:m]
]Les éditeurs français ont estimé qu’il ne conviendrait pas au public français ou serait trop peu rentable (que ce soit parce que c’est un manga de niche, très spécial, comportant trop de tomes ou juste que les Japonais sont un peu trop gourmands)./:m]
]L’éditeur japonais ne veut pas exporter ce titre ou son catalogue…/:m][/ul]
Et cette liste n’est pas exhaustive : il y a sûrement d’autres possibilités.

Tori.

Vous dites que les éditeurs regardent la pertinence d’une œuvre et ont de longue réflexion vis à vis de celle-ci avant de l’acquérir.

Certe, observer l’évolution d’une série qui paraît au japon ou autres pour se dire qu’il serai intéressant de l’acquérir est logique. Pour ce genre de processus, il serai possible de faire participer les lecteurs.

-Ne serait-il pas plus simple/rapide pour les éditeurs de faire un sondage directement aux lecteurs francophone?
et
-Est-ce des éditeurs ont déjà fait ce genre de sondage?

Non.

Oui.

Bon, je développe un peu : un sondage ne veut absolument rien dire : ce n’est pas parce que les gens disent être intéressés par un titre qu’ils l’achèteront.
À la limite, un sondage peut servir pour savoir sous quelle forme les gens préfèrent avoir tel ou tel titre : jaquette ou pas, format des tomes, épaisseur (tomes doubles ou pas ?) et le prix qu’ils seraient près à mettre pour ça… Et même comme ça, ce n’est pas dit que le sondage soit concluant. D’autant qu’il faudrait que le sondage soit suffisamment représentatif. Or, beaucoup de gens ne suivent pas le facebook/twitter/site des éditeurs… Il faudrait, du coup, un sondage en librairie (ou un papier glissé dans certains mangas, à remettre à son libraire)… Bref, ce serait un peu compliqué.
Pour le deuxième point : il y a quelque temps, un éditeur (Kana ? J’ai un doute) avait lancé un sondage pour savoir quels titres intéressaient les gens.

Tori.
Edit : c’était bien Kana, apparemment.

Certains ont même essayé de suivre le lectorat, avec plus ou moins de réussite. Par exemple, Soleil a accepté de relancer Vassalord suite à de nombreuses demandes de lecteurs. Le résultat a été un sacré four commercial.

Les éditeurs n’ont clairement pas besoin des lecteurs pour choisir des titres, surtout les gros. Les plus petits ou ceux qui visent une niche peuvent éventuellement le faire (je pense à Taifu ou Black Box par exemple).