REGATTA t.1-6 (Hidenori Hara)

On se demande quel sujet n’a pas été abordé dans les mangas !

Cette fois-ci, l’éditeur Kurokawa nous annonce pour le 11 janvier une série consacrée à l’aviron !

Voici le résumé de l’histoire :

Makoto Ôsawa et Kenji Kurata sont des rivaux de longue date. Férus de sport, ils partagent la même passion pour l’aviron et depuis peu, pour la belle Misao Odagiri, la manager du club. Tous les trois nourrissent le rêve de participer aux jeux olympiques tandis que nos deux athlètes se battent pour le cœur de la jeune fille. Malheureusement, un accident tragique coûte la vie à Kenji et brise à jamais ce trio d’inséparables. Un an plus tard, le destin réunit de nouveau Makoto et Misao dans leur ancien club…

Biographie de l’auteur Hidenori HARA :

Hidenori HARA, né le 14 juin 1961, est originaire du département de Hyôgo près de Kôbe. Sa première série Haru yo Koi (viens ! le printemps) a été publiée en 1980 dans le magazine « Shônen Sunday ». Ses oeuvres les plus connues sont Yattarôjan ! et Densha Otoko. En 1987, il emporte le 33e concours des mangaka organisé par Shôgakukan avec Just meet et Fuyu monogatari.

Etant donné le talent légendaire des japonais pour transmettre la passion d’un sport à travers un manga, nous devrions bien apprécier ce titre insolite.

A quand un manga sur le curling???

lol Faudrait se renseigner voir si ça existe mais je doute !

J’avais cherché un jour ( oui j’ai que ça à faire! ) mais j’avais rien trouver! J’suis pas sur que le curling soit très connu au Japon! C’est pas vraiment connu nul part d’ailleurs!

Moi j’aimerais bien qu’il existe un manga sur la voile mais ça n’existe pas…dommage

moi j’attends toujours un manga sur le jenga (ceux qui connaissent pas ben c’est un jeu d’equilibre)
ça serait enorme de voir des salles comblées pour un tournoi national de jenga (les gens dans les shonen ont toujours tendance a pas avoir de vie sociale: genre 10000 personnes pour assister a un match de foot de collegiens c’est tres fort quand même)

quelle idée innovante a eu hidenori hara de remplacer le base-ball d’un par de l’aviron ça sent la copie tout ça enfin verra bien

sinon y a t il un lien ou une erreur entre Hidenori HARA et Hara HIDENORI de la partie des auteurs du site ou c’est moi qui suis inculte ? :slight_smile:

Et le plus fort des match de foot collégiens c’est pas les 10000 supporter c’est que ça passe a la télé en national voir même mondial :wink:

non il y a eu une inversion du nom et de prénom en effet !
Nous allons corriger ça.

En ce qui me concerne le jour où sort un manga sur le hockey sur glace (sport de + en + populaire au Japon… bon ca vient doucement mais surement!! :stuck_out_tongue:), JE SUIS PRENEUR!!!

Okubo “C-ba” Akira

ouf j’suis pas inculte :smiley:

… et en fait si c’est énorme aussi es 10000 supporters lol

enfin un manga sur mon sport:P
faudrait que j’essaie ^^

eh ben ils ne savent plus quoi sortir de nouveau ces editeurs !!! :laughing::lol::lol:
serieusement faut voir ce que ça donne .

image

Un manga sur l’aviron ? Une idée bien étrange mais la curiosité l’emporte.
Appréciant beaucoup les mangas de sport, je me suis rué sur ce premier volume et je n’ai pas été déçu.

Tous les ingrédients du bon manga de sport sont réunis dès le départ dans un scénario qui peut paraître simpliste mais efficace.
Un partenaire décédé, une histoire d’amour, le dépassement de soi sont au rendez-vous.

Ce premier volume de Regatta met en place l’histoire sans trop rentrer dans le vif du sujet mais nous scotche déjà.
Le style de Hidenori Hara peut paraître un peu vieillot au premier abord mais se révèle très agréable et colle bien à l’ambiance du manga.

Regatta glisse tout seul et vous regretterez d’arriver si vite à la fin de ce premier volume.
Une série à découvrir sans hésiter pour les amateurs de mangas de sport.
Un vrai régal.

image

Après un premier volume qui nous avait bien mis l’eau à la bouche, ce volume 2 de Regatta passe à l’action.
En effet, on est enfin plongés dans la compétition et cela devient très excitant.

Notre héro ne paie pas de mine et a encore des comportements étranges liés au décès de son coéquipier.
L’amour s’en mêle également mais sans non plus être trop présent ce qui n’est pas plus mal et laisse bien la place au sport.

Regatta continue à nous passionner, d’autant plus qu’on sait que la série ne compte que 6 volumes ce qui est assez rare pour un manga de sport !

image

Dans ce 4ème tome de Regatta, l’auteur se permet une sorte de break dans le scénario.
En effet, après plusieurs volumes dédiés au sport en lui-même, l’auteur prend un peu le temps de développer les relations entre les différents personnages.
A côté de cela, nous avons aussi droit au début d’une sorte de phase d’apprentissage avec le champion japonais d’aviron.

Un tome résolument plus psychologique qui permet d’attaquer les 2 derniers chapitres avec plus de profondeur scénaristique bien que cela reste léger au final.
Je pense que le final sera très orienté sur l’aviron, donc pas d’inquiétude pour les fans qui auraient été déçus par ce volume 4 de Regatta.

De mon côté, j’ai trouvé ce tome un peu en dessous des autres à cause de ce changement de rythme mais le tout reste fluide grâce au côté dynamique de la mise en page.
Moins passionnant peut-être mais utile pour la suite je pense car on comprend encore mieux la façon de raisonner de Makoto.

image

Nous voilà déjà à l’avant-dernier volume de Regatta et je pense qu’il est en effet temps de conclure pour notre auteur.

Comme tous les autres tomes, ce tome 5 se lit à une rapidité effarante.
Côté histoire, on est en plein sélection pour les jeux olympiques et le niveau devient très élevé même pour notre champion.

Après un tome qui a marqué une sorte de trêve, on retourne à fond dans l’aviron (il était temps car il ne reste que le volume 6 pour achever le tout !).
Mais cette fois-ci, j’avoue le l’histoire du Vent tourne légèrement au ridicule ce qui est fort dommage car le reste est toujours assez palpitant.
Dans Regatta, je pense que l’auteur n’a pas besoin de choses surnaturelles ou un peu tirées par les cheveux comme dans pas mal d’autres séries sportives…mais on fait avec.

Bref, Regatta volume 5 prépare le tome final qui devrait être fort en émotion et en sport.
Et puis les séries sportives courtes sont tellement rares, on ne va pas s’en plaindre !