SABU & ICHI t.1-4 (Shôtarô Ishinomori)

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Allez hop dans la liste des mangas pour Maman Noel.

et ben que dire… merci encore Ivan pour cette critique.
je te l’avais en partie demandé pour savoir si j’allais l’acheter ou non et là je crois qu’il n’y a plus de doutes a avoir après cette note.
merci encore
voila un titre que je vais ajouter à ma collection

Mon libraire me l’avait conseillé, je comprend pourquoi.

Par contre tu n’as pas été gené pour le lire?
Enfin moi je lis souvent dans mon lit et vu l’épaisseur de la bête…

C’est vrai que cela peut être gênant, surtout lors de la lecture des premiers chapitres. Mais Kana a suffisamment bien fait son boulot pour que la lecture se fasse facilement (on peut ouvrir le bouquin en deux sans avoir peur de forcer sur la reliure), malgré le pavé qu’est ce tome. Plus facile à lire qu’un Gringo par exemple (sans doute parce que le format est plus grand).

Je l’ai pris sans hésiter chez mon libraire et ta critique ne fait que confirmer ce que je pensais, je vais me régaler.

Bon je fini de lire hokusai et j’attaque celui-ci.

C’est de cette série qu’a été tiré un récit d’une trentaine de page afin de constituer l’album Le Vent du nord est comme le hennissement d’un cheval noir, chez Kesselring en 1979.

Jim

Oui, se dire que le premier album de manga publié en France était un titre d’Ishinomori, c’est assez paradoxal, quand on voit comme son nom est peu connu en France (tandis qu’au Japon, il est assis à la droite de Tezuka).

Tori.