SARANE (Lax)

Discutez de Sarane

Très chouette récit de souvenir : une femme âgée prend tous les jours le taxi, dont la conductrice remarque que sa passagère ressasse son passé, son mariage boiteux, son départ dans les colonies, sa fuite, sa vie parmi les nomades, sa survie dans le feu croisé du conflit. Et un jour, la vieille dame croit revoir une figure de ses jeunes années. Mais elle n’ose demander à la taxi de s’arrêter…

Couv_4347

Sur ce postulat, Lax construit un récit intimiste, soulevant le voile sur un passé douloureux et parfois violent, mais sur des souvenirs teintés d’un lustre romanesque. Le récit est vécu par procuration par la taxi, qui s’intéresse à cette histoire et s’inquiète quand elle ne voit pas sa cliente, faisant ainsi le relai jusqu’au lecteur.

saranep_

Le récit est ponctué de scènes oniriques, liée à la fois à la rêverie des personnages et sans doute au flou des souvenirs dus à l’âge. Au point que le passé est sublimé, peut-être fantasmé, assurément déformé, et surtout que la quête de vérité, entreprise d’ailleurs plus volontiers par la taxi que par sa passagère, n’aboutit pas : qui est l’homme qu’elle a cru reconnaître ? Cela ne sera pas résolu. C’est en partie à cela que tient la beauté du récit.

saranebp_92055

L’album, publié dans la collection “Aire Libre”, existe également en format souple, dans la collection “Horizon”. Sous une autre couverture. La réédition de 2009 comprend un bonus avec notamment un entretien avec l’auteur.

saranehor

Jim