SCARY MOVIE 5 (Malcolm D. Lee)

[quote]DATE DE SORTIE PREVUE

12 avril 2013 (USA)
Indéterminée (France)

REALISATEUR

Malcolm D. Lee

SCENARISTES

David Zucker & Pat Proft

DISTRIBUTION

Ashley Tisdale, Heather Locklear, Terry Crews, Simon Rex, Snoop Dogg, Charlie Sheen, Lindsay Lohan, Kate Walsh, Mike Tyson…

INFOS

Long métrage américain
Genre : comédie
Année de production : 2012[/quote]

La bande-annonce :

Ca devient de plus en plus n’importe quoi, le casting des “Scary Movie”…

Je dois cependant admettre à ma grande honte que je me suis bien poilé à la vision des deux précédents (la parodie de Tom Cruise chez Oprah à la fin du 4 est à se pisser dessus).

J’ai un aveu à faire, un sale petit secret comme on dit : hier soir j’ai regardé “Scary Movie 5”.
Et ce, je le précise, après avoir pris connaissance des critiques absolument catastrophiques (et même d’une rare violence pour certaines ; cool les mecs, y’a pas mort d’homme…) qui fleurissent à son sujet sur le net.
Toute honte bue, je peux le reconnaître maintenant : je me suis poilé comme un âne. Eh ouais !!

On a parlé du film récemment avec le Doc sur un autre thread ; il y remarquait que le très long délai séparant la confection du film (en 2012) d’une hypothétique sortie française n’était pas très bon signe ; entre ça et les critiques assassines évoquées plus haut, ça sentait pas très bon.
Mais je sais pas, moi j’aime bien les “Scary Movie” (sauf le 2, méchamment serpé en post-production). Y compris le 3 et le 4 (à la très mauvaise réputation, l’un comme l’autre) : il faut dire qu’ils ont été mis en boîte par l’un des héros de ma jeunesse, David Zucker, un des trois ZAZ (Zucker / Abrahams / Zucker, responsables des immortels “Y a-t-il un…”, de “Top Secret”, de la courte série “Police Squad !”, qui est haut la main l’un des trucs les plus drôles du monde, et du film de John Landis “Hamburger Film Sandwich”). Ici il co-signe le scénar’, et on sent sa patte, d’ailleurs.
En reparler m’a donné envie de me jeter à l’eau, même si tout ça n’est pas très rationnel il faut l’avouer. Comme ses prédécesseurs, ce “spoof” donne dans la mise en boîte des succès du cinéma horrifique (mais pas que) du moment (ici en vrac : “Mama”, “Paranormal Activity”, “La Planète des Singes”, “50 nuances de mes deux”, “Evil Dead”, j’en passe et des meilleures…).

Alors entendons-nous bien : à être aussi mal torché et je-m’en-foutiste (c’est le degré zéro du cinéma, tout simplement, malgré un budget probablement pas si étriqué), le film prête naturellement le flanc à la critique, il n’a pas volé cet acharnement. A deux ou trois plans correctement éclairés près, le film est une véritable honte filmique.
Et je ne parle pas de certaines scènes, embarrassantes de nullité, comme celle du medium (je cherche encore les gags drôles) et celles qui concernent les aspirateurs (nazes), et je ne parle pas de l’interminable parodie du “Evil Dead” version rebooté, qui tombe totalement à plat ; dommage, y’avait du potentiel.

Mais comme je dis toujours, une bonne comédie débile c’est une question de “ratio bons gags sur mauvais gags”. Si le résultat est supérieur à 1, pour moi le contrat est rempli. Et puis plus simplement, l’indicateur qualitatif d’une comédie, c’est : est-ce que je me suis marré ou pas. Réponse : trois fois oui dans le cas de ce “Scary Movie 5”, qui démarre pourtant de la plus poussive des manières avec Lindsay Lohan et Charlie Sheen qui moquent (ils ont de l’humour, c’est clair) leur statut de stars dégénérées et cramées, le tout sur le mode found footage.
Si le found footage en lui-même (on l’a assez répété par ici) représente le degré zéro du cinéma d’horreur, c’est pas con de se mettre à le parodier : les propres faiblesses de “Scary Movie 5” se fondent dans la masse informe des plans “found footagesques”. Pas idiot, presque une façon de justifier la nullité du film sur le plan formel. De cet aspect de la parodie, les auteurs tirent des effets intéressants, notamment les fameux accélérés qui émaillent les plans “caméra de surveillance” (la bagarre avec la nounou est à ce titre impayable).
Les moments les plus marrants du film, on les retrouve notamment dans les segments concernant la parodie de “La Planète des Singes”, les CGI somptueux du film étant ici remplacés par des mecs sommairement déguisés en singe. Et je sais pas vous, mais moi (et vous aussi j’espère…), je suis incapable de résister à un gag à base de mecs déguisés en singes (il y en avait déjà un phénoménal dans le “Hamburger Film Sandwich” susnommé).

Au rayon des autres points forts du film, quelques membre du casting s’avèrent plutôt convaincants dans l’exercice comique, comme la jolie et rigolote Ashley Tisdale (transfuge de Disney ; ça doit lui changer) et Simon Rex, déjà aperçu dans le troisième volet.
Et il y a aussi un drôle de mauvais esprit qui plane d’ailleurs sur l’ensemble de la franchise, que d’aucuns qualifieront de cynisme (mais je ne crois pas que ça en soit), et qui me parle assez : cette façon de manquer totalement de déférence à l’égard des enfants, par exemple, ça me semble assez unique dans le contexte hollywoodien. Et ça fait du bien…

Bilan des courses : est-ce cinématographiquement pertinent ? Absolument pas. Est-ce plus que navrant par moments ? Tout à fait.
Mais est-ce drôle (voire hilarant) à d’autres ? OUI !!!

Ah tiens, un petit oubli : si le film est nul sur le plan cinématographique, il se permet quand même un gag cinéphilique assez malin, et impayable pour les fans du cinéaste concerné. Je pense aux scènes qui parodient “Black Swan”, introduites par une courte séquence vraiment très fine. On y suit l’héroïne, de dos, caméra à l’épaule, et le tout est lardé de jump-cuts assez caractéristiques du style d’Aronofsky.
Très marrant, ça.

Perso, mes Scary Movie préférés restent les 3 et 4, et l’implication de David Zucker y est pour quelque chose. Il est comme tu le soulignes l’un des maîtres du spoof et même si on est loin des Y-a-t’il…? qui sont des chef-d’oeuvres de la comédie, sa patte fonctionne encore et en matière de comédies débiles, ces deux films ont mis à chaque fois mes zygomatiques à rude épreuve.
Je me suis moins marré lorsque j’avais revu le 2 dont certains gags avaient méchamment vieillis (comme la pub de basket)…et je crois bien que je n’ai jamais revu le premier…

Le premier, qui collait de très près à “Scream” m’avait beaucoup fait marrer à l’époque. Et pour l’avoir revu à une ou deux reprises depuis, je dirais qu’il vieillit pas si mal (même si ce type de film est quasi automatiquement voué à l’obsolescence du fait même de son principe, collant à l’actualité ciné ou “people”).
Je n’en dirais pas autant du deux, que je ne peux pas revoir. Quelques gags fonctionnent, mais dans l’ensemble c’est assez pauvre et ça vieillit très mal, en effet. Il paraît que les producteurs, les fameux Weinstein Bros, ont imposé 45 minutes (!!!) de coupes aux frères Wayans. Du coup, il ne fallait pas s’étonner de ne pas les revoir aux génériques des deux suivants…

Dans les “Scary…”, ma préférence va également au troisième et au quatrième, notamment du fait de la présence du regretté Leslie Nielsen, pur génie comique, et vieille connaissance de Zucker.

Dans le deux,il y a le metch de boxe avec le chat…

LA meilleure du film(pour moi,en tous les cas).