SLEEPY HOLLOW (Saisons 1-4)

Le nouveau teaser de la saison 2 (qui sera composée de 18 épisodes) :

Hâte de voir la saison 2 la fin de la saison 1 était vraiment bien foutu et donnait envie d’attendre cette saison 2. Merci pour les Teasers :smiley:

W9 diffusera la saison 1 de Sleepy Hollow le dimanche à 20H50 à partir du 21 septembre.

Y en a d’autres qui ont vu cette série ?

J’ai vu la saison 1 avec mon copain et on à vraiment acrocher on à essayer au début sans connaitre et finalement c’est vraiment bien

Ok, merci !

J’ai bien aimé ce début de saison. C’est le genre de série pleine de défauts, mais aussi pleine de promesses (pour peu qu’elles soient respectées), qui contient pas mal de choses dont je suis très preneur.
J’aime les personnages hors du temps, qui doivent se faire à une époque qui n’est pas la leur, ce qui est souvent générateur de dialogues et de situations décalées. J’aime ça, les petites villes qui cachent énormément de secrets…ça a déjà été fait des tas de fois, mais c’est une mécanique qui me plaît pour peu que le suspense soit efficace. Je ne suis pas contre l’astuce du monstre de la semaine, tant que l’entière série ne repose pas que sur ce gimmick et qu’il y a une bonne mythologie pour soutenir tout cela. Et puis j’apprécie l’imagerie fantastique présentée pour le moment, avec notamment la figure iconique très forte du cavalier sans tête et cette version du Marchand de sable ancrée dans la culture indienne.
Le pilote ne perd pas de temps et commence par un flash-back survolté avant de projeter rapidement Ichabod Crane et sa nemesis dans l’époque moderne. Cet épisode a un petit côté blockbuster pas finaud (ce qui n’est pas étonnant quand on voit les noms des créateurs) mais au moins il va vite et il ne se prend pas trop au sérieux. Beaucoup d’infos sont dévoilées (ce qui a l’avantage de ne pas trop délayer l’intrigue), beaucoup de personnages sont présentés (dommage que certains passent rapidement à la trappe…notamment le charismatique Clancy Brown que j’aurais aimer voir un peu plus longtemps et pas seulement en présence fantomatique par la suite), les bases de la série prennent forme dans un ensemble un peu bourrin mais sympathique. Le duo principal, Tom Mison et Nicole Beharie, que je découvre, fonctionne bien, l’alchimie est là et soutenue par une bonne dynamique.
Les deux épisodes suivants ont une structure plus classique tout en mettant en place des éléments qui auront leur utilité pour le développement de l’intrigue globale. Les allers-retours entre passé et présent sont plutôt bien gérés et permettent d’en savoir plus sur Crane et ses liens avec le surnaturel.
Elle est sympa d’ailleurs, cette représentation d’Ichabod Crane…Mison offre une interprétation différente de celle de Johnny Depp tout en cultivant un certain humour , notamment par le biais de ses dialogues et de son attitude. Ca peut paraître farfelu de le voir se balader tous les jours dans ses frusques de 1781 sans que ça ait l’air de gêner grand monde (ou alors, c’est que les ricains sont vraiment blasés), mais ça lui donne une chouette allure, distinctive, ce qui colle bien au côté parfois un peu saugrenu de la série (ben oui, le cavalier sans tête avec des fusils d’assaut, quoi…).
Bref, malgré des défauts évidents (mais bon, ce n’est pas vraiment le genre de show qui a l’ambition de révolutionner le genre), Sleepy Hollow offre pour le moment assez d’éléments pour me faire revenir pour la suite. Un bon divertissement…

Oui, c’est une bonne série de dimanche soir, pour finir tranquillement le week-end et se préparer à la reprise.
J’ai aussi beaucoup aimé, pour tous les éléments cités.

Viens de mater le premier épisode et c’est d’une efficacité redoutable (ou alors, ça touche mes sensibilités). Tous les ingrédients sont jetés avec une bonne dose d’action.

Après, la construction de cet univers est assez classique (outre les remarques déjà évoquées par le Doc, je note que les flics américains ont souvent besoin de “consultant” depuis un bout de temps) et il y a quand même quelques facilités (la rouquine, une sorcière comme par hasard, qui lance les messages qui vont bien, etc …)

A voir par la suite.

zut j’ai oublié.je voulais que que cela donnait

Episodes 4 à 6 : L’aspect “monstre de la semaine” est finalement vite évacué pour laisser la place à la mythologie du show et une exploration d’une histoire occulte de l’Amérique teintée de surnaturel. Les auteurs n’auront pas non plus perdu de temps pour révéler les moments les plus révélateurs du passé d’Ichabod. Ca donne quelques épisodes plus bavards, au rythme moins bien géré, mais tout de même très intéressants. L’introduction du personnage de John Noble, qui devient régulier dans la saison 2, renforce un casting vraiment attachant (et puis, l’interprétation de Tom Mison, avec son langage châtié qui contraste avec le côté plus rentre-dedans de Nicole Beharie, m’amuse beaucoup).

C’est sympathique et la mythologie arrive à tenir debout. C’est très agréable pour finir le week-end.

Je commence à lâcher … je n’ai pas été enthousiasmé par ces épisodes que j’ai regardé un peu comme un épisode des Experts … pas bon signe pour mon envie !

“Je s’appelle Groot” ?

Il y a de ça oui…et c’est une chouette créature, d’ailleurs, et une bonne variation autour du thème de la maison hantée.
Juste avant, le retour du Cavalier sans tête a redonné un peu plus de tonus à la série avec deux épisodes tendus et peu avares en rebondissements. Avec ce côté un peu too much qui la caractérise (mais rien qui ne me gêne vraiment en fait, ça fait partie du charme du show), Sleepy Hollow continue de bien entretenir sa mythologie en explorant un peu plus les liens qui unissent Crane et son ennemi intime, le tout en cultivant un humour qui m’est toujours agréable (encore de savoureux moments dans la fournée du soir avec, entre autres, un Ichabod qui découvre Internet et une tentative de destruction du crâne du Cavalier qui ne se fait pas sans difficultés).

[quote=“Le Doc”]Il y a de ça oui…et c’est une chouette créature, d’ailleurs, et une bonne variation autour du thème de la maison hantée.
Juste avant, le retour du Cavalier sans tête a redonné un peu plus de tonus à la série avec deux épisodes tendus et peu avares en rebondissements.[/quote]

Alors je dois avouer que ça a relancé mon envie de regarder la série. le twist est bien amené !

Ouais, ce sont des effets quand même assez réussi presqu’à chaque fois !

Moi c’est tout l’inverse.
J’ai regardé le premier épisode sur W9 juste par curiosité, pour voir ce que ça pourrait donner. J’avais lu auparavant le synopsis et ca ne m’avait pas plus intéressé que ça, j’ai vraiment eu du mal à accrocher… mais au final plus j’avance plus je trouve cette série intrigante. J’ai de plus en plus envie de savoir ou tout ça va nous mener. Pour l’instant j’aime assez ca fonctionne plutôt bien, ce n’est pas la série de l’année mais ca reste sympathique.

Ou encore le fameux appel téléphonique à l’assistance pour débloquer le véhicule, l’impression en plusieurs exemplaires de la photo du manuscrit au cas où l’image venait à disparaitre de nouveau… Epic ! :laughing:
Le sujet de la série est sérieux mais cela n’empêche qu’on nous fasse rire avec des petites scènes comme celle-ci pour crédibilisé encore plus le faite qu’Ichabod Crane ne vient pas de notre époque. Les petits moments d’incompréhensions entre les deux personnages, les blagues ou expressions d’Abbie prises au sérieux ou comprises au sens propre et non au sens figuré par Ichabod sont un vrai délice. On ne s’en lasse pas !

J’ai simplement une remarque : quand l’héroïne se présente, j’ai toujours l’impression de me retrouver au McDo. C’est peut être pour ça que j’ai eu du mal à digérer au début !

L’épisode 10 donne un premier aperçu de la future dynamique d’équipe puisque le Mangeur de Péché interprété par John Noble sera régulier dans la seconde saison. L’acteur australien joue finement les différents aspects de son personnage, des plus touchants (sa solitude) et amusants (ses tics) aux plus sombres lors de l’utilisation de ses pouvoirs. Comme souvent, l’équilibre entre humour et horreur (avec le destin tragique du fils d’Ichabod) est bien dosé.
Moloch passe ensuite à la vitesse supérieure dans l’épisode 11 en envoyant l’un de ses démons soldats s’en prendre à la famille de l’un des autres alliés du duo de héros, le capitaine Irving. Cette histoire d’exorcisme, très classique mais plutôt bien troussée (le mode d’opération du démon m’a d’ailleurs fortement rappelé le film Le Témoin du mal) permet de retrouver lors de scènes de flash-backs l’excellent Clancy Brown et de lever le voile sur le passé de la soeur d’Abbie.
Suite et fin de cette première saison très sympathique malgré ses défauts (dont quelques lourdeurs de réalisation) la semaine prochaine…

Oui, on va arriver à la finir cette saison … mais l’accroche n’est pas totale !