STAR WARS : AGENT OF THE EMPIRE #1-5 (Ostrander / Roux)

Je maintiens ce que je dis, on doit lâcher les Massifs sur monsieur Lainé, le vilain! Pour la peine au lieu de faire une critique du dernier numéro de cet arc comme je l’ai fais dans mon premier message, monsieur me force sous la contrainte de me faire manger par un pokémon en rut, à faire une critique de l’histoire intégrale ce que je vais donc le faire, vilain va!

La première histoire donc « Iron Eclipse » est je pense selon moi une parfaite introduction à ce qu’est l’Empire. On a déjà eu des récits nous narrant en quelque sorte les coulisses de l’Empire (et nous présentant une alternative à la pègre des Hutts avec Xizor, comme dans l’oeuvre « Shadows of the Empire » de Steve Perry ou bien Death Star du même auteur pour n’en citer que deux. Ce récit nous conte l’histoire d’un espion de l’Empire (personnages qui reviennent souvent dans la saga mais dont on ignore tout) qui se nomme Jahan Cross. Le personnage a tout du James Bond avec ce côté charmeur, froid et talentueux lié au personnage. Le scénariste comme toujours use des clichés pour en tirer le meilleur et nous proposer des personnages awesome et auxquels on s’attache, qu’ils soient mauvais dans l’âme ou non! Ici que ce soit les personnages ou l’histoire, tout cela fonctionne parfaitement et on a même droit à plusieurs niveaux de lecture. En effet d’un côté l’œuvre est construite comme la saga avec les scènes clés que n’importe quel fan peut attendre comme un duel ou une scène de course poursuite, mais dans un second temps on a droit à une pure œuvre de comic book avec ce côté incredible renforcé, ou les actions de nos héros dépassent l’entendement et nous fait écarquiller les yeux devant l’œuvre.

L’autre force de notre scénariste est son utilise de l’EU, il connaît Star Wars et sait utiliser tout ce qui fut crée auparavant pour alimenter ses propres récits, ce qu’il fait en utilisant des noms de personnages que l’on connaît depuis longtemps comme la famille Stark qui jouera un rôle accrue dans ce récit avec le fils de Iaco Stark, mais aussi sa petite fille et j’en passe. Pour faire simple, les Stark sont apparut dans Republic #36 à #39 durant le conflit qui porte leur nom, c’est un épisode se déroulant 45 ans avant B.B.Y donc 13 avant le premier film. C’était un conflit majeur qui vit l’implication de l’ordre Jedi (avec des membres comme la sensuelle, la magnifique, la sexy Aayla Secura, ou le beau, le ténébreux et charismatique Quinlan Vos.) Ici donc on retrouve les Stark, leur descendant du moins et encore une fois ils sont lié à une affaire qui pourrait changer notre vision de la galaxy. En dehors de la famille Stark, on a droit aussi au père de la froide et ténébreuse (oui il y a beaucoup de personnages ténébreux dans la saga ^^) mais aussi magnifique, Ysanne « IceHeart » Isard (apparue pour la première fois dans X*-wing: Rogue Squadron*,) je parle de Armand Isard qui comme sa fille à un poste important au sein de l’Empire et plus particulièrement des renseignements comme sa fille (et il a aussi la même mèche blanche ^^.)

John Ostrander n’en est pas à son premier essais et on est habitué à certains détails, comme dans la caractérisation de ses personnages, en effet une simple phrase comme celle-ci « I’m not a hero. I’m an agent of the Empire » n’est en soit pas une première, on se souvient des personnages de Vos ou ceux de Legacy qui ont plusieurs facettes et qui sont perçues différemment selon les personnages. Ici notre héros n’en est pas un en quelque sorte, c’est un agent de l’Empire, le mal en soit et même si lui ne fait que son travail, il n’est pas forcément perçu comme quelqu’un en qui on peut avoir confiance, même quand celui-ci est lié au personnage de Han Solo (qu’il connaît depuis leurs études à l’Imperial Academy. Le personnage évolue durant le récit de façon assez surprenante, comme le récit en lui-même. Certes la trame est classique en soit et pourtant on a notre dose de révélations, de moments marrants (lié au personnage du scientifique par exemple ou de Han) et de l’action sans que cela ne fasse remplissage (je pense notamment au final qui est awesome selon moi. On dirait le final de l’un des films avec ce qu’il faut en émotion pour nous tenir en haleine de bout en bout! Ici on plonge dans les shadows de l’Empire et cela révèle des choses assez spéciales, qui contraste avec le dessin et la colorisation de l’œuvre.

C’est une œuvre d’espionnage assez proche des romans Pulp d’une certaine époque avec son lot de gadget, de personnages marrants et de situation totalement décalé, je parlais un peu plus tôt de James Bond et c’est l’idée, d’ailleurs le scénariste en parlait dans une interview et on le ressent du début à la fin, peut être un peu trop par moment, notamment dans la caractérisation des personnages et dans certaines scènes, mais vu que c’est bien écrit, on s’en moque!

En effet les dessinateurs (Stéphane Roux et Stéphane Créty) ainsi que le coloriste (Julien Hugonnard Bert) nous donnent une œuvre vraiment très coloré mais que l’on aime justement vu que ça donne un résultat assez déconcertant. Les dessins et la colorisation sont très bons, mais en décalage avec l’ambiance ce qui est encore plus fascinant! Les personnages sont vraiment expressifs et alternent entre des mouvements classiques et des mouvements très comic assez démesuré en soit, comme les scènes d’action totalement awesome par moment (la scène de course du troisième numéro) et au final on se dit que c’est vraiment une équipe excellente qui nous permet d’avoir vraiment une des meilleurs histoires de l’EU. Je suis impatiente d’en découvrir un peu plus sur le personnage en tout cas. Je vous recommande la lecture de ce récit et des autres œuvres de son scénariste au passage vu qu‘on sent une sorte de continuité, même si les thématiques sont différentes d‘une série ou d‘un one-shot à l‘autre j‘en conviens parfaitement!

Ca va, ça aurait pu être des vornskr :smiley:

Je trouve que l’intérêt principal de cette mini réside dans la manière dont les auteurs distillent une ambiance seventies dans le titre (cela dit, il y a des références à pas mal de choses cela dit). Cela confère un cachet particulier à cette intrigue qui montre un agent impérial et les interactions qu’il a avec différentes factions. Il y a aussi, pour le fan de l’UE que je suis, un autre intérêt: celui de présenter des liens sympathiques avec d’autres éléments de l’univers étendu, comme Iaco Stark (celui de Stark Hyperspace War), ou Armand Isard, le père d’Ysanne Isard.

Cette histoire, conjuguée aux dessins des deux Stéphane (ROUX et CRETY), réussit le pari d’innover dans un univers où tout a déjà été fait :slight_smile:

Selina, au secours, je me suis planté, j’ai fait une fausse manip (en gros, j’ai cliqué “éditer” au lieu de “répondre”) et j’ai perdu ton texte.
Est-ce que tu l’as sauvegardé ?
Si oui, remets-le. Si tu n’arrives pas à éditer ton post, envoie-moi ton texte, je te le remets.

Ah merde, désolé. C’est la deuxième ou troisième fois que ça m’arrive, mais c’est la première fois que je n’arrive pas à récupérer la bourde.

Dis-moi vite.

Jim

[quote=“Zeid”]
Cette histoire, conjuguée aux dessins des deux Stéphane (ROUX et CRETY), réussit le pari d’innover dans un univers où tout a déjà été fait :slight_smile:[/quote]

Ah bah voilà, j’ai ma réponse.

Jim

J’ai beaucoup aimé cette mini-série, principalement pour le scénario.

Ostrander fait du neuf dans un univers où beaucoup de choses ont été faites. Je trouve en effet intéressant de suivre les aventures d’un agent secret impérial. Le personnage, certes très loyal à son employeur, a un peu le cul entre deux chaises. En plus, c’est super bien rythmé. Il se passe plein de choses à chaque épisode, on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Côté dessin, c’est très joli mais ça manque parfois un peu de fluidité. J’ai aussi bien aimé l’encrage de Julien Hugonnard-Bert.

Bref, je recommande la lecture de cette mini-série.

J’ai pas encore lu les deux derniers numéros mais je dois avouer que je trouve ça très sympa. D’autant plus que je ne lis quasiment jamais de comics Star Wars. Mais un James Bond des étoiles, je ne pouvais pas passer à coté.

Et pourtant il y a beaucoup d’excellents comics* Star Wars* :smiley: Vu qu’on a ici un Star Wars dessiné par des Français, je pourrai notamment évoquer le comic-book adaptant le roman L’Héritier de l’Empire, dessiné à l’époque par Olivier VATINE, un autre Français :slight_smile: Une trilogie (enfin, chez *Dark Horse France *c’était en trois tomes) qui fut, en 1996, l’une de mes premières immersions dans l’Univers Etendu, et pour laquelle je garde donc un souvenir particulier :slight_smile:

Fred Blanchard.

Delcourt va bientôt rééditer l’intégrale de la trilogie de Thrawn, dont la série de Vatine est la première partie. En juin, je crois.

Jim

[quote=“mathieuA”]
Ostrander fait du neuf dans un univers où beaucoup de choses ont été faites. [/quote]

C’est un peu sa spécialité, que ce soit avec les aventures de Quinlan Vos ou avec la série Star Wars : Legacy.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

, dessiné à l’époque par Olivier VATINE, un autre Français :slight_smile:

Fred Blanchard.[/quote]

Oui aussi :slight_smile:

Oui j’ai vu ça. Ca me fait penser que j’ai pas L’Ultimate Commandement, jamais sorti chez Dark Horse France d’ailleurs.

OSTRANDER sur la série Republic était exemplaire ! La manière dont il a développé Quinlan Vos est vraiment irréprochable :slight_smile: Pour Legacy, je suis un peu plus partagé… et sur Dawn of the Jedi, j’attends de voir sur la durée :slight_smile:

[quote=“Zeid”]

Oui j’ai vu ça. Ca me fait penser que j’ai pas L’Ultimate Commandement, jamais sorti chez Dark Horse France d’ailleurs. [/quote]

Moi, j’ai tout (puisque Delcourt a complété la trilogie il y a des années). Mais là, ça fera une belle édition, avec une traduction révisée et corrigée, donc, avec les doublons que ça va me faire dans mes étagères, je sens que je vais faire des cadeaux à un gamin de ma connaissance qui aime Star Wars

Je préfère aussi Quinlan Vos à Cade Skywalker, ses aventures m’ont paru plus touchantes, les ressors narratifs sont plus tordus, mais Legacy demeure quand même une excellente série.

Jim

Legacy est vraiment génial, j’ai adoré.
J’ai pas lu les Republic, donc je peux pas comparer. Quinlan Vos c’est le pisteur, c’est ça ? (une recherche google plus tard) oui c’est ça. D’ailleurs, je viens de retrouver chez moi un TPB “Rite of passage” de Ostrander et Duursema (dont j’adore le trait) avec Quinlan Vos et Aayla Secura en couverture, va falloir que je me le lise, celui-là.

Quelqu’un peut me dire si les Republic de Ostrander avec Quinlan Vos ont été publié chez Delcourt, si oui dans quels volumes (la flemme de chercher, désolé :blush: )

J’attends Dawn of the Jedi chez Delcourt avec impatience et je m’achèterais certainement l’intégrale Thrawn.

Star Wars Republic, c’était dans Star Wars : Jedi tome 1à 4 et dans Star Wars : Clone Wars (10 volumes).

merci. Donc j’ai lu les Clone Wars. Effectivement, les segments d’Ostrander étaient vraiment très bien. Faudra que je vois pour les Jedi ou alors que j’essaie de me les procurer en VO pour n’avoir que les parties d’Ostrander sur Quinlan Vos, parce qu’il me semble que les recueils Clone Wars de Delcourt regroupent plusieurs équipes créatives. Je ne sais pas si c’est aussi le cas pour Jedi.

Dans les 4 premiers albums Jedi, il n’y a que les épisodes d’Ostrander:

Tome 1 : #19 à 22 (Ostrander/Duursema)
Tome 2 : #32 à 35 (Ostrander/Duursema)
Tome 3 : #42 à 45 (Ostrander/Duursema)
Tome 4 : #36 à 39 (Ostrander/Fabbri)

Précision , le tome 5, qui regroupe les épisodes 23 à 26, est également consacré à Quinlan Vos mais est scénarisé par Pat Mills.

Merci encore.

Pfffffffff, ça fait encore 3 ou 4 volumes qui me font envie, là. j’ai pas gagné à l’euro million :frowning:

:frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning:

Moi je dis qu’il faut jeter Jimmy dans les fleuves de lave de Malastar pour avoir supprimer ma présentation et ma critique de cette oeuvre :frowning:

[quote=“Jim Lainé”]

Oui j’ai vu ça. Ca me fait penser que j’ai pas L’Ultimate Commandement, jamais sorti chez Dark Horse France d’ailleurs.

Moi, j’ai tout (puisque Delcourt a complété la trilogie il y a des années). [/quote]

Oui je sais :wink: Mais disons que comme j’avais lu le roman aussi, j’avais d’autres priorités que ce volume. Mais je prendrai bien un beau volume sur* La Croisade Noire du Jedi Fou* (L’Héritier de l’Empire/La Bataille des Jedi/L’Ultime Commandement) ou* Dark Empire/Dark Empire II/Empire’s End *:slight_smile:

J’attendrais éventuellement de voir si Dark Horse sort pas un Omnibus entre temps… après avoir pris tout ce que Delcourt sortait, j’ai commencé à me rabattre sur les Omnibus pour choper ce qui ne sortait que dans le mag ou ne sortait pas (comme les Star Wars Empire).

Disons que dans le cadre des Guerres des Clones, je trouve que l’histoire de Vos arrive à vraiment prendre son envol. Dans Legacy, on a certes de bons perso et un bon univers, mais je trouve que l’ensemble n’est peut-être pas assez développé et qu’au final, tout avance peut-être un peu trop “simplement”… après, j’aime beaucoup le personnage de Krayt (en fait un perso déjà développé dans Republic), mais ses Sith sont trop jetables à mon goût. Cela dit, j’ai beaucoup aimé le rôle qui lui ai donné dans le dernier roman de Fate of the Jedi.

Ce qui me fait penser qu’il me manque quelques tomes, quand même. Que ce soit pour Jedi ou pour Clone Wars. Va falloir que je note lesquels, et que je complète, tiens…

Jim

[quote=“Selina”]:frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning: :frowning:

Moi je dis qu’il faut jeter Jimmy dans les fleuves de lave de Malastar pour avoir supprimer ma présentation et ma critique de cette oeuvre :frowning:[/quote]

Tsss…
Je m’excuse, je propose mon aide pour réparer, mademoiselle est trop fainéante pour réécrire, et je me fais engueuler.
L’honnêteté ne paie pas, moi, je dis.

Jim