STIGMA (Kazuya Minekura)

Une bonne originalité que nous sors ki-oon ce mois-ci !!

image

On sort des sentiers battus de tous les classiques du genre pour s’offrir une hymne à la vie post apocalyptique (j’aime cette phrase ! lol)

L’histoire commence sans passé, ni avenir, l’ambiance est glauque et on se retrouve assez rapidement dans l’état suicidaire de notre héros… (Que quelqu’un pousse le tabouret…)
Puis la rencontre avec ce petit garçon va venir mettre le piment qui lui manquait pour donner un sens au mot vie lui-même (oui, c’est vrai, dépressifs s’abstenir…)

Bon niveau critique, changement radical avec ce que j’ai pu lire, un peu style benjamin je dirais…
L’auteur prend énormément de liberté comme les cases parfois absentes, l’alternance tout au long du volume entre du discours classique emprisonné dans sa bulle et du discours présent dans du récit qu’on a plutôt l’habitude de trouver dans des livres autre que la bd…

Les différentes définitions du mot stigma sont très appréciables, en tout cas j’ai aimé et les esquisses entre chaque chapitre sont tout simplement fabuleuses

Bon, je vais pas le cacher, je le déconseille au moins de 16 ans, car ils n’y trouveront je pense aucun intérêt pour la plupart, les autres, ça dépend des goût, amateur d’original ou de benjamin, foncez ce one shot vaut le coup!!!

Je vais passer pour un chieur mais je vais quand meme mettre mon avis :stuck_out_tongue:
Belle deception a la lecture de ce One-Shot. Les dessins sont vraiment magnifiques et la qualite editoriale (traduction, adaptation, impression et prix) est a saluer mais le recit est redondant et lourd au possible, l’auteur usant de tournures de phrases ronflantes au possible tout au long du recit.
L’auteur tente de donner un style litteraire a une BD (ce qui en soit est un beau projet) mais le resultat n’est pas la.

Un titre qui réalise le reve de Flaubert^^ tres classieux dans la forme mais vide dans le fond.

PS: J’ai plus de 16ans et je suis amateur d’original

C’est cool d’avoir l’avis d’un lecteur aussi âgé.

Ce type de narration n’est-il pas justement de nature à favoriser le côté glauque que l’auteur souhaite donner à son oeuvre?

les critiques et les points de vue différents sont les bienvenus, j’ai écrit mon ressenti, et je suis content que tu puisses avoir le tien…
Pour moi ce fut une réelle surpise et son originalité m’a fait lui mettre un 8.5/10
voilà, après c’est à chacun de juger

Bah, en fait, c’est un manga original sans l’être.

Les tournures ronflantes, c’est complètement le style Minekura.
Son coup de crayon reste le même.
Ses colos restent les mêmes (c’est-à-dire magnifiques, et en plus, là, c’est tout le manga).

Perso, j’ai vraiment aimé, c’est une agréable surprise. Après, bien sûr, l’histoire n’est pas très développée, puisque l’auteure a préféré se concentrer sur les sentiments des personnages. Et one shot oblige, fallait pas trop en demander vu le style graphique.

Non, je suis d’accord avec damss.

Le fond, on s’en tape un peu en fait non ? :stuck_out_tongue:

Justement le probleme c’est que l’ambiance n’est pas si glauque que ça, la relation entre les deux heros donne un cote tres Yaoi au manga.

[quote=“Nil Sanyas”]l’histoire n’est pas très développée
Le fond, on s’en tape un peu en fait non ?[/quote]

Il est ou l’interet alors ? (a part les dessins)

Oui limite Yaoi (mais bon c’est ultra léger, même si je me suis posé la question un moment).

L’intérêt, c’est de lire un truc pas prise de tête, beau, au style agréable et novateur.

Après c’est clair que ça va pas chercher bien loin. Mais bon, Saikyuki du même auteur n’est pas très développé non plus niveau scénario, et pourtant y’a 9 tomes. Je m’attendais pas à un grand scénario de sa part de toute façon :smiley:

j’ai eu un très bon ressenti, moi aussi à la lecture de ce one-shot, j’ai vraiment aimé ce côté mature et très spirituel que l’on retrouve assez peu dans le manga traditionnel et particulièrement dans un one-shot. En ce qui concerne la relation entre les deux personnages, il ne faut pas vraiment y voir du yaoi, c’est plutôt une relation père/fils, assez ambigu certe mais plutôt d’un point de vue platonique, ce sont deux personnes blessés par la vie qui se réconforte l’une l’autre, on peut plus parler d’amitié fusionnelle.

En tout cas, j’ai trouvé une bonne touche de poésie et cette histoire mélancolique était vraiment telle un tableau romantique dans l’esprit. (là je parle du mouvement artistique!)

En ce qui concerne le graphisme on avait l’impression de feuilleter un art book, et ça aussi c’est assez jouissif, car on a rarement une telle qualité pour ce prix! (comparaison avec angel heart ou encore complément affectif).

Et rappelons aussi le petit côté ecolo qui ressort du manga, qui là aussi marque un point à ce niveau.

tout à fait d’accord avec toi opaline mais j’aurais plus comparé leur relation à une relation grand-frère / petit-frère… enfin c’est du détail lol

comme tu dis c’est du détail lol, enfin contente de voir qu’on a le même avis, ça fait plaisir :wink:

Justement j’ai trouve saiyuki plutot moyen